Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Culture organisationnelle’

Quand résolution rime avec succès

Après des Fêtes marquées par les festins, la gourmandise et les rencontres amicales, vos employés auront peut-être de la difficulté à se remettre en mode « productivité ». Il ne tient qu’à vous de prendre quelques résolutions simples pour les motiver à amorcer du bon pied la nouvelle année.

La plupart des gens sont d’avis qu’une nouvelle année est synonyme de nouveau départ, tant sur le plan personnel que professionnel. Alors pourquoi manquons-nous autant d’entrain et de motivation au retour des Fêtes? Pour contrer cet effet « gueule de bois » chez vos employés, présentez-leur des résolutions professionnelles qui assureront votre réussite en 2019.

Faites valoir les occasions de perfectionnement

Alimentez le sentiment de réussite professionnelle de vos employés en discutant individuellement avec eux de leurs objectifs de carrière. Profitez de cette discussion pour établir un objectif de perfectionnement réaliste pour l’année. Non seulement la personne se sentira-t-elle valorisée, mais elle sera aussi motivée à déployer des efforts pour la réussite de l’organisation. N’oubliez pas de vous mettre un rappel durant l’année pour faire un suivi auprès de l’employé et n’ayez pas peur de modifier l’objectif établi.

Mettez l’accent sur la formation

Même les employés des échelons supérieurs ne cessent jamais d’apprendre! Peu importe s’il s’agit d’une formation pour aider les membres de votre équipe à atteindre leurs objectifs de carrière ou d’une formation ciblée les aidant à améliorer leur productivité, créez un plan d’apprentissage pour chacun d’eux. Ajoutez-y des échéances et des mesures incitatives pour les aider à demeurer sur la bonne voie.

Encouragez la communication

Le début d’une nouvelle année est le moment parfait pour consolider les bonnes habitudes de communication au travail. Faites preuve d’ouverture pour que vos employés se sentent à l’aise de participer à des discussions constructives. Encouragez-les à formuler des commentaires sur les activités quotidiennes et à recommander des façons d’améliorer les pratiques de l’organisation.

Faites la promotion d’un mode de vie sain

Même si cela peut sembler cliché, des employés en santé sont des employés heureux. Envisagez un partenariat avec un centre de conditionnement physique ou l’offre d’un certain montant par mois applicable à un abonnement en centre ou à un cours d’activité physique. Vous constaterez une diminution des pertes de temps et une augmentation de la motivation au travail. Une solution avantageuse pour tous!

Montrez l’exemple

Si vous manquez vous-même d’ardeur au travail, vos employés risquent d’être tout aussi peu enthousiastes. Fixez-vous des objectifs et mettez-vous au travail! Si votre équipe est au ralenti, sautez dans l’action et aidez votre équipe à remettre les gaz pour atteindre la pleine productivité. Vos employés apprécieront vos efforts et seront davantage motivés à reprendre la routine.

Faites de 2019 votre meilleure année! Vous êtes à la recherche de l’équipe de rêve? Communiquez dès maintenant avec la succursale Adecco de votre région.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Nos cinq blogues les plus populaires de 2018

Le temps de tirer un trait sur l’année 2018 est bientôt arrivé. Si vous êtes comme moi, vous avez probablement l’impression que la dernière année s’est écoulé à la vitesse grand V. Pourtant cette année comme la prochaine a duré exactement 365 jours!

À l’heure des bilans et des remises en question, je vous propose de lire ou relire les cinq blogues les plus populaire sur le blogue Lead en 2018.

  1. Commettre des erreurs au travail, et comment y faire face

Les personnes qui connaissent du succès sont celles qui savent tirer parti de leurs erreurs et qui retentent leur chance, mais différemment. Comme toute bonne maxime, ce conseil va droit à l’essentiel, et vous reconnaissez sa véracité – ou savez que vous le devriez – jusqu’à ce que vous commettiez une erreur!

  1. Les références professionnelles : comment les demander et qui solliciter

Vous venez presque de décrocher un emploi – félicitations! On vous demande toutefois de fournir trois références d’emploi, et vous commencez à paniquer : vous vous demandez à qui faire appel et ce que ces personnes diront à votre sujet. Restez calme; si vous choisissez les bonnes personnes, tout s’enchaînera comme il se doit.

