Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Employeurs’

L’embauche en période de pointe

Dans les secteurs manufacturier et du commerce de détail, certaines saisons s’accompagnent d’une hausse de la demande si marquée que les organisations peinent à y répondre. Vous aimeriez réussir à braver la tempête? Une main-d’œuvre temporaire pourrait aider votre équipe à garder le cap durant votre période de pointe.

L’embauche saisonnière est une ressource essentielle pour les secteurs soumis à des périodes de pointe. Non seulement les employés temporaires aident les organisations à respecter les échéances cruciales, mais ils peuvent remplacer le personnel en congé, diminuant l’épuisement et le roulement des employés à temps plein.

Pour tirer pleinement parti de cette solution saisonnière, consultez notre guide sur l’embauche en période de pointe dans les secteurs manufacturier et du commerce de détail.

Planifiez la formation

Que la durée du contrat soit de deux jours ou de deux mois, pour maximiser la contribution du personnel additionnel, vous devrez le former adéquatement. Vous ferez ainsi sentir aux nouveaux employés toute l’importance que vous leur accordez, et en leur présentant leurs rôles et leurs responsabilités, vous les préparerez au travail à accomplir. Vous pourriez même les jumeler à des mentors au sein du personnel à temps plein pour bien les accompagner.

Définissez clairement les attentes

Malgré leur statut temporaire, les travailleurs saisonniers dépendent de leur salaire pour satisfaire leurs obligations financières personnelles. En clarifiant d’entrée de jeu les questions potentiellement épineuses comme la durée du contrat ou les avantages, vous éviterez les déceptions éventuelles, ce qui favorisera le bien-être et la productivité de la main-d’œuvre.

Traitez les employés équitablement

Bien que ce ne soit pas pour longtemps, ces travailleurs font quand même partie de l’équipe! Encouragez vos employés réguliers à encadrer le personnel saisonnier, et invitez celui-ci aux activités de consolidation d’équipe et de rassemblement. Vous montrerez ainsi aux employés temporaires que vous appréciez leur contribution, tout en favorisant la camaraderie pendant votre période de pointe. En plus, avec l’entrée en vigueur des nouvelles règles « À travail égal, salaire égal » de l’Ontario, c’est le moment idéal de réviser votre manuel des normes d’emploi pour proposer une rémunération adéquate aux travailleurs saisonniers.

Gardez le contact

À la fin de la saison, pas besoin de faire vos adieux. Recueillez les coordonnées de vos employés temporaires, discutez de leurs disponibilités et tenez-les au courant de vos prochaines périodes de pointe. Ces employés déjà formés sont non seulement prêts à vous prêter main-forte au besoin, mais ils constituent un bassin de candidats de qualité pour votre prochain poste permanent. Bref, à long terme, ils vous feront économiser temps, efforts et argent.

Bien que votre personnel saisonnier soit temporaire, vous avez la responsabilité de le former, de l’accompagner et de le motiver. En suivant ces conseils, vous vous donnerez toutes les chances de connaître votre meilleure période de pointe à ce jour.

 

Pourquoi ne pas confier votre embauche saisonnière à Adecco? Nous avons le plus grand réseau de candidats au monde et la capacité de respecter des délais d’embauche extrêmement serrés. Communiquez avec votre succursale locale dès aujourd’hui pour découvrir comment nous pouvons vous aider à dépasser vos objectifs pour votre prochaine période de pointe.

 

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Comment optimiser votre stratégie de mobilisation des employés

La mobilisation des employés est essentielle à la capacité d’une entreprise de réagir rapidement et efficacement au changement. Une bonne stratégie de mobilisation identifie, développe et met à profit les capacités de ses employés, et les prépare à assumer de nouvelles responsabilités à mesure qu’évoluent les besoins de l’entreprise.

Voici quatre conseils pour optimiser la mobilisation de votre main-d’œuvre.

  1. Nommez un responsable de la mobilité

Les organisations qui savent s’adapter aux conditions changeantes du marché sont celles qui veillent à la mobilité de leur main-d’œuvre, alors faites-en une priorité. En nommant un responsable de la mobilité, vous maximiserez l’efficacité de votre stratégie de mobilisation, vous contribuerez à sa visibilité et favoriserez la responsabilisation.

  1. Outillez vos gestionnaires de talents

Revoyez vos stratégies de gestion des talents et apportez les ajustements nécessaires. Assurez-vous que vos gestionnaires prennent le temps d’encadrer les employés et de discuter de leur cheminement de carrière. Donnez-leur des occasions de formation réciproque, et favorisez la formation individuelle durant les périodes plus tranquilles. Ils acquerront ainsi les compétences en leadership dont ils ont besoin pour aider les employés à atteindre leurs objectifs personnels et professionnels, ce qui favorisera la capacité de votre organisation à s’ajuster à des besoins changeants.

