Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Culture organisationnelle’

Travailler ensemble : comment gérer les milléniaux

Nous avons déménagé! Pour trouver cet article et d’autres comme lui, visitez adecco.ca/blogue et n’oubliez pas de vous inscrire. Comment travailler avec les milléniaux : Gilbert Boileau, le président d’Adecco Canada, en sait quelque chose, ayant encadré de talentueux membres de cette génération dans le cadre du programme PDG pour un mois. Dans cet article, Gilbert et Frances Doria, la PDG pour un mois de cette année, livrent leurs impressions sur l’écart entre les générations, ainsi que de précieux conseils à tous ceux qui gèrent des milléniaux ou travaillent avec eux.

Au cours des trois dernières années, j’ai eu le privilège de travailler avec trois brillants milléniaux dans le cadre du programme PDG pour un mois d’Adecco. Chaque année, le candidat retenu du volet canadien du programme m’accompagne pendant un mois. N’ayant pas souvent la chance de côtoyer des personnes qui font leurs premiers pas dans notre domaine, c’est une expérience rafraîchissante et l’occasion pour moi de me remettre en question et de réévaluer ma vision du monde, tout en contribuant à l’essor de jeunes professionnels.

Par ailleurs, le programme a suscité des discussions animées avec mes collègues boomers au sujet des milléniaux. Ces échanges m’ont permis de comprendre que la notion « milléniaux contre boomers » est une fausse dichotomie. En tant qu’êtres humains, nous aimons classer les choses dans des catégories qui nous permettent de mieux les comprendre. Regrouper les personnes d’un certain âge et les appeler « milléniaux » ou « boomers » est une façon commode de se représenter un groupe pourtant très hétéroclite. En effet, les expériences d’un jeune de Toronto seront nécessairement fort différentes de celles d’une personne à Madrid, à New Delhi ou à Saint Louis.

Je suis entré sur le marché du travail alors que le taux de chômage oscillait entre 10 et 14 pour cent et que les emplois étaient extrêmement rares. Si j’avais grandi avec le faible taux de chômage que nous connaissons aujourd’hui, j’aurais probablement fait peu de cas de la loyauté envers l’employeur et j’aurais changé d’emploi au fil des occasions, comme le font les milléniaux de nos jours.

À la faiblesse du taux de chômage s’ajoute une abondance de choix grâce à la technologie. Un marché favorable aux employés couplé à des technologies de recrutement en constante évolution nous donne à tous un accès facile à l’emploi et favorise le roulement de personnel.

Les entreprises peuvent créer des conditions qui stimulent la loyauté envers l’employeur et d’autres valeurs soi-disant incarnées par les boomers, mais je crois que c’est principalement la combinaison de l’économie et de la réalité technologique d’aujourd’hui qui est à la source des différences entre les expériences professionnelles de ces générations de travailleurs.

Dans un souci de représentation équitable, je cède maintenant la tribune à notre PDG pour un mois 2019, Frances Doria.

Voici ce qu’elle a à dire :

Je crois que les milléniaux appartiennent à l’une des générations les plus portées par leurs valeurs. Plusieurs d’entre nous avons grandi avec l’idée que notre voix est une force et que nous sommes capables de provoquer le changement. Dans la sphère professionnelle, cette perspective idéaliste nous a encouragés à chercher du travail là où notre individualité est accueillie et où notre voix peut faire une différence.

Nous avons également grandi à une époque où l’accès à l’information et notre connaissance du monde ont crû de manière exponentielle. Ce changement de culture est survenu durant nos années d’apprentissage et a insufflé en nous une curiosité envers l’immensité du monde et un désir constant d’apprendre.

Dans leur incarnation de ces valeurs axées sur l’individualité et l’apprentissage continu, certains milléniaux peuvent donner l’impression de croire que tout leur est dû. Refuser un emploi pour quelque chose d’aussi banal qu’un code vestimentaire ou aussi fondamental qu’une culture de travail toxique peut donner une impression de « tout m’est dû ». Et il y a peut-être là une part de vérité. Mais c’est justement ce sentiment que tout nous est dû qui est le moteur de notre idéalisme, qui nous fait remettre en question le statu quo et repousser les limites afin de créer un monde meilleur, dans lequel l’individualité de chaque personne peut prendre son essor.

