Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Culture organisationnelle’

Périodes de pointe : comment les traverser plus sereinement

La façon dont vous gérez le stress en milieu de travail au sein de votre entreprise peut avoir une grande incidence sur la productivité, l’engagement et même la rétention des employés. En période de pointe, lorsque la demande est à son plus fort, si vous disposez d’un ensemble de stratégies de réduction du stress prêtes à l’emploi, vous vous sentirez plus en confiance pour traverser cette période intense. Dans cet article, Doug Hamlyn, vice-président aux finances d’Adecco Canada, présente certaines des meilleures façons d’aider vos employés à gérer leur stress en milieu de travail.  

Quand j’entends le mot « stress » en anglais, je pense à des poutres de métal et à des colonnes de béton et aux tests qu’on leur fait subir jusqu’à ce qu’elles craquent (autrement dit la « contrainte » en français). C’est de mon métier d’ingénieur civil pratiqué en début de carrière que me vient cette définition. Je vois néanmoins le stress professionnel sous le même angle, c’est-à-dire la pression mentale ou psychologique que nous vivons lorsque des situations difficiles ou exigeantes se présentent au travail.

J’ai passé la majeure partie de ma carrière dans des services de finances où, typiquement, le stress dans ses multiples formes se manifeste surtout à la fin du trimestre, à la fin de l’année financière ou lors de la préparation du budget. Il découle habituellement d’une situation bien connue, c’est-à-dire une trop grande charge de travail pour le temps dont on dispose, mais peut également être provoqué par des événements imprévus dont nous n’avons pas tenu compte dans notre échéancier. Puis, avec tous les audits et projets inattendus qui s’ajoutent à une charge de travail déjà bien remplie, nous nous retrouvons donc avec des plans et des priorités qui ne cadrent plus et des conflits familiaux et professionnels pour lesquels le compromis n’est pas une option. Ajoutez à cela un gestionnaire qui n’est pas orienté vers la recherche de solutions et vous obtenez la recette parfaite du stress professionnel.

En tant que gestionnaires, il est de notre devoir de trouver une façon de produire les résultats demandés par notre entreprise, tout en diminuant le stress au minimum. Voici quelques idées pour vous aider à faire baisser la pression en période de stress :

1. Planifiez

Le stress découle souvent de l’absence de planification, alors donnez à vos employés une idée claire de comment vous allez gérer ensemble la période de pointe. Utilisez les échéances et les tâches dont vous êtes déjà au courant pour établir votre plan. Assurez-vous de laisser quelques cases horaires libres pour les demandes inattendues ou de dernière minute. Vous devriez également tenir compte des engagements non professionnels de vos employés pour que votre plan soit le plus réaliste possible. Une planification efficace stimulera la confiance de vos employés qui sentiront que vous êtes conscients de leur charge de travail et du temps qu’il consacre à l’entreprise.

2. Précisez les périodes où les vacances ne sont pas permises

Assurez-vous d’expliquer aux employés dès leur embauche qu’il est impossible de prendre des vacances à certaines périodes de l’année. En mettant cela au clair dès le départ, vous faites en sorte que toutes vos ressources soient disponibles en période de pointe.

3. Demeurez flexible

Déterminez quelles sont les échéances fermes et celles qui sont flexibles. Peut-être disposerez-vous d’une certaine marge de manœuvre concernant les dates d’audits externes si vous avez une raison valable de demander le report; il s’agit de poser la question. De plus, montrez-vous flexible sur les modalités de travail au lieu de faire travailler vos employés très tard. Par exemple, permettez-leur de finir leur travail à la maison ou de commencer plus tôt.

4. Réassignez les ressources

Faites appel à des ressources temporaires de l’extérieur pour gérer les tâches quotidiennes et libérer les cadres qui pourront ainsi se consacrer aux budgets ou aux obligations de fin d’exercice. Assurez-vous que toutes vos ressources soient polyvalentes afin qu’elles puissent se séparer les tâches et ainsi accroître la flexibilité.