  1. Comment impressionner votre patron et vos collègues dès votre premier jour de travail

Vous avez décroché le poste. Félicitations! Cette étape est terminée et votre candidature a été retenue… mais cela se termine-t-il vraiment là? À maints égards, vous devriez considérer votre première journée de travail comme une autre entrevue et ne pas oublier la règle d’or à mettre en pratique dans les deux situations : ne vous inquiétez pas.

  1. Questions à poser lors d’une entrevue : le Top 10

De nombreux chercheurs d’emploi pensent qu’une entrevue consiste seulement à répondre à des questions qui les concernent eux. Mais il est important de se rappeler qu’il s’agit aussi de voir si cette entreprise offre un milieu de travail qui vous convient. Par ailleurs, les questions que vous poserez (ou que vous ne poserez pas) peuvent influencer le jugement de l’intervieweur.

  1. L’importance de la culture d’entreprise

S’il y a une leçon à tirer des impairs des entreprises, comme celui d’Amazon qui fut critiquée le mois dernier pour les piètres conditions de travail de son bureau de Seattle, c’est que la culture d’entreprise et la satisfaction des employés sont essentielles à leur réussite.

Pour consulter les blogues complets, cliquez sur le titre en gras.

Bonne année 2019.

Pendant les Fêtes, montrez votre reconnaissance à vos employés

Présentées comme une période de réjouissances, les Fêtes peuvent être stressantes pour vos employés. À tenter de concilier le travail et une vie personnelle occupée, on finit par être plus épuisé qu’autre chose. Vous voulez redonner le sourire à votre personnel? Alors montrez-lui votre reconnaissance en vous inspirant de ces quelques idées festives de nos experts du recrutement.

La période des Fêtes perturbe souvent notre quotidien au travail. On se retrouve devant une avalanche de tâches à faire, on ne sait plus où donner de la tête entre ces journées bien remplies et une vie sociale encore plus chargée – tout compte fait, les dernières semaines de l’année sont rarement les plus agréables. Mais en vous montrant reconnaissant, vous aiderez votre organisation à traverser cette période angoissante et motiverez votre personnel à maintenir la cadence. Il vous suffit d’appliquer ces quelques stratégies festives!

Dites merci

Rien de plus simple qu’un merci pour manifester votre reconnaissance aux employés. Exprimez votre gratitude à l’équipe en saluant son travail acharné et son dévouement, et soulignez les compétences individuelles qui font de chacun un atout pour l’entreprise. Montrez à vos employés que vous les estimez et vous verrez grandir leur confiance et leur loyauté.

Soyez souple par rapport aux horaires

Pour plusieurs, les Fêtes sont particulièrement stressantes parce qu’il faut trouver un équilibre entre le travail et les obligations personnelles qui se multiplient. Aidez vos employés à souffler en leur proposant des horaires flexibles. Invitez-les à commencer plus tard ou finir plus tôt, à prendre un après-midi de congé ou à prolonger l’heure de dîner. En leur offrant cette latitude, vous faciliterez la conciliation de leurs vies professionnelle et personnelle.

Amusez-vous avec vos employés

Faites de la période des Fêtes une occasion de tisser des liens avec vos employés. En prenant ne serait-ce qu’une heure par semaine pour partager des collations festives, décorer ou écouter de la musique de circonstance en leur compagnie, vous pourriez bien leur redonner de l’entrain. Vous pouvez aussi proposer une compétition amicale, par exemple un concours de cuisine ou un échange de biscuits. Il suffit même de tout arrêter pendant quelques minutes, le temps d’une photo de groupe thématique, pour créer une pause qui fera du bien.

Célébrez les traditions

Les membres de votre équipe proviennent d’horizons variés, célèbrent toutes sortes de traditions… et cette période est le moment parfait pour souligner une telle diversité! Demandez à vos employés de présenter leurs traditions, puis tâchez de les intégrer à vos célébrations. Vous offrirez à tout le monde une expérience des Fêtes et un environnement de travail plus inclusifs.