Si les milléniaux sont réputés pour quitter des emplois payants sans raison, plusieurs d’entre nous avons grandi en tant que témoins des traumatismes, du stress et de la désillusion de nos parents et de nos grands-parents face à des milieux de travail structurés et sans pitié. Nous sommes conscients que les conditions du marché du travail d’aujourd’hui nous offrent plus de choix que n’en ont eu nos parents et que cela nous met dans une position privilégiée. C’est donc en hommage aux sacrifices de nos parents et de nos grands-parents que nous nous efforçons de bâtir des cultures de travail saines, dans un lieu que nous serons fiers de considérer comme un deuxième chez nous.

Mon expérience m’a appris que les milléniaux et les boomers sont des gens très différents. Cela dit, il est facile de gérer les milléniaux : traitez-les comme vous traitez vos amis – voyez-les comme des individus, présentez-leur un parcours de croissance et donnez-leur la possibilité d’apprendre constamment.

Même si Frances et moi avons une vision différente des particularités de l’interaction entre nos générations, notre conclusion est essentiellement la même : le succès passe par la compréhension mutuelle des différences de l’autre et la capacité de s’adapter à ses besoins.

Gérer les milléniaux au travail

Voici mes conseils pour bien travailler avec les milléniaux.

Créer un milieu de travail empreint de respect

Gérer les milléniaux au travail : des collègues discutent autour d’un café au bureau

Un effectif multigénérationnel est un effectif diversifié. Comme vous le feriez avec n’importe quel groupe diversifié, vous devez commencer par créer un milieu de travail qui favorise le respect mutuel entre collègues. En reconnaissant vos collègues pour leur contribution professionnelle, vous commencerez à éliminer les stéréotypes associés aux différentes générations et vous donnerez la chance de développer une collaboration fructueuse.

Miser sur les différentes forces de chacun

Créez de la valeur dans votre entreprise en tirant parti des différentes forces de votre personnel. Si les boomers excellent dans les relations avec la clientèle et la connaissance du métier, les milléniaux brillent par leur maîtrise de la technologie, des médias sociaux et du mode multitâche. Mettez à profit ces différentes forces en formant des équipes diversifiées composées de collègues issus de différentes générations.

Promouvoir l’inclusion par le travail en équipe

Nous sommes tous coupables d’entretenir des préjugés. En affaires comme dans les autres sphères de notre vie, nous percevons automatiquement nos ainés comme des sages. Bien entendu, il est plus facile d’écouter un membre de l’équipe plus âgé et plus expérimenté qu’un autre qui a beaucoup moins d’expérience. Lorsqu’une jeune personne vous remet en question, votre réaction immédiate peut être de vous mettre sur la défensive – résistez-la. Vous devez vous demander si vous écoutez cette personne avec la même attention qu’une autre; les chances sont que ce ne soit pas le cas. L’intelligence et l’innovation ne viennent pas avec l’âge. Un préjugé qui vous empêche d’écouter des points de vue diversifiés peut vous nuire.

La collaboration devrait être un incontournable dans tous les projets. Accueillez la diversité qu’apporte une équipe multigénérationnelle et encouragez tant les boomers que les milléniaux à travailler ensemble sur tous les projets. Cette collaboration suscitera un mélange d’idées et de points de vue différents et favorisera la créativité et l’innovation. En prime, en mettant l’accent sur la collaboration au travail, vous aiderez vos collègues à faire fi de leurs différences et à trouver des valeurs communes.

Faire de la communication ouverte une priorité

Employés milléniaux : des gens d’affaires en réunion

La transparence est essentielle, surtout lorsqu’il s’agit de répondre aux besoins des équipes multigénérationnelles.

Reconnaissez que les boomers et les milléniaux privilégient des styles de communication différents. Les boomers ont tendance à préférer des moyens de communication plus traditionnels, comme les rencontres en personne ou les appels téléphoniques. À l’opposé, les milléniaux ont grandi sous l’influence de la technologie et des médias sociaux. Ils veulent de l’information et des communications rapides et accessibles; c’est la raison pour laquelle ils préfèrent communiquer par courriel ou par messagerie texte. Combinez ces moyens de communication pour répondre aux besoins des deux générations, tout en établissant des voies de communication claires au sein de l’entreprise.