Vous pensez engager des employés temporaires? Adecco peut vous aider.

5. Dites non

« Non » est un mot fort. Il est bien certain que vous ne pouvez habituellement pas dire non à votre supérieur ou aux échéances fermes de l’entreprise, mais vous pouvez dire non à certaines choses moins essentielles, comme une convocation à une réunion alors que quelqu’un peut vous faire un compte rendu plus tard ou encore l’assignation d’une tâche qui conviendrait davantage à un autre service. D’ailleurs, pour les tâches non essentielles que vous aimeriez accepter, mais pour lesquelles vous n’avez pas de temps maintenant, vous pouvez dire que ça ne vous convient pas pour le moment et fixer une date pour leur réalisation ultérieure.

6. Célébrez

Le fait de souligner les réalisations de votre équipe peut grandement contribuer à diminuer le stress. Même s’il s’agit simplement de sortir prendre un café avec vos employés lorsqu’une échéance est respectée ou de commander le dîner pour tous si vous ne pouvez quitter le bureau, ces petites attentions montrent votre appréciation pour le travail acharné de votre personnel. De plus, ces petites pauses bien méritées permettent à votre personnel de respirer et de prendre du recul (et aussi d’entrevoir le retour à la normale).

7. Mettez l’accent sur la santé

Il est avantageux pour tout le monde que les employés prennent soin de leur santé, surtout si votre période de pointe coïncide avec la saison de la grippe. Encouragez vos employés à se coucher tôt et à continuer de faire de l’exercice pour qu’ils se consacrent pleinement et efficacement à leurs tâches lorsqu’ils sont au travail et pour améliorer leur vie à la maison du même coup.

Comme nous devons toujours faire plus avec moins, la gestion des périodes de pointe demeurera toujours difficile. Par contre, si vous faites participer tout le monde à l’établissement d’un plan qui tient compte des engagements importants et uniques de tous les employés ainsi que de leur horaire normal de travail, vous pouvez minimiser le stress qu’ils vivront durant ces périodes.

 

Doug HamlynDoug Hamlyn, B.Ing. et MBA, est le vice-président, finances d’Adecco Canada. Fort de 10 ans d’expérience dans des sociétés de placement multinationales, ouvertes et privées et dans les marchés canadien, américain et sud-africain, Doug apporte un leadership financier de haut niveau à la direction d’Adecco. Outre ses équipes de finances, de l’immobilier, de TI et de santé et sécurité au travail, Doug s’occupe du contrôle des activités, de l’amélioration des processus et du service à la clientèle.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

Remettre le service à la clientèle au centre de vos priorités

Ce sont peut-être vos stratégies de commercialisation et votre publicité qui attirent vos clients, mais c’est la qualité de votre service à la clientèle qui fait en sorte qu’ils reviennent et vous réfèrent leurs parents et amis. Ne laissez pas un service de qualité médiocre nuire à votre chiffre d’affaires. Afin de souligner la semaine nationale du service à la clientèle qui se déroule du 1er au 5 octobre, nous avons pensé vous faire profiter de nos meilleurs conseils pour sensibiliser votre personnel à l’importance de la qualité du service.

Bien que le service à la clientèle soit une fonction indispensable au succès d’une organisation, sa valeur est sous-estimée. En effet, non seulement un bon service contribue-t-il à développer vos relations avec votre clientèle, mais une stratégie efficace en la matière peut vous permettre de recueillir de précieux commentaires de vos clients sur vos services et vos produits, tout en augmentant leur confiance en votre marque. Tout le monde y gagne!

Ce ne sont cependant pas toutes les organisations qui ont les moyens d’investir dans la création d’un centre d’appels ou d’une équipe de service. Alors comment faire en sorte que le service à la clientèle occupe une place plus importante dans votre entreprise, sans pour autant procéder à une réorganisation complète? Prenez connaissance des quatre conseils d’Adecco et voyez le changement s’opérer!