Organisez une fête à leur image

En tant que dirigeant, vous pouvez bien décider de la forme que prendra votre fête d’employés, mais tenez-vous compte de ce qu’eux désirent? Rêvent-ils de bonne bouffe? De jeux ou d’une journée paisible loin du bureau? Prenez le temps d’en discuter avec eux. Ils seront heureux d’être consultés et la fête sera beaucoup mieux accueillie.

 

Manifestez votre reconnaissance à vos employés en appliquant ces quelques stratégies et vous renforcerez vos liens avec eux. Mieux : vous mettrez la table pour une prochaine année remplie de succès.

Commencer à planifier la relève

Alors que de nombreux baby-boomers se dirigent vers la retraite, les employeurs ont intérêt à commencer à planifier la relève pour diminuer l’écart des savoirs et éviter toute interruption des activités. Nous vous donnons trois stratégies pour vous aider à préparer votre organisation à ces départs.

Tandis que les baby-boomers commencent à rêver à leur retraite, les employeurs doivent trouver des moyens de réduire l’écart des savoirs et des compétences qu’entraînera leur départ. Pour faciliter le transfert et la continuité des connaissances au sein de votre organisation, identifiez et formez dès à présent vos prochains leaders. Les stratégies suivantes vous aideront à prendre une longueur d’avance.

Soyez proactif

Il vaut mieux vous y prendre tôt. Pour repérer les écarts de compétences possibles, vous devez engager une discussion avec les employés approchant de la retraite. Intégrez cette conversation à l’évaluation annuelle, et prenez note d’assurer un suivi auprès des employés qui n’ont pas encore fixé leur plan de retraite.

Trouvez les successeurs

Tenez compte de la taille de votre entreprise au moment d’établir votre stratégie de planification de la relève. Les plus grandes entreprises peuvent trouver des successeurs à même leur bassin de talents, mais les PME ne disposent pas toujours d’un aussi grand éventail de candidats, et risquent donc de souffrir davantage du départ d’employés.

Regardez à l’interne

Plutôt que de fonder votre choix simplement sur l’ancienneté, tenez compte des ambitions, des objectifs et des projets des employés. Vous vous assurerez ainsi de choisir un professionnel qui veut rester et croître dans l’organisation. En intégrant des outils d’évaluation de la personnalité et des objectifs professionnels à votre processus de gestion des talents, vous pourrez mieux repérer les compétences générales et les traits de personnalité, autrement difficiles à déceler, qui sont un gage d’excellence.

Tournez-vous vers l’extérieur

Selon le nombre et l’expérience de vos candidats potentiels, vous n’aurez peut-être pas la possibilité de promouvoir quelqu’un à l’interne. Votre personnel n’est peut-être pas prêt à assumer un rôle de direction, ou vous n’avez peut-être pas eu le temps de former vos prochains leaders. Pour trouver un successeur à l’externe, privilégiez les candidats provenant d’un secteur et d’une entreprise similaires. L’adaptation du nouvel employé s’en trouvera facilitée, et vous diminuerez au minimum les perturbations pour les employés existants.

Perfectionnez vos leaders potentiels

Une fois le candidat trouvé, il est temps de le préparer à son prochain rôle. Prévoyez une période de formation réaliste auprès de l’employé qu’il remplacera, afin d’assurer une transition en douceur pour toute l’organisation.

Faites un inventaire des compétences

Commencez par définir des descriptions d’emploi détaillées et des listes de compétences pour tous les postes occupés par des employés approchant la retraite. Tenez compte de l’éventail de compétences générales et spécialisées et de traits de personnalité qui ont contribué au succès de l’employé. Essayez aussi de prévoir les compétences qui seront utiles à l’organisation selon ses perspectives de développement. Vous aurez ainsi une vision plus réaliste de la formation nécessaire pour préparer le successeur.