Créer un programme de mentorat

La création d’un programme de mentorat est le moyen idéal pour encourager les milléniaux et les boomers à travailler ensemble dans un environnement non menaçant. Non seulement les programmes de mentorat aident-ils à combler les lacunes dans les connaissances (des deux côtés, bien souvent), ils permettent tant aux milléniaux qu’aux boomers d’apprendre des forces et des styles professionnels des uns et des autres, et de créer un milieu de travail efficace, productif et harmonieux. Par ailleurs, alors que les boomers s’approchent de leur retraite, le mentorat est un bon moyen d’entamer le transfert des connaissances et assurer la continuité au sein de l’entreprise.

Personnellement, le programme PDG pour un mois a redynamisé mon approche à l’égard du travail. Lorsque vous êtes en affaires depuis longtemps, il est facile de vous cantonner dans une pensée linéaire. L’intégration d’une personne débutante dans l’entreprise est le meilleur moyen de se rappeler à quel point vos débuts ont été difficiles. Pour répondre aux questions de Frances au sujet de l’entreprise et pour lui expliquer les choses de manière cohérente, j’ai dû revenir à l’essentiel, me remettre en question et réexaminer l’entreprise du point de vue d’une personne de l’extérieur. Cela m’a permis non seulement d’initier Frances à notre secteur, mais aussi de revoir mon processus décisionnel.

Malgré de nombreuses inquiétudes et d’innombrables réflexions, il est possible pour les boomers et les milléniaux de bien travailler ensemble. Il suffit de faire preuve d’ouverture, de compréhension et de patience.

Pour en savoir plus sur le programme PDG pour un mois d’Adecco, cliquez ici. Pour apprendre comment poser votre candidature, cliquez ici.

 

Nous avons déménagé!

Nous avons déménagé! Visitez adecco.ca/blogue pour lire nos plus récents articles sur le marché canadien de l’emploi et faire le plein de renseignements utiles pour les employeurs. Nous ne mettrons plus à jour ce blogue à compter du 1er octobre 2019. Pour rester à l’affût de nos articles, INSCRIVEZ-VOUS ICI.

Conseils pour gérer les conflits au travail

Les conflits entre les employés sont inévitables, et vous avez la responsabilité, en tant que directeur, de les gérer. Pour que ces conflits ne minent pas le moral et la productivité de vos troupes, suivez les conseils simples et efficaces qui suivent.

Les conflits au travail peuvent grever vos ressources : selon la Society for Human Resource Management, les équipes de ressources humaines passent en moyenne de 24 à 60 % de leur temps à résoudre des conflits, tandis qu’une étude de Christine Pearson de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill a révélé que 53 % des travailleurs ont perdu du temps à s’en faire à propos d’une confrontation passée ou potentielle avec un collègue. Si des chocs d’opinions ou des dissensions intestines mènent à un conflit, suivez les conseils d’Adecco pour rétablir la productivité au travail.

Lire la Suite

Créer un programme de responsabilité sociale d’entreprise

En se dotant d’un programme de responsabilité sociale bien conçu, une entreprise intègre à son plan d’affaires son engagement envers le bien commun, créant ainsi un modèle à la fois rentable et bénéfique.

La création d’un programme de responsabilité sociale d’entreprise profite à tout le monde. En plus de changer les choses pour votre communauté, un tel programme peut accroître la notoriété de votre marque. Adecco vous propose donc le guide suivant, qui vous aidera à mieux comprendre la responsabilité sociale d’entreprise et à établir votre propre programme.

Qu’est-ce que la responsabilité sociale d’entreprise?

Grosso modo, un programme de responsabilité sociale d’entreprise tient les organisations responsables de l’impact économique, social et environnemental qu’elles ont sur la société. Une entreprise s’engage ainsi à faire avancer les choses à l’échelle locale et mondiale, notamment par la donation de fonds ou de ressources, le bénévolat, ou la mise en place de pratiques environnementales.

Avantages de la responsabilité sociale d’entreprise : graphique financier technique sur fond technologique

Qu’y gagnera votre organisation?

Si votre programme est bien exécuté, votre entreprise en retira de nombreux avantages. Les consommateurs s’informent de plus en plus des entreprises derrière les produits et les services avant de prendre une décision d’achat. En fait, 87 % des consommateurs feront un achat parce que l’entreprise a défendu un enjeu qui leur tenait à cœur. Il va sans dire que de donner en retour rend le monde meilleur, mais cela renforce également votre image de marque, améliore l’attraction et la rétention des candidats et favorise les relations avec des investisseurs.