Engagez des employés axés sur le service dans toutes les unités

« Il en coûte de 6 à 7 fois plus cher d’acquérir un nouveau client que de garder un client existant. »

Embaucher du personnel ayant de l’expérience en service à la clientèle, que ce soit en centre d’appels ou dans le commerce de détail, pourrait s’avérer très profitable pour votre entreprise. En effet, non seulement ces employés pourront mettre à profit leurs compétences dans leurs nouvelles fonctions, mais ils accorderont aussi probablement une grande priorité à la satisfaction des clients, ce que ces derniers ne manqueront pas de remarquer. Ces employés serviront également de modèles à leurs collègues qui manquent d’expérience ou de compétences dans le domaine, et ils pourront ainsi contribuer à valoriser le service à la clientèle au sein de votre entreprise.

Rendez la formation sur le service à la clientèle obligatoire pour tous les employés

« Un client a 4 fois plus de risques d’aller voir la concurrence après avoir reçu un mauvais service qu’en raison d’un problème relié au prix ou au produit. »

Offrir un bon service c’est bien plus que traiter les plaintes des clients; cela demande une bonne connaissance du produit, une capacité à communiquer clairement et avec un langage positif, de l’empathie et beaucoup plus. Étant donné le caractère multidimensionnel d’un bon service à la clientèle, aider vos employés à acquérir ces compétences pourrait augmenter de façon considérable la qualité du service dans votre organisation. Faites-en une priorité en mettant au programme une formation annuelle obligatoire pour tous. Profitez de ces séances pour insister sur la politique de l’entreprise quant à ses produits ou aux garanties offertes, et reproduisez différentes situations potentielles sous forme de jeux de rôles pour aider vos employés à développer leurs aptitudes. En étant préparés à ces interactions parfois complexes, ils se sentiront plus à l’aise et aborderont avec davantage de confiance les éventuels problèmes auxquels ils seront confrontés avec vos clients.

Fournissez un aide-mémoire de bureau.

« 70 % des expériences d’achat sont évaluées par les clients en fonction du traitement qu’ils estiment avoir reçu. »

Apprendre à bien servir les clients demande du temps et des efforts et ne viendra pas toujours naturellement à vos employés, surtout ceux travaillant dans des secteurs où ils ne sont pas appelés à interagir avec la clientèle en temps normal. Mettez à la disposition de votre personnel un aide-mémoire sur lequel figurent les mots et les phrases à utiliser dans des situations délicates. Un tel outil les aidera à prendre le contrôle de la discussion avec le client, tout en travaillant en vue d’obtenir un résultat positif.

Offrez des avantages et des récompenses

« 55 % des clients seraient prêts à payer un supplément pour s’assurer d’un meilleur service. »

Soulignez le travail des employés qui font du service à la clientèle une priorité de chaque instant dans l’accomplissement de leurs tâches. Vous viendrez ainsi confirmer l’engagement de votre organisation à maintenir un niveau de service élevé et vous encouragerez les autres membres de l’équipe à améliorer leurs compétences dans ce domaine. Peu importe de quelle façon vous choisirez de récompenser vos meilleurs éléments – journée de congé, carte-cadeau ou certificat de l’employé du mois –, ce pourrait bien être le petit coup de pouce qui les motivera à faire du service à la clientèle une priorité au quotidien.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

La recherche du bonheur (au travail)

Ce n’est rien de surprenant : les employés apprécient un milieu de travail où règne le bonheur. Mais on oublie parfois que c’est aussi un atout pour les employeurs. Regard sur les avantages d’un personnel heureux.

C’est bien connu, les gens veulent travailler pour une entreprise qui les rend heureux. Qui ne le voudrait pas? Mais on oublie parfois que la satisfaction des employés peut avoir une grande incidence sur le rendement organisationnel. Que ce soit en matière de productivité ou de promotion de la marque, un employé heureux, du simple fait qu’il est heureux, rend votre organisation meilleure.