Investissez dans des outils de perfectionnement professionnel

Le perfectionnement des employés constitue un investissement. Votre organisation devrait donc être prête à investir dans les outils nécessaires, comme de la formation et des cours en ligne, pour aider ses candidats à atteindre leur plein potentiel. Comparez leurs compétences actuelles à la liste des aptitudes des employés partant à la retraite pour établir un plan de formation.

Créez un programme de mentorat

La formation permet l’acquisition de compétences, mais elle ne suffira peut-être pas à assurer le transfert des connaissances liées à l’emploi. Un programme de mentorat donnera à l’employé partant à la retraite l’occasion de transmettre directement ses connaissances à son successeur. En plus, ce dernier pourra bénéficier d’une rétroaction sur ses compétences professionnelles et interpersonnelles, ce qui renforcera sa confiance et favorisa sa réussite dans ses nouvelles fonctions.

Sans une stratégie de planification de la relève et de transfert des connaissances, votre entreprise s’expose à la perte de savoirs critiques, ce qui pourrait compromettre ses activités courantes et nuire à son succès global. Vous avez besoin de plus de conseils sur la planification de la relève ou d’un coup de main pour trouver un successeur? Communiquez avec votre succursale Adecco dès aujourd’hui!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

Périodes de pointe : comment les traverser plus sereinement

La façon dont vous gérez le stress en milieu de travail au sein de votre entreprise peut avoir une grande incidence sur la productivité, l’engagement et même la rétention des employés. En période de pointe, lorsque la demande est à son plus fort, si vous disposez d’un ensemble de stratégies de réduction du stress prêtes à l’emploi, vous vous sentirez plus en confiance pour traverser cette période intense. Dans cet article, Doug Hamlyn, vice-président aux finances d’Adecco Canada, présente certaines des meilleures façons d’aider vos employés à gérer leur stress en milieu de travail.  

Quand j’entends le mot « stress » en anglais, je pense à des poutres de métal et à des colonnes de béton et aux tests qu’on leur fait subir jusqu’à ce qu’elles craquent (autrement dit la « contrainte » en français). C’est de mon métier d’ingénieur civil pratiqué en début de carrière que me vient cette définition. Je vois néanmoins le stress professionnel sous le même angle, c’est-à-dire la pression mentale ou psychologique que nous vivons lorsque des situations difficiles ou exigeantes se présentent au travail.

J’ai passé la majeure partie de ma carrière dans des services de finances où, typiquement, le stress dans ses multiples formes se manifeste surtout à la fin du trimestre, à la fin de l’année financière ou lors de la préparation du budget. Il découle habituellement d’une situation bien connue, c’est-à-dire une trop grande charge de travail pour le temps dont on dispose, mais peut également être provoqué par des événements imprévus dont nous n’avons pas tenu compte dans notre échéancier. Puis, avec tous les audits et projets inattendus qui s’ajoutent à une charge de travail déjà bien remplie, nous nous retrouvons donc avec des plans et des priorités qui ne cadrent plus et des conflits familiaux et professionnels pour lesquels le compromis n’est pas une option. Ajoutez à cela un gestionnaire qui n’est pas orienté vers la recherche de solutions et vous obtenez la recette parfaite du stress professionnel.

En tant que gestionnaires, il est de notre devoir de trouver une façon de produire les résultats demandés par notre entreprise, tout en diminuant le stress au minimum. Voici quelques idées pour vous aider à faire baisser la pression en période de stress :

1. Planifiez

Le stress découle souvent de l’absence de planification, alors donnez à vos employés une idée claire de comment vous allez gérer ensemble la période de pointe. Utilisez les échéances et les tâches dont vous êtes déjà au courant pour établir votre plan. Assurez-vous de laisser quelques cases horaires libres pour les demandes inattendues ou de dernière minute. Vous devriez également tenir compte des engagements non professionnels de vos employés pour que votre plan soit le plus réaliste possible. Une planification efficace stimulera la confiance de vos employés qui sentiront que vous êtes conscients de leur charge de travail et du temps qu’il consacre à l’entreprise.

2. Précisez les périodes où les vacances ne sont pas permises

Assurez-vous d’expliquer aux employés dès leur embauche qu’il est impossible de prendre des vacances à certaines périodes de l’année. En mettant cela au clair dès le départ, vous faites en sorte que toutes vos ressources soient disponibles en période de pointe.