Responsabilité sociale d’entreprise et réussite

Qu’ont certaines des sociétés du Fortune 500 en commun? Un programme de responsabilité sociale d’entreprise qui cultive leur image tout en contribuant à changer le monde.

Starbucks a intégré la responsabilité sociale à tous les aspects de ses activités. Elle s’est engagée à s’approvisionner de manière éthique, à renforcer les collectivités locales et à réduire son empreinte environnementale grâce à la construction de magasins écologiques, à la réduction des déchets et à des économies d’énergie.

H&M a incorporé la responsabilité sociale à ses activités en s’engageant à offrir une rémunération juste aux travailleurs des usines et à créer une mode durable. Par ailleurs, dans le cadre de son partenariat avec WWF, H&M œuvre pour la gestion responsable des eaux.

Prêt à mettre en place votre programme de responsabilité sociale d’entreprise?

Voici des conseils qui pourraient vous être utiles :

  1. Choisissez une cause qui rejoint la culture et les valeurs de votre entreprise, de sorte que vos efforts soient authentiques. Par exemple, si vous œuvrez dans le secteur alimentaire, créez un programme qui fournira des aliments aux personnes dans le besoin ou achetez vos ingrédients de producteurs locaux.
  2. Créez un plan d’action et définissez les mesures d’après lesquelles votre entreprise sera tenue responsable. En intégrant votre programme de responsabilité sociale à votre modèle d’affaires, vous vous assurerez d’arrimer vos décisions à vos valeurs.
  3. Invitez vos employés et vos clients à contribuer en faisant un don ou du bénévolat. En sollicitant la participation de votre personnel et de votre public cible, vous réitérerez votre engagement envers la cause et vos valeurs.
  4. Faites la promotion de vos réalisations en matière de responsabilité sociale. Vous mettrez ainsi de l’avant votre volonté de rendre le monde meilleur, vous attirerez l’attention sur la cause et vous consoliderez votre image de marque auprès de vos clients et de vos employés.

Chez Adecco, nous attachons une grande importance à la responsabilité sociale d’entreprise, puisqu’elle permet de faire avancer les choses dans le monde. Rassemblant nos employés et nos clients autour de l’activité physique, notre programme Win4Youth appuie les efforts de Plan International, qui visent à améliorer la vie des jeunes grâce à l’éducation et à l’emploi. Pour en savoir plus sur Win4Youth et commencer à enregistrer vos kilomètres et vos heures d’activité, visitez www.win4youth.com.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Travail flexible : le pour et le contre des différentes formules

Vous voulez rehausser la productivité de votre personnel? Le travail flexible est peut-être la solution. Découvrez comment il peut vous aider ici.

Lire la Suite

L’incidence de la santé et du bien-être sur la productivité

L’équation est simple : plus un employeur investit dans sa main-d’œuvre, plus celle-ci est productive et loyale. Pour optimiser la productivité, les organisations devraient donc mettre en place des initiatives qui favorisent la santé et le bien-être mental et physique de leurs employés.

Peu importe la taille de votre organisation, en mettant l’accent sur la santé et le bien-être, vous pouvez augmenter la productivité et réduire les absences. En plus, certains avantages sociaux peuvent attirer et fidéliser les meilleurs talents.

Voici donc des façons de favoriser le bien-être global de votre main-d’œuvre.

1. Mettre en place des programmes incitatifs

 Il a été démontré qu’une augmentation de l’activité physique entraînait l’amélioration du sommeil, la diminution du stress et une hausse de l’énergie. Des programmes incitatifs aideront vos employés à profiter de ces bienfaits. Envisagez de mettre en place un régime de remboursement des activités sportives ou des abonnements à un gym, voire de former une équipe sportive ou un groupe de course à l’échelle de l’entreprise. Ces mesures simples peuvent avoir des effets bénéfiques à court terme sur vos employés.

2. Encourager les congés

Les organisations offrent aux employés des congés pour leur donner une pause du stress quotidien associé à leur travail. Pourtant, 27 % des Canadiens se privent de vacances pendant une année ou plus, et 17 % disent que leur horaire de travail est trop chargé pour qu’ils puissent s’absenter. Encouragez vos employés à profiter pleinement du repos qui leur est accordé et offrez des solutions – comme la formation mutuelle – pour éviter qu’ils se sentent écrasés par leur charge de travail à leur retour.  Et quand ils partent en vacances, respectez leur volonté de déconnecter et de refaire le plein.