Mais qu’est-ce qui influence la satisfaction d’un employé? Cela peut paraître surprenant, mais le salaire n’est pas le seul facteur. En fait, selon une étude menée par Glassdoor, la rémunération est la priorité à laquelle les travailleurs, tous niveaux de revenus confondus, accordent le moins d’importance. Le salaire se classe derrière la culture et les valeurs, la haute direction, les perspectives de carrière, les perspectives d’affaires pour l’entreprise et la conciliation travail-vie personnelle.

Il est donc clair que les employeurs ont une grande influence sur la satisfaction de leur personnel, surtout en raison de facteurs autres que la rémunération. En outre, il apparaît de plus en plus évident – même si cela peut sembler difficile – qu’ils doivent intégrer concrètement l’engagement des employés à la mission de l’entreprise.

Chez Adecco, cet engagement nous tient à cœur. Nous savons que la satisfaction de nos employés est essentielle à notre succès. C’est pourquoi nous l’évaluons annuellement par l’entremise du sondage Great Place to Work®. Nous sommes fiers d’être reconnus comme un excellent lieu de travail pour la deuxième année consécutive. Notre expérience nous permet d’affirmer que les employeurs qui axent leurs efforts sur la création et le maintien d’un milieu de travail où les employés sont heureux tireront les avantages suivants :

Une meilleure rétention des employés

Un haut taux de roulement entraîne des dépenses considérables pour le recrutement et l’intégration de nouveaux employés. Publication d’offres d’emploi, entrevues, intégrations, formations : le remplacement d’un employé peut coûter cher! En ajoutant à cela un marché du recrutement compétitif, on comprend pourquoi le roulement du personnel peut représenter un défi de taille pour toute entreprise. Un employé heureux est plus enclin à rester dans votre organisation et à s’y développer. Ainsi, il aura une plus grande valeur et vous réduirez vos dépenses. Ayez des conversations franches avec vos employés, évaluez continuellement leur niveau d’engagement et apportez les changements qui s’imposent.

Une meilleure productivité

Cultiver un environnement de travail qui favorise la satisfaction de vos employés peut faire monter leur productivité en flèche. Selon une étude menée à l’Université de Warwick, le fait d’être heureux entraîne une augmentation de la productivité de l’ordre de 12 %. Quand on sait que l’engagement des employés est en déclin au Canada, il est évident que la promotion de la satisfaction des employés mènerait à des gains de productivité. En comptant sur des employés heureux qui se présentent au bureau tous les jours pour travailler avec ardeur, non seulement les employeurs profiteront-ils d’une productivité accrue, mais ils perdront moins de temps en raison des congés de maladie. De plus, comme ils débordent d’énergie et de créativité, les employés heureux sont plus enclins à se surpasser lors des périodes de pointe. Résultat : un meilleur rendement général de votre entreprise. Chez Adecco, nous croyons fermement que l’amélioration de la satisfaction des employés passe par l’établissement d’une culture de transparence. Appel trimestriel à l’échelle de l’entreprise, message hebdomadaire du président, visites en personne de notre équipe de direction dans nos succursales : nous mettons tout en œuvre pour que nos employés soient au courant des renseignements importants au sujet de l’entreprise. Ainsi, ils se sentent impliqués et mieux préparés pour bien faire leur travail.

Vos propres ambassadeurs de marque

Les employés heureux rehausseront votre marque, car ils en deviendront les ambassadeurs! Si les employés s’investissent dans la réussite de votre entreprise, ils entretiendront des relations plus fructueuses avec les clients et feront augmenter les ventes. Vous pouvez encourager la loyauté d’un employé en soulignant sa contribution aux succès de l’organisation. Chez Adecco, nous avons constaté qu’en prenant du temps, lors des évaluations individuelles, pour expliquer aux employés l’incidence des tâches sur le rendement de l’entreprise, ils étaient plus engagés. Notre équipe des opérations peut ainsi mesurer la contribution de chaque employé aux succès de l’entreprise. L’employé se sent ainsi plus motivé et peut plus facilement prioriser ses tâches en fonction de leur valeur.