  1. Optimisez les évaluations du rendement

Les évaluations du rendement sont une belle occasion pour les employeurs et le personnel de parfaire les stratégies de mobilisation. Les gestionnaires devraient se pencher sur le rendement des employés au cours de la dernière année, mais aussi sur les compétences transférables et les occasions de perfectionnement et d’avancement professionnel. Ils pourront ainsi mieux jauger la contribution potentielle des employés et les motiveront à progresser.

  1. Responsabilisez les employés

Incitez les employés à être proactifs et à prendre les commandes de leur cheminement. Conseillez-les en matière de développement professionnel et offrez-leur des ressources qui leur permettront de mieux comprendre les responsabilités rattachées aux divers postes à pourvoir. Donnez-leur de la latitude, et vous témoignerez de leur valeur pour l’entreprise tout en renforçant leur dévouement.

 Les avantages d’une main-d’œuvre mobilisée sont nombreux. Vos employés disposent des outils nécessaires pour réaliser leurs ambitions professionnelles et ils enrichissent votre bassin interne de candidats. Vous pouvez donc déployer votre personnel en fonction de vos besoins, sans être limité par un manque de ressources.

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez Ressources.

À 66 jours du jour J

Récemment, un collègue, qui est comme moi ambassadeur Win4Youth 2018, m’a rappelé qu’il ne reste que 66 jours avant le triathlon qui se tiendra à Lanzarote, en Espagne. Misère… Ça semble si loin et si près à la fois! J’y ai mis tant d’heures et d’efforts que j’affiche plus de 2 700 kilomètres au compteur. Et je sais bien que ça rapporte, je vois l’amélioration – mais est-ce que je serai prêt pour le jour J?

J’avoue que la question m’angoisse un peu. J’ai beau faire tout ce qu’il faut, qui sait comment je performerai ce jour-là? J’essaie donc de me concentrer sur l’entraînement plutôt que sur le résultat final. Le fait saillant jusqu’ici, c’est le camp en Belgique. Chaque fois que j’y repense, trois mots me viennent en tête : épuisement, camaraderie et soutien.

Épuisement

Longues journées, manque de sommeil et décalage horaire : le camp d’entraînement de Gand n’était pas de tout repos. Oui, j’ai fièrement brisé ma marque sur 10 kilomètres et goûté chaque aspect du séjour, sauf que j’étais épuisé à mon retour de Belgique. Bref, c’était une expérience aussi magnifique qu’exigeante. Dans cette succession d’ateliers, d’entraînements et d’évaluations, de déplacements et de dîners d’équipe, nous n’avons pas chômé et les nuits ont été courtes. Mais tout ça en valait la peine parce que j’en ai tiré les connaissances dont j’avais besoin pour me préparer pour Lanzarote. Est-ce que j’aurais aimé un horaire moins chargé? Bien sûr. Et si c’était à refaire? Sans hésiter!

Christian et Anne Nguyen, l’autre ambassadrice canadienne Win4Youth

Camaraderie

Les ambassadeurs ayant des cheminements, une condition physique et des objectifs variés, chacun devait relever des défis bien personnels. Pour certains, nager pour une première fois en eau libre était tout un exploit – et ce l’est encore. Pour d’autres, c’est rouler à vélo ou courir 10 kilomètres qui semblait une montagne. Mais j’ai compris que si nous avions tous un point faible et si les choses pouvaient se corser, nous étions ensemble dans ce bateau.

Pendant le camp, les ambassadeurs, les entraîneurs et le personnel de soutien ont tissé des liens forts; nous formons depuis une équipe très soudée. Nous avons noué des amitiés avec des gens de partout, échangé des trucs et conseils, partagé nos repas, dormi sous le même toit. L’entraide et les encouragements étaient au rendez-vous.

L’équipe nord-américaine Win4Youth la dernière soirée du camp d’entraînement

Soutien

Difficile d’imaginer meilleur contexte pour se préparer à un premier triathlon. La Fondation Groupe Adecco et les entraîneurs d’Energy Lab nous ont offert un soutien tout simplement incroyable. Équipement, conseils et applications d’entraînement, suivis réguliers : nous avions tout ce qu’il nous fallait pour nous sentir d’attaque et épaulés à chaque étape. Ce sont de vrais professionnels qui connaissent leur métier, et c’est rassurant de se savoir entre bonnes mains.

