Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘GTCI’

Compétitivité pour les talents : perspectives pour les entreprises canadiennes

Vous avez du mal à attirer, à développer ou à retenir les talents? La sixième édition de l’Index mondial de la compétitivité pour les talents peut vous aider. Produit par le Groupe Adecco, INSEAD et TATA Communications, ce rapport classe les pays et les villes selon leur compétitivité pour les talents. Il se penche notamment sur la contribution de l’entrepreneuriat à la croissance et à l’innovation, ainsi que sur le rôle joué par les villes. 

Le rapport de l’Index mondial de la compétitivité pour les talents 2019 (GTCI) analyse 68 variables dans 125 économies nationales, tous niveaux de revenus et de développement confondus. Il vise à orienter les politiques publiques et à susciter un dialogue entre les gouvernements, les entreprises, les milieux universitaires et professionnels, leurs associations et les citoyens.

Comment les employeurs peuvent-ils utiliser le GTCI?

Le GTCI est un outil d’analyse comparative qui classe les pays en fonction de leur capacité à attirer, à développer et à retenir les talents. Il fournit aux décideurs des renseignements utiles pour élaborer des stratégies de gestion de talents, remédier à l’inadéquation entre l’offre et la demande et améliorer leur compétitivité sur les marchés mondiaux.

Comment se classe le Canada?

Cette année, le Canada se maintient au 15e rang. Pour la première fois, cependant, trois villes canadiennes se retrouvent sur la liste : Montréal (24e) et Toronto (33e) rejoignent ainsi Ottawa (29e), seule ville canadienne au classement l’an dernier.

Entrepreneuriat

C’est le thème de GTCI 2019. Dans la mouvance de la numérisation et de la mondialisation de l’économie, de nouveaux moyens de stimuler l’entrepreneuriat – politiques, incitatifs, stratégies de gestion, etc. – gagnent en popularité. Par ailleurs, l’IA et l’automatisation créeront de nouveaux modèles de gestion qui font appel au talent entrepreneurial. Dans ce contexte, encourager l’entrepreneuriat permet non seulement d’attirer les meilleurs talents, mais aussi d’outiller les employés face aux transformations dans le monde du travail.

Écart de compétitivité

Le rapport révèle un écart grandissant dans la compétitivité des pays à revenu faible et élevé. Et plus l’écart se creuse, plus les pays à faible revenu peinent à attirer les talents, ce qui en retour alimente l’inégalité. Une dynamique à laquelle contribuent les efforts que font les pays riches pour s’attaquer à la pénurie de compétences et à l’effritement des bassins de main-d’œuvre qualifiée.

Villes

Alors que les entrepreneurs sont de plus en plus convoités par les pays, l’ouverture est devenue en parallèle un impératif de croissance. Selon le GTCI, les grandes villes sont devenues des acteurs majeurs dans la compétition pour les talents, tout particulièrement les villes scandinaves et nord-américaines, qui dominent le classement. Si, à l’heure actuelle, peu de villes ciblent des talents spécialisés pour des enjeux locaux (gestion des déchets et transport, par exemple), cela devrait changer. Enfin, on s’attend à ce que l’entrepreneuriat contribue de plus en plus à l’essor des villes intelligentes.

Lire le GTCI 2019

Pour consulter l’Index mondial de la compétitivité pour les talents ou en savoir plus sur le rapport et ses conclusions, visitez le site Web de GTCI dès aujourd’hui (en anglais seulement).

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.