3. Demeurez flexible

Déterminez quelles sont les échéances fermes et celles qui sont flexibles. Peut-être disposerez-vous d’une certaine marge de manœuvre concernant les dates d’audits externes si vous avez une raison valable de demander le report; il s’agit de poser la question. De plus, montrez-vous flexible sur les modalités de travail au lieu de faire travailler vos employés très tard. Par exemple, permettez-leur de finir leur travail à la maison ou de commencer plus tôt.

4. Réassignez les ressources

Faites appel à des ressources temporaires de l’extérieur pour gérer les tâches quotidiennes et libérer les cadres qui pourront ainsi se consacrer aux budgets ou aux obligations de fin d’exercice. Assurez-vous que toutes vos ressources soient polyvalentes afin qu’elles puissent se séparer les tâches et ainsi accroître la flexibilité.

Vous pensez engager des employés temporaires? Adecco peut vous aider.

5. Dites non

« Non » est un mot fort. Il est bien certain que vous ne pouvez habituellement pas dire non à votre supérieur ou aux échéances fermes de l’entreprise, mais vous pouvez dire non à certaines choses moins essentielles, comme une convocation à une réunion alors que quelqu’un peut vous faire un compte rendu plus tard ou encore l’assignation d’une tâche qui conviendrait davantage à un autre service. D’ailleurs, pour les tâches non essentielles que vous aimeriez accepter, mais pour lesquelles vous n’avez pas de temps maintenant, vous pouvez dire que ça ne vous convient pas pour le moment et fixer une date pour leur réalisation ultérieure.

6. Célébrez

Le fait de souligner les réalisations de votre équipe peut grandement contribuer à diminuer le stress. Même s’il s’agit simplement de sortir prendre un café avec vos employés lorsqu’une échéance est respectée ou de commander le dîner pour tous si vous ne pouvez quitter le bureau, ces petites attentions montrent votre appréciation pour le travail acharné de votre personnel. De plus, ces petites pauses bien méritées permettent à votre personnel de respirer et de prendre du recul (et aussi d’entrevoir le retour à la normale).

7. Mettez l’accent sur la santé

Il est avantageux pour tout le monde que les employés prennent soin de leur santé, surtout si votre période de pointe coïncide avec la saison de la grippe. Encouragez vos employés à se coucher tôt et à continuer de faire de l’exercice pour qu’ils se consacrent pleinement et efficacement à leurs tâches lorsqu’ils sont au travail et pour améliorer leur vie à la maison du même coup.

Comme nous devons toujours faire plus avec moins, la gestion des périodes de pointe demeurera toujours difficile. Par contre, si vous faites participer tout le monde à l’établissement d’un plan qui tient compte des engagements importants et uniques de tous les employés ainsi que de leur horaire normal de travail, vous pouvez minimiser le stress qu’ils vivront durant ces périodes.

 

Doug HamlynDoug Hamlyn, B.Ing. et MBA, est le vice-président, finances d’Adecco Canada. Fort de 10 ans d’expérience dans des sociétés de placement multinationales, ouvertes et privées et dans les marchés canadien, américain et sud-africain, Doug apporte un leadership financier de haut niveau à la direction d’Adecco. Outre ses équipes de finances, de l’immobilier, de TI et de santé et sécurité au travail, Doug s’occupe du contrôle des activités, de l’amélioration des processus et du service à la clientèle.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

Remettre le service à la clientèle au centre de vos priorités

Ce sont peut-être vos stratégies de commercialisation et votre publicité qui attirent vos clients, mais c’est la qualité de votre service à la clientèle qui fait en sorte qu’ils reviennent et vous réfèrent leurs parents et amis. Ne laissez pas un service de qualité médiocre nuire à votre chiffre d’affaires. Afin de souligner la semaine nationale du service à la clientèle qui se déroule du 1er au 5 octobre, nous avons pensé vous faire profiter de nos meilleurs conseils pour sensibiliser votre personnel à l’importance de la qualité du service.