Les 66 prochains jours

J’ai beau m’être entraîné ferme et compter sur une équipe et un système de soutien hors pair, je réalise aujourd’hui que 66 jours, ce sera vite passé! Je devrai donc en faire bon usage si je veux être à mon mieux à Lanzarote. Au programme : quelques séances de nage en eau libre dans le Saint-Laurent, 20 sorties à vélo, 280 kilomètres de course et une participation au Triathlon de Québec, le 23 septembre, dans la catégorie Olympique.

Ce qui me ramène à ma question de départ : est-ce que je serai prêt pour le jour J? Demandez à mon entraîneur, et il vous répondra que je le serai si je respecte ses recommandations. De mon côté, la seule chose dont je suis convaincu pour l’instant, c’est que je terminerai l’épreuve et que j’en tirerai sans doute une grande satisfaction. Quant à savoir si j’atteindrai mes objectifs, réponse dans 66 jours, le 27 octobre. Je sais toutefois que les ambassadeurs partagent deux buts : être bien préparés et faire la fierté de leurs collègues et de leur pays. Pour nous tous, Win4Youth 2018 sera certainement mémorable. Chaque année, les participants et toute l’équipe en font un rendez-vous unique.

Suivez mon parcours sur les réseaux sociaux :

Pour en savoir plus sur le programme Win4Youth et commencer à enregistrer vos kilomètres et vos heures, cliquez ici. Pour découvrir des ambassadeurs actuels ou passés ou pour nous raconter votre expérience, utilisez le mot-clic #Win4Youth sur les réseaux sociaux.

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez ressources.

Les avantages inexploités des programmes de recommandation

De nos jours, trouver la perle rare dans un marché des talents très concurrentiel est un processus long et coûteux. Les recruteurs utilisent de multiples stratégies de recrutement, mais oublient bien souvent la plus évidente : les recommandations de leurs employés. Un programme de recommandation bien géré peut vous donner accès à un nouveau bassin de candidats, et à bien d’autres avantages.

Économies d’argent et de temps

Les dépenses de recrutement peuvent gruger le bénéfice d’une entreprise. Mais lorsque vos employés font la promotion des postes à pourvoir, vous réduisez vos coûts de diffusion et de marketing, et avez plus de temps à consacrer à la présélection, aux entrevues et à l’intégration. Vous accélérez en plus le processus puisque vous éliminez certaines étapes. Bien sûr, un tel programme a un prix, mais en comparant les coûts et les avantages, vous risquez d’être agréablement surpris.

Compatibilité

Personne ne connaît ou comprend mieux votre culture d’entreprise que vos employés. Il y a de fortes chances qu’ils vous recommandent des candidats partageant leurs intérêts et valeurs, si bien que vous renforcerez cette culture et la chimie de l’équipe en les embauchant. De plus, un employé qui recommande un ami ou un membre de sa famille témoigne de son engagement à l’égard de l’organisation. Et comme il fera part de ses expériences à la recrue potentielle, celle-ci saisira mieux votre culture et les attentes liées au poste.

Hausse de la qualité et de l’engagement

Vous vous inquiétez parfois de l’acclimatation de vos nouveaux venus? Selon le rapport 2017 de LinkedIn sur les tendances mondiales en matière de recrutement, 48 % des employeurs estiment que les recommandations d’employés sont la meilleure source d’embauches de qualité. Votre recrue connaissant au moins une personne dans l’organisation, elle sera d’emblée plus engagée, et son intégration sera plus facile.

Outil de rétention

Face aux sites de réseautage comme LinkedIn qui nuisent de plus en plus à la rétention des employés, il faut absolument faire preuve de créativité pour les motiver. Un programme de recommandation leur permet de participer à l’avenir et à la croissance de l’entreprise, sans compter qu’ils sont fiers quand un candidat qu’ils ont suggéré décroche un emploi : ils sentent qu’on leur fait confiance et que leur avis est valorisé.

Pourtant, les programmes de recommandation restent une ressource très peu exploitée dans un marché des talents très concurrentiel : ils font partie du budget de recrutement de seulement 9 % des employeurs. Si vous avez besoin de conseils pour lancer le vôtre et profiter de tous ses avantages, communiquez avec un conseiller Adecco dès aujourd’hui.

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez Ressources.

Améliorez votre profil LinkedIn en 10 étapes faciles

Votre profil LinkedIn compte pour beaucoup dans votre recherche d’emploi : assurez-vous qu’il vous présente sous votre meilleur jour!

Une fois votre lettre de présentation rédigée, vos références recueillies et vos pages de médias sociaux purgées, il est temps de perfectionner votre profil LinkedIn. Votre CV demeure important, mais exploiter tout le potentiel de votre profil LinkedIn pourrait vous aider à trouver l’emploi de vos rêves!