Une meilleure collaboration

L’amélioration de la collaboration fait souvent partie des priorités stratégiques d’une entreprise. Or, on ignore parfois à quel point un environnement de travail stressant peut nuire à l’atteinte de cet objectif. En période de pointe, on peut facilement laisser le stress envahir le milieu de travail, sans réaliser qu’il peut envenimer les relations entre la direction et le personnel, en plus d’ériger des barrières entre les départements. En maintenant un environnement qui garde les employés engagés et motivés à venir travailler tous les jours, on encourage la collaboration, la créativité et la résolution de problèmes. Chez Adecco, nous saisissons toutes les occasions de favoriser la camaraderie. Que ce soit par l’aménagement d’espaces de travail ouverts qui permettent des échanges constants ou par l’organisation par les comités sociaux d’événements grâce auxquels les collègues apprennent à mieux se connaître et s’amusent un peu au bureau, nous voulons vraiment promouvoir la collaboration au sein de notre entreprise.

Un milieu de travail heureux profite tant aux employés qu’aux employeurs. En établissant un environnement où règne le bonheur, vous créez une culture qui vous permettra d’atteindre de nouveaux sommets inégalés et fera de votre entreprise un milieu de choix.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

À 66 jours du jour J

Récemment, un collègue, qui est comme moi ambassadeur Win4Youth 2018, m’a rappelé qu’il ne reste que 66 jours avant le triathlon qui se tiendra à Lanzarote, en Espagne. Misère… Ça semble si loin et si près à la fois! J’y ai mis tant d’heures et d’efforts que j’affiche plus de 2 700 kilomètres au compteur. Et je sais bien que ça rapporte, je vois l’amélioration – mais est-ce que je serai prêt pour le jour J?

J’avoue que la question m’angoisse un peu. J’ai beau faire tout ce qu’il faut, qui sait comment je performerai ce jour-là? J’essaie donc de me concentrer sur l’entraînement plutôt que sur le résultat final. Le fait saillant jusqu’ici, c’est le camp en Belgique. Chaque fois que j’y repense, trois mots me viennent en tête : épuisement, camaraderie et soutien.

Épuisement

Longues journées, manque de sommeil et décalage horaire : le camp d’entraînement de Gand n’était pas de tout repos. Oui, j’ai fièrement brisé ma marque sur 10 kilomètres et goûté chaque aspect du séjour, sauf que j’étais épuisé à mon retour de Belgique. Bref, c’était une expérience aussi magnifique qu’exigeante. Dans cette succession d’ateliers, d’entraînements et d’évaluations, de déplacements et de dîners d’équipe, nous n’avons pas chômé et les nuits ont été courtes. Mais tout ça en valait la peine parce que j’en ai tiré les connaissances dont j’avais besoin pour me préparer pour Lanzarote. Est-ce que j’aurais aimé un horaire moins chargé? Bien sûr. Et si c’était à refaire? Sans hésiter!

Christian et Anne Nguyen, l’autre ambassadrice canadienne Win4Youth

Camaraderie

Les ambassadeurs ayant des cheminements, une condition physique et des objectifs variés, chacun devait relever des défis bien personnels. Pour certains, nager pour une première fois en eau libre était tout un exploit – et ce l’est encore. Pour d’autres, c’est rouler à vélo ou courir 10 kilomètres qui semblait une montagne. Mais j’ai compris que si nous avions tous un point faible et si les choses pouvaient se corser, nous étions ensemble dans ce bateau.

Pendant le camp, les ambassadeurs, les entraîneurs et le personnel de soutien ont tissé des liens forts; nous formons depuis une équipe très soudée. Nous avons noué des amitiés avec des gens de partout, échangé des trucs et conseils, partagé nos repas, dormi sous le même toit. L’entraide et les encouragements étaient au rendez-vous.