Bien que le service à la clientèle soit une fonction indispensable au succès d’une organisation, sa valeur est sous-estimée. En effet, non seulement un bon service contribue-t-il à développer vos relations avec votre clientèle, mais une stratégie efficace en la matière peut vous permettre de recueillir de précieux commentaires de vos clients sur vos services et vos produits, tout en augmentant leur confiance en votre marque. Tout le monde y gagne!

Ce ne sont cependant pas toutes les organisations qui ont les moyens d’investir dans la création d’un centre d’appels ou d’une équipe de service. Alors comment faire en sorte que le service à la clientèle occupe une place plus importante dans votre entreprise, sans pour autant procéder à une réorganisation complète? Prenez connaissance des quatre conseils d’Adecco et voyez le changement s’opérer!

Engagez des employés axés sur le service dans toutes les unités

« Il en coûte de 6 à 7 fois plus cher d’acquérir un nouveau client que de garder un client existant. »

Embaucher du personnel ayant de l’expérience en service à la clientèle, que ce soit en centre d’appels ou dans le commerce de détail, pourrait s’avérer très profitable pour votre entreprise. En effet, non seulement ces employés pourront mettre à profit leurs compétences dans leurs nouvelles fonctions, mais ils accorderont aussi probablement une grande priorité à la satisfaction des clients, ce que ces derniers ne manqueront pas de remarquer. Ces employés serviront également de modèles à leurs collègues qui manquent d’expérience ou de compétences dans le domaine, et ils pourront ainsi contribuer à valoriser le service à la clientèle au sein de votre entreprise.

Rendez la formation sur le service à la clientèle obligatoire pour tous les employés

« Un client a 4 fois plus de risques d’aller voir la concurrence après avoir reçu un mauvais service qu’en raison d’un problème relié au prix ou au produit. »

Offrir un bon service c’est bien plus que traiter les plaintes des clients; cela demande une bonne connaissance du produit, une capacité à communiquer clairement et avec un langage positif, de l’empathie et beaucoup plus. Étant donné le caractère multidimensionnel d’un bon service à la clientèle, aider vos employés à acquérir ces compétences pourrait augmenter de façon considérable la qualité du service dans votre organisation. Faites-en une priorité en mettant au programme une formation annuelle obligatoire pour tous. Profitez de ces séances pour insister sur la politique de l’entreprise quant à ses produits ou aux garanties offertes, et reproduisez différentes situations potentielles sous forme de jeux de rôles pour aider vos employés à développer leurs aptitudes. En étant préparés à ces interactions parfois complexes, ils se sentiront plus à l’aise et aborderont avec davantage de confiance les éventuels problèmes auxquels ils seront confrontés avec vos clients.

Fournissez un aide-mémoire de bureau.

« 70 % des expériences d’achat sont évaluées par les clients en fonction du traitement qu’ils estiment avoir reçu. »

Apprendre à bien servir les clients demande du temps et des efforts et ne viendra pas toujours naturellement à vos employés, surtout ceux travaillant dans des secteurs où ils ne sont pas appelés à interagir avec la clientèle en temps normal. Mettez à la disposition de votre personnel un aide-mémoire sur lequel figurent les mots et les phrases à utiliser dans des situations délicates. Un tel outil les aidera à prendre le contrôle de la discussion avec le client, tout en travaillant en vue d’obtenir un résultat positif.

Offrez des avantages et des récompenses

« 55 % des clients seraient prêts à payer un supplément pour s’assurer d’un meilleur service. »

Soulignez le travail des employés qui font du service à la clientèle une priorité de chaque instant dans l’accomplissement de leurs tâches. Vous viendrez ainsi confirmer l’engagement de votre organisation à maintenir un niveau de service élevé et vous encouragerez les autres membres de l’équipe à améliorer leurs compétences dans ce domaine. Peu importe de quelle façon vous choisirez de récompenser vos meilleurs éléments – journée de congé, carte-cadeau ou certificat de l’employé du mois –, ce pourrait bien être le petit coup de pouce qui les motivera à faire du service à la clientèle une priorité au quotidien.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.