Voici 10 façons de maximiser votre profil LinkedIn.

  1. Photo de profil

Quoi de mieux comme première impression qu’un visage souriant qui ne demande qu’à figurer sur une carte professionnelle? Les profils s’accompagnant de photos en couleurs montrant clairement le visage sont consultés 21 fois plus souvent et reçoivent 9 fois plus de demandes de connexion[i]. En plus, si vous êtes clairement reconnaissable sur votre photo, une personne qui vient de vous rencontrer trouvera plus rapidement votre profil en cherchant votre nom.

  1. Nom complet, sans flafla

Gardez les choses simples! Évitez d’accoler des initiales, des sigles ou d’autres titres à votre nom, à moins que vous soyez également connue sous votre nom de jeune fille.

  1. Titre riche en mots-clés

Plutôt que de simplement écrire votre titre actuel, précisez vos principales responsabilités ou vos secteurs d’expertise en les séparant proprement par des barres verticales (|). Un exemple : Marketing sur les réseaux sociaux | Référencement | Expérience Fortune 500.

  1. Adresse URL personnalisée

Par défaut, l’adresse de votre profil sur LinkedIn comporte votre prénom et votre nom suivis d’une série de caractères alphanumériques. Saviez-vous que vous pouvez la modifier? Inscrivez simplement votre prénom et votre nom, ou une adresse facile à retenir qui paraîtra bien sur une carte professionnelle ou dans une signature de courriel.

  1. Articles parmi les activités récentes

Ne manquez pas de publier des billets sur la plateforme LinkedIn Pulse. Non seulement ils figureront dans la section Articles de votre profil, mais c’est aussi un excellent moyen de communiquer votre perspective professionnelle, de promouvoir vos réalisations et de montrer votre plume.

  1. Résumé appuyé de médias

Votre résumé, c’est ce que vous diriez pour vous présenter en 30 secondes dans un ascenseur. Vous y mettrez de la vie et vous vous démarquerez du lot en y ajoutant un lien vers votre site Web, un projet, un vidéo ou tout autre document dont vous êtes fier. Faites ressortir la contribution que vous avez apportée à vos postes précédents, et mettez de l’avant les expériences qui ont favorisé votre perfectionnement.

  1. Recommandations éloquentes

Considérez la section Recommandations comme un échange de bons procédés. Proposez des recommandations à vos contacts, et demandez-en en retour. Choisissez cependant soigneusement les recommandations qui figureront sur votre profil, puisque l’utilisateur n’a qu’à cliquer sur la recommandation pour en apprendre plus sur son auteur et ses compétences.

  1. 10 compétences principales

Vos 10 compétences principales représentent visuellement ce que vous avez à apporter à une organisation. Comme elles sont alimentées par vos contacts, elles constituent une confirmation, par un tiers, de vos qualifications. Cette liste vous permet de mettre de l’avant ce qui vous distingue des autres candidats.

  1. Affiliations et abonnements à des groupes

Les abonnements aux groupes des établissements où vous avez étudié et à ceux des organismes communautaires et des regroupements professionnels dont vous faites partie ajoutent une touche personnelle à votre profil. Ils pourraient vous mettre en relation avec des professionnels partageant vos intérêts. Et en voyant quels influenceurs, fils d’actualité et entreprises vous aimez, les utilisateurs ont un aperçu de vos valeurs, ce qui peut renforcer vos liens avec eux.

  1. Renseignements additionnels qui vous distinguent

Enfin, n’oubliez pas d’indiquer votre formation, les prix et les distinctions que vous avez reçus, vos expériences de bénévolat et les langues que vous parlez. Ces renseignements pourraient vous distinguer des candidats aux expériences et aux objectifs professionnels similaires, ce qui vous donnera une longueur d’avance!

Pour obtenir d’autres conseils sur votre profil LinkedIn, communiquez avec votre succursale Adecco pour rencontrer un recruteur sans tarder!

 Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez Ressources.


[i] https://business.linkedin.com/sales-solutions/blog/best-practices–linkedin-profile/2018/picture-perfect–make-a-great-first-impression-with-your-linkedi

#Win4Youth : Des nouvelles du camp d’entraînement de triathlon

Les employés et les clients du Groupe Adecco s’unissent dans le cadre du programme Win4Youth pour partager leur passion du sport et améliorer les conditions de vie de jeunes du monde entier. Anne Nguyen est l’une des deux membres de la famille du Groupe Adecco Canada à avoir été choisie pour représenter le programme Win4Youth au triathlon Ocean Lava à Lanzarote, en Espagne. Elle nous fait part de son expérience au camp d’entraînement du Groupe Adecco qui s’est tenu à Gand, en Belgique, en vue du triathlon, qui aura lieu en octobre. 