3. Accroître les prestations couvertes

Certains de vos employés ont peut-être une approche plus holistique de la médecine. Pour eux, vous avez donc intérêt à ajouter des prestations de médecine alternative à votre régime d’avantages sociaux. La couverture des prestations d’ostéopathie, de massothérapie et d’acuponcture peut grandement contribuer à leur bien-être mental et physique. Par ailleurs, le remboursement des services de nutritionniste et de diététiste et des articles d’abandon du tabagisme peut améliorer radicalement la santé de vos employés – et ainsi diminuer le coût du régime de soins de santé.

4. Offrir des ressources d’aide

Favoriser la santé mentale et physique des employés, c’est aussi leur donner accès à des ressources quand ils cherchent de l’aide. Les programmes d’aide aux employés proposent des ressources et du soutien aux personnes qui éprouvent des problèmes personnels – toxicomanie, conflits familiaux, stress, dépression ou anxiété. En fin de compte, ils aident les employés à retrouver la paix d’esprit et à ainsi donner leur pleine mesure au travail.

En somme, en mettant en place des programmes et des régimes d’avantages sociaux qui favorisent la santé et le bien-être des employés, vous créerez une culture plus saine et agréable, en plus d’accroître la productivité.

Pour en savoir plus sur la façon de tirer pleinement parti de votre investissement dans la santé et le bien-être, communiquez avec votre succursale Adecco sans tarder!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

Quand résolution rime avec succès

Après des Fêtes marquées par les festins, la gourmandise et les rencontres amicales, vos employés auront peut-être de la difficulté à se remettre en mode « productivité ». Il ne tient qu’à vous de prendre quelques résolutions simples pour les motiver à amorcer du bon pied la nouvelle année.

La plupart des gens sont d’avis qu’une nouvelle année est synonyme de nouveau départ, tant sur le plan personnel que professionnel. Alors pourquoi manquons-nous autant d’entrain et de motivation au retour des Fêtes? Pour contrer cet effet « gueule de bois » chez vos employés, présentez-leur des résolutions professionnelles qui assureront votre réussite en 2019.

Faites valoir les occasions de perfectionnement

Alimentez le sentiment de réussite professionnelle de vos employés en discutant individuellement avec eux de leurs objectifs de carrière. Profitez de cette discussion pour établir un objectif de perfectionnement réaliste pour l’année. Non seulement la personne se sentira-t-elle valorisée, mais elle sera aussi motivée à déployer des efforts pour la réussite de l’organisation. N’oubliez pas de vous mettre un rappel durant l’année pour faire un suivi auprès de l’employé et n’ayez pas peur de modifier l’objectif établi.

Mettez l’accent sur la formation

Même les employés des échelons supérieurs ne cessent jamais d’apprendre! Peu importe s’il s’agit d’une formation pour aider les membres de votre équipe à atteindre leurs objectifs de carrière ou d’une formation ciblée les aidant à améliorer leur productivité, créez un plan d’apprentissage pour chacun d’eux. Ajoutez-y des échéances et des mesures incitatives pour les aider à demeurer sur la bonne voie.

Encouragez la communication

Le début d’une nouvelle année est le moment parfait pour consolider les bonnes habitudes de communication au travail. Faites preuve d’ouverture pour que vos employés se sentent à l’aise de participer à des discussions constructives. Encouragez-les à formuler des commentaires sur les activités quotidiennes et à recommander des façons d’améliorer les pratiques de l’organisation.

Faites la promotion d’un mode de vie sain

Même si cela peut sembler cliché, des employés en santé sont des employés heureux. Envisagez un partenariat avec un centre de conditionnement physique ou l’offre d’un certain montant par mois applicable à un abonnement en centre ou à un cours d’activité physique. Vous constaterez une diminution des pertes de temps et une augmentation de la motivation au travail. Une solution avantageuse pour tous!

Montrez l’exemple

Si vous manquez vous-même d’ardeur au travail, vos employés risquent d’être tout aussi peu enthousiastes. Fixez-vous des objectifs et mettez-vous au travail! Si votre équipe est au ralenti, sautez dans l’action et aidez votre équipe à remettre les gaz pour atteindre la pleine productivité. Vos employés apprécieront vos efforts et seront davantage motivés à reprendre la routine.

Faites de 2019 votre meilleure année! Vous êtes à la recherche de l’équipe de rêve? Communiquez dès maintenant avec la succursale Adecco de votre région.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.