L’équipe nord-américaine Win4Youth la dernière soirée du camp d’entraînement

Soutien

Difficile d’imaginer meilleur contexte pour se préparer à un premier triathlon. La Fondation Groupe Adecco et les entraîneurs d’Energy Lab nous ont offert un soutien tout simplement incroyable. Équipement, conseils et applications d’entraînement, suivis réguliers : nous avions tout ce qu’il nous fallait pour nous sentir d’attaque et épaulés à chaque étape. Ce sont de vrais professionnels qui connaissent leur métier, et c’est rassurant de se savoir entre bonnes mains.

Les 66 prochains jours

J’ai beau m’être entraîné ferme et compter sur une équipe et un système de soutien hors pair, je réalise aujourd’hui que 66 jours, ce sera vite passé! Je devrai donc en faire bon usage si je veux être à mon mieux à Lanzarote. Au programme : quelques séances de nage en eau libre dans le Saint-Laurent, 20 sorties à vélo, 280 kilomètres de course et une participation au Triathlon de Québec, le 23 septembre, dans la catégorie Olympique.

Ce qui me ramène à ma question de départ : est-ce que je serai prêt pour le jour J? Demandez à mon entraîneur, et il vous répondra que je le serai si je respecte ses recommandations. De mon côté, la seule chose dont je suis convaincu pour l’instant, c’est que je terminerai l’épreuve et que j’en tirerai sans doute une grande satisfaction. Quant à savoir si j’atteindrai mes objectifs, réponse dans 66 jours, le 27 octobre. Je sais toutefois que les ambassadeurs partagent deux buts : être bien préparés et faire la fierté de leurs collègues et de leur pays. Pour nous tous, Win4Youth 2018 sera certainement mémorable. Chaque année, les participants et toute l’équipe en font un rendez-vous unique.

Suivez mon parcours sur les réseaux sociaux :

Pour en savoir plus sur le programme Win4Youth et commencer à enregistrer vos kilomètres et vos heures, cliquez ici. Pour découvrir des ambassadeurs actuels ou passés ou pour nous raconter votre expérience, utilisez le mot-clic #Win4Youth sur les réseaux sociaux.

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez ressources.

#Win4Youth : Des nouvelles du camp d’entraînement de triathlon

Les employés et les clients du Groupe Adecco s’unissent dans le cadre du programme Win4Youth pour partager leur passion du sport et améliorer les conditions de vie de jeunes du monde entier. Anne Nguyen est l’une des deux membres de la famille du Groupe Adecco Canada à avoir été choisie pour représenter le programme Win4Youth au triathlon Ocean Lava à Lanzarote, en Espagne. Elle nous fait part de son expérience au camp d’entraînement du Groupe Adecco qui s’est tenu à Gand, en Belgique, en vue du triathlon, qui aura lieu en octobre. 

Le camp d’entraînement en Belgique était bien différent de ce à quoi je m’attendais; cela dit, il a totalement comblé mes espérances. Dans les jours précédant le camp, j’étais extrêmement inquiète de ne pas être au niveau que je souhaitais en natation, en course et en cyclisme. Je regrettais de ne pas avoir commencé mon entraînement plus tôt, car je sentais que je n’étais pas de taille par rapport aux autres ambassadeurs. Mais ce sentiment s’est vite évaporé quand j’ai commencé à m’entraîner à leurs côtés. Tout le monde m’a beaucoup aidé, et les entraîneurs s’adaptaient au niveau de chaque participant. Nous suivions tous notre propre cheminement. En plus, tout le monde s’encourageait. Imaginez : 74 ambassadeurs de 34 pays qui se rassemblent et se poussent à se dépasser!

Cela m’a beaucoup aidé pendant mes quatre jours à Gand. J’ai accompli tellement plus que je m’en croyais capable grâce aux précieux enseignements et conseils d’entraîneurs talentueux, au soutien incroyable de mes collègues ambassadeurs et à beaucoup de travail acharné!