Le camp d’entraînement en Belgique était bien différent de ce à quoi je m’attendais; cela dit, il a totalement comblé mes espérances. Dans les jours précédant le camp, j’étais extrêmement inquiète de ne pas être au niveau que je souhaitais en natation, en course et en cyclisme. Je regrettais de ne pas avoir commencé mon entraînement plus tôt, car je sentais que je n’étais pas de taille par rapport aux autres ambassadeurs. Mais ce sentiment s’est vite évaporé quand j’ai commencé à m’entraîner à leurs côtés. Tout le monde m’a beaucoup aidé, et les entraîneurs s’adaptaient au niveau de chaque participant. Nous suivions tous notre propre cheminement. En plus, tout le monde s’encourageait. Imaginez : 74 ambassadeurs de 34 pays qui se rassemblent et se poussent à se dépasser!

Cela m’a beaucoup aidé pendant mes quatre jours à Gand. J’ai accompli tellement plus que je m’en croyais capable grâce aux précieux enseignements et conseils d’entraîneurs talentueux, au soutien incroyable de mes collègues ambassadeurs et à beaucoup de travail acharné!

Vélodrome Eddy Merckx

C’était l’épreuve que je redoutais le plus. J’avais regardé des vidéos de la piste circulaire et je me suis fait peur au point de ne plus vouloir y mettre les pieds. Le fait que les vélos n’avaient pas de freins ne m’a certainement pas aidé! Alors que nous attendions notre tour, nous entendions des gens qui chutaient sur la piste. Rien pour me rassurer… Je ne suis pas allée trop vite ou trop haut sur la piste, mais j’ai fini par vaincre ma peur!

Séminaires et exercices

Nous avons assisté à plusieurs séminaires pendant le camp. J’ai particulièrement apprécié celui sur la préparation mentale, où l’on a appris des stratégies pour surmonter les blocages psychologiques – des outils dont je me suis servi la journée même, lors du mini-triathlon!

Mini-triathlon et la combinaison isothermique de l’enfer

Avant le départ du mini-triathlon, nous devions mettre notre combinaison isothermique. Je crois que c’est l’épreuve la plus ardue que j’aie eu à surmonter jusqu’alors : deux entraîneurs ont dû m’aider à l’enfiler! 😊 Puis nous nous sommes lancés. Je crois que tous les participants ont poussé un cri lorsqu’ils sont entrés dans l’eau – elle était si froide! J’ai vite réalisé que la nage en eau libre était bien différente de la nage en piscine. C’était difficile et j’ai dû nager sur le dos pendant la majeure partie de la distance.

Une fois sortis de l’eau, nous avons retiré nos combinaisons et enfourché nos vélos. Le paysage était magnifique, mais nous étions détrempés; je ne pensais qu’au froid qui me tenaillait. Finalement, nous avons couru autour du lac. Normalement, après 1,5 ou 2 kilomètres, j’aurais abandonné et marché. Mais je me suis servi des stratégies de préparation mentale pour trouver une nouvelle énergie et je ne me suis jamais arrêtée… sauf quand j’ai trébuché sur une branche! Il n’y a pas de meilleure sensation que de franchir cette ligne d’arrivée. Avant de commencer, je n’avais aucune capacité athlétique, et j’étais maintenant une apprentie triathlète!

Course urbaine de 10 km

En après-midi, nous avons pris part à une course urbaine de 10 km. J’appréhendais cette épreuve, mais finalement, l’expérience de parcourir la ville et de terminer la course sous les encouragements des autres ambassadeurs était extraordinaire.

Si vous êtes un employé interne ou temporaire du Groupe Adecco Canada et songez à devenir un ambassadeur en 2019, n’hésitez surtout pas à communiquer avec moi ou Christian. C’est une expérience incroyable, et il se dégage du camp d’entraînement une énergie fantastique. En arrivant là-bas, je ne connaissais personne; j’y ai rencontré des personnes de partout dans le monde qui sont devenues des amis pour la vie. Je ressens encore l’énergie et l’enthousiasme du camp. Je sens également l’appui constant de mes collègues ambassadeurs et je suis impatiente de les retrouver à Lanzarote en octobre. En plus c’est pour une bonne cause!

Je sais que les prochains mois seront exigeants. Mais je sais aussi que je serai plus forte et meilleure de jour en jour. J’ai vraiment hâte de découvrir où je me situerai en octobre et comment se déroulera ce nouveau chapitre de ma vie.


Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez ressources.