Vélodrome Eddy Merckx

C’était l’épreuve que je redoutais le plus. J’avais regardé des vidéos de la piste circulaire et je me suis fait peur au point de ne plus vouloir y mettre les pieds. Le fait que les vélos n’avaient pas de freins ne m’a certainement pas aidé! Alors que nous attendions notre tour, nous entendions des gens qui chutaient sur la piste. Rien pour me rassurer… Je ne suis pas allée trop vite ou trop haut sur la piste, mais j’ai fini par vaincre ma peur!

Séminaires et exercices

Nous avons assisté à plusieurs séminaires pendant le camp. J’ai particulièrement apprécié celui sur la préparation mentale, où l’on a appris des stratégies pour surmonter les blocages psychologiques – des outils dont je me suis servi la journée même, lors du mini-triathlon!

Mini-triathlon et la combinaison isothermique de l’enfer

Avant le départ du mini-triathlon, nous devions mettre notre combinaison isothermique. Je crois que c’est l’épreuve la plus ardue que j’aie eu à surmonter jusqu’alors : deux entraîneurs ont dû m’aider à l’enfiler! 😊 Puis nous nous sommes lancés. Je crois que tous les participants ont poussé un cri lorsqu’ils sont entrés dans l’eau – elle était si froide! J’ai vite réalisé que la nage en eau libre était bien différente de la nage en piscine. C’était difficile et j’ai dû nager sur le dos pendant la majeure partie de la distance.

Une fois sortis de l’eau, nous avons retiré nos combinaisons et enfourché nos vélos. Le paysage était magnifique, mais nous étions détrempés; je ne pensais qu’au froid qui me tenaillait. Finalement, nous avons couru autour du lac. Normalement, après 1,5 ou 2 kilomètres, j’aurais abandonné et marché. Mais je me suis servi des stratégies de préparation mentale pour trouver une nouvelle énergie et je ne me suis jamais arrêtée… sauf quand j’ai trébuché sur une branche! Il n’y a pas de meilleure sensation que de franchir cette ligne d’arrivée. Avant de commencer, je n’avais aucune capacité athlétique, et j’étais maintenant une apprentie triathlète!

Course urbaine de 10 km

En après-midi, nous avons pris part à une course urbaine de 10 km. J’appréhendais cette épreuve, mais finalement, l’expérience de parcourir la ville et de terminer la course sous les encouragements des autres ambassadeurs était extraordinaire.

Si vous êtes un employé interne ou temporaire du Groupe Adecco Canada et songez à devenir un ambassadeur en 2019, n’hésitez surtout pas à communiquer avec moi ou Christian. C’est une expérience incroyable, et il se dégage du camp d’entraînement une énergie fantastique. En arrivant là-bas, je ne connaissais personne; j’y ai rencontré des personnes de partout dans le monde qui sont devenues des amis pour la vie. Je ressens encore l’énergie et l’enthousiasme du camp. Je sens également l’appui constant de mes collègues ambassadeurs et je suis impatiente de les retrouver à Lanzarote en octobre. En plus c’est pour une bonne cause!

Je sais que les prochains mois seront exigeants. Mais je sais aussi que je serai plus forte et meilleure de jour en jour. J’ai vraiment hâte de découvrir où je me situerai en octobre et comment se déroulera ce nouveau chapitre de ma vie.


Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez ressources.

 

Attirer et fidéliser ses employés

C’est un secret de polichinelle : les entreprises qui ont du succès sont celles qui parviennent à motiver et à mobiliser leurs employés. Mais à une époque où les sites de réseautage professionnel comme LinkedIn font partie intégrante des stratégies de recrutement, il est de plus en plus difficile de freiner le roulement de personnel.

Voici quelques conseils qui vous aideront à attirer et fidéliser vos employés.

Attirer des candidats

Rémunération juste

L’une des plus grandes erreurs commises par les employeurs est de fonder le salaire associé à un poste sur leur budget – plutôt que sur les échelles du marché. Pour vous assurer d’offrir une rémunération concurrentielle, consultez le Guide salarial 2018 d’Adecco. Surtout, n’oubliez pas que la rémunération ne se borne pas au salaire de base! Proposez un programme d’avantages sociaux souple afin que chacun puisse personnaliser le régime en fonction de ses besoins.

Primes de recommandation

Les bonnes personnes en attirent d’autres, alors pourquoi ne pas en profiter? Pour faciliter vos efforts de recrutement, offrez des primes de recommandation à vos employés. Une carte-cadeau, une journée de vacances payée ou un boni : voilà qui donnera envie à votre personnel de vous recommander les meilleurs candidats!

Réputation en ligne

Maintenant qu’on arrive à presque tout découvrir grâce aux moteurs de recherche, les entreprises qui recrutent se doivent de soigner leur réputation. Des critiques défavorables, des scandales, une presse négative ou des plaintes peuvent effrayer un candidat potentiel avant même que vous ne le rencontriez. En d’autres mots, soyez à l’affût de ce que l’on dit sur vous pour éviter de faire mauvaise impression.

Descriptions de poste claires et concises

Assurez-vous de rédiger des descriptions de poste qui détaillent autant que possible le rôle et les responsabilités qui s’y rattachent. De cette façon, les candidats potentiels auront d’entrée de jeu un portrait juste des attentes envers eux, ainsi que des livrables et du mode d’évaluation de leur rendement.

Fidéliser ses employés

Formation à l’emploi

Rien de plus difficile pour un nouvel employé que d’entrer en fonction sans réelle formation préalable. Oui, son CV peut être impressionnant, mais il devra tout de même se familiariser avec vos technologies, logiciels et méthodes de travail. En offrant une séance de formation exhaustive aux nouveaux venus, vous les aiderez à gagner en confiance. Le temps vous manque? Assurez-vous d’avoir sous la main un manuel du service décrivant les attentes et les procédures à suivre. Il pourra servir d’outil de formation pour les recrues comme d’ouvrage de référence général.

Culture positive

Même pour les meilleurs, passer 40 heures par semaine au boulot finit par peser. Mais en mettant en place un environnement de travail agréable, vous prouverez à vos employés que vous tenez à eux. Vous pouvez notamment souligner les anniversaires, organiser des dîners ou tenir des journées décontractées, autant de façons d’instaurer une culture d’entreprise motivante.

Programmes incitatifs

Les programmes incitatifs stimulent les employés. Pensons aux programmes de participation aux bénéfices, qui les récompensent en fonction des résultats de l’entreprise. Vous avez un budget à respecter? Soyez créatif! Offrez un dîner payé, une carte-cadeau à utiliser dans un café ou au cinéma, et vous verrez : la productivité grimpera!

Rétroaction

Les employés adorent les commentaires constructifs, qui lancent le dialogue et confirment leur valeur. Quand ils font bien leur travail, assurez-vous de le souligner : vous les motiverez et leur rendement augmentera.

Occasion de perfectionnement et d’avancement professionnel
Le perfectionnement professionnel est une source de motivation pour beaucoup d’employés, qui veulent occuper un poste qui leur permettra de progresser. Pour les aider à cheminer, tenez une ou deux fois l’an des rencontres au cours desquelles vous dresserez ensemble un bilan, fixerez des objectifs de carrière réalistes et créerez un plan d’action en conséquence. Aussi, tenez-les au courant des postes à pourvoir à l’interne pour qu’ils puissent soumettre leur candidature.

Équilibre travail/vie personnelle

Gardez toujours à l’esprit que la « famille » que vous formez ne remplace pas tout. Les gens ont une vie hors du bureau et vous devez contribuer à la rendre meilleure. De plus en plus d’entreprises se servent de la technologie pour mettre en place des horaires flexibles et permettre le télétravail, si bien que leurs employés peuvent plus facilement concilier vie personnelle et productivité professionnelle.

Vous aimeriez attirer et fidéliser plus facilement les employés? Adecco s’y connaît! Communiquez avec une succursale près de chez vous pour discuter avec un de nos conseillers en recrutement!

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources.