Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Chercheurs d’emplois’

Le taux de chômage au Canada

Le marché de l’emploi au Canada continue sur son impressionnante lancée. En 2017, le taux de chômage a atteint un plancher jamais vu depuis 40 ans. Et, forte d’une progression de l’emploi pour un 13e mois consécutif, l’année 2018 s’annonce prometteuse.

Aperçu

Le marché de l’emploi au Canada commence l’année en force, porté par les résultats solides des 12 derniers mois. À la fin de l’an dernier, le taux de chômage au pays a atteint un plancher jamais vu depuis 40 ans, l’économie ayant généré 423 000 nouveaux emplois en 2017, dont 394 000 à temps plein. Pour clore l’année, le taux de chômage a perdu 1,2 point de pourcentage, s’établissant à 5,7 % – un record depuis 1976, année où débute la compilation des données comparables. L’emploi global a augmenté de 2,3 %, soit la croissance la plus marquée des 15 dernières années.

Changements démographiques

Le taux d’emploi a connu une progression au sein de tous les groupes démographiques en 2017. Chez les 15 à 24 ans, cette croissance s’est chiffrée à 1,4 % (34 000 emplois), alors que la taille de ce groupe diminuait de 0,5 %. Résultat : une hausse du taux d’emploi, qui atteint 57,2 %. Le taux d’emploi des 25 à 54 ans a quant à lui augmenté de 1,6 %, grâce à l’ajout de 186 000 emplois.
Chez les 55 ans et plus, le taux d’emploi a augmenté de 5,3 % en 2017 – avec un total de 203 000 emplois –, excédant enfin le taux de croissance démographique du groupe. Ces travailleurs ont, pour la plupart, entre 55 et 64 ans.

Croissance provinciale

La hausse du taux d’emploi s’est poursuivie jusqu’en fin d’année. En décembre 2017, le Québec et l’Alberta ont connu les plus fortes hausses, tandis que la Nouvelle-Écosse, la Saskatchewan, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard ont également connu une progression. Au Québec, décembre marquait le troisième mois consécutif de croissance, avec un gain de 27 000. La province a terminé l’année avec un taux de chômage record de 4,9 %. L’Alberta, malgré une récente récession attribuable au pétrole, suivait le Québec de près; portée par une hausse de 26 000 emplois, en majeure partie à temps plein, l’Alberta a enregistré ses meilleurs résultats en la matière depuis 2014. Dans la foulée d’une hausse considérable en novembre de 44 000 [1] personnes en emploi , l’Ontario a connu une accalmie, tandis que décembre a été marqué par une progression dans les provinces suivantes :
• Nouvelle-Écosse (5 900);
• Saskatchewan (5 000);
• Nouveau-Brunswick (4 200);
• Île-du-Prince-Édouard (900).

Emploi par secteur

Le transport et l’entreposage ont connu la croissance la plus marquée du secteur des services, soit 6,3 %, avec 57 000 emplois. Ce secteur a également été stimulé par la finance, les assurances, l’immobilier et la location (+4,6 % ou 53 000), et les services professionnels, scientifiques et techniques (+3,8 % ou 53 000). Collectivement, le secteur des services a connu en 2017 une progression de l’emploi de 2 %.

Dans le secteur des biens, la fabrication (+5,1 % ou 86 000), les ressources naturelles (+4,6 % ou 15 000) et la construction (+3,6 % ou 51 000) ont affiché une hausse. Après un recul en 2015 et en 2016, les ressources naturelles ont retrouvé le chemin de la croissance, avec 15 000 emplois de plus en 2017. Le secteur des biens constate donc une hausse annuelle de l’emploi global de 3,5 %.

Il y a lieu de croire que le taux de chômage souffrira en 2018 de la promesse réitérée d’augmenter le salaire minimum dans les provinces, et de l’évolution des lieux et des méthodes de travail. Or, ces 12 derniers mois de progression du marché de l’emploi font état d’une économie qui se redresse et qui continue de prendre son élan.

 


[1] http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/171201/dq171201a-fra.htm

Autres statistiques de Statistique Canada :

http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/180105/dq180105a-fra.htm

 

 

Du nouveau pour la nouvelle année – Créer sa propre image de marque

Vous voulez améliorer votre vie professionnelle en 2018? Songez à créer votre propre image de marque en ligne! Une image forte est un excellent moyen de non seulement vous démarquer des tonnes d’autres candidats, mais aussi de mettre en valeur votre expertise et de raconter votre histoire. Voici quelques trucs pour vous aider à vous lancer.

1. Apprenez à vous connaître
Votre image de marque personnelle est surtout efficace lorsqu’elle raconte une histoire cohérente : la vôtre. Pour ce faire, prenez d’abord le temps d’établir vos valeurs et vos objectifs. Songez aux intérêts, aux valeurs et aux capacités que vous voudrez mettre en lumière; cela orientera les interactions avec les membres de votre réseau. Vous pourriez même coucher sur papier ces valeurs; vous aurez ainsi un aide-mémoire pratique quand viendra le temps de publier du contenu.

2. Établissez une présence en ligne
Créer un site Web peut sembler un travail insurmontable. Or, grâce aux nombreux domaines et solutions d’hébergement gratuits, on peut créer un site personnel en quelques clics seulement! Commencez par y inclure votre CV, une courte biographie et des liens vers vos profils sur les réseaux sociaux. Puis, à mesure que croît votre image de marque, ajoutez des pages à votre site, que ce soit un blogue, des pratiques exemplaires de l’industrie ou des exemples de votre travail.

3. Choisissez les meilleures plateformes pour promouvoir votre marque
Trouvez votre public cible afin de déterminer les plateformes les plus efficaces pour l’attirer. Par exemple, si vous œuvrez dans le milieu de la création visuelle, utilisez un réseau axé sur les images, comme Instagram. Si vous évoluez dans un domaine professionnel, optez plutôt pour LinkedIn. En choisissant la bonne plateforme, vous donnerez la meilleure visibilité possible à votre marque.

4. Bâtissez et gérez votre réseau de promotion
Vos amis, collègues et clients constituent d’excellentes ressources pour la promotion de votre image de marque personnelle. Leurs commentaires peuvent influencer la façon dont vous perçoivent de futures relations. Soyez à l’écoute de vos relations existantes et réceptifs à leur égard, tout en ajoutant à votre réseau professionnel des personnes qui œuvrent dans votre domaine et dans des domaines connexes.

5. Soyez à l’affût des nouvelles de votre industrie, et partagez-les
Veillez à être au courant des nouvelles pertinentes et des événements intéressants ayant trait à votre industrie. Non seulement connaîtrez-vous ainsi cette dernière comme le fond de votre poche, mais vous assoirez également votre crédibilité en tant que source de renseignements fiable dans votre domaine. De plus, le partage d’articles, de communiqués de presse et d’autres textes sérieux est aussi un excellent moyen de développer votre réseau professionnel.

6. Soyez constant
Pour que votre image de marque ait du succès, la constance est de mise. Cela comprend le moment où vous choisissez d’entretenir votre image, la plateforme que vous utilisez et les méthodes que vous employez. Établissez un calendrier pour la publication de nouveau contenu. Assurez-vous que tout ce que vous mettez en ligne reflète les croyances et les valeurs que vous avez établies, et que vous utilisez toujours les mêmes réseaux sociaux.

7. Menez vos propres vérifications
Il est bien plus facile d’être proactif que réactif! Restez toujours au fait de votre image publique en tapant votre nom dans Google régulièrement. Veillez à ce que les résultats reflètent vos croyances et vos valeurs. Retirez toute photo ou tout contenu qui ne cadre pas avec l’image que vous voulez projeter.

Nous passons énormément de temps dans le monde numérique. Ainsi, pour renforcer votre présence en ligne, le maintien de votre image de marque personnelle est essentiel. En suivant les étapes simples énoncées ci-dessus pour définir votre image et y adhérer, vous pourrez diffuser exactement ce que vous désirez auprès de votre réseau, de vos futurs employeurs, et du monde entier. Une image de marque personnelle forte vous démarquera de la concurrence et rehaussera votre valeur professionnelle.

Prêt à commencer? Communiquez avec la succursale Adecco de votre région et parlez à un de nos conseillers en recrutement dès aujourd’hui!

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources.

L’an prochain, repensez votre stratégie de recherche d’emploi

Une nouvelle année, c’est souvent le moment de prendre des résolutions professionnelles. Mais ce peut aussi être l’occasion de revoir votre stratégie de recherche d’emploi! Besoin d’aide? Voici quatre conseils pour bien vous lancer!
1. Revoyez votre image « sociale »
Revoir vos profils sur les réseaux sociaux? Voilà qui pourrait tout changer. Les employeurs aiment consulter ces sites pour glaner des renseignements sur les candidats. Mieux vaut donc vous assurer que vos comptes Facebook, Instagram et Twitter vous présentent sous un jour avantageux, et supprimer les photos et le contenu qui pourraient faire mauvaise impression. Veillez également à ajuster vos paramètres de confidentialité pour exercer un plein contrôle sur ce que les autres peuvent voir de vous. Sur LinkedIn, n’inscrivez à votre profil que des compétences pertinentes et à jour. Et si le résumé d’un profil en dit long, vous gagnez aussi à partager des articles qui suscitent la réflexion et qui vous positionnent comme un expert de votre domaine.
2. Faites une refonte de votre CV
Bien des employeurs se feront une image durable d’un candidat à la seule lecture de son CV. Par conséquent, la forme et le fond du vôtre doivent mettre en valeur vos compétences et votre personnalité. Vous ne recevez pas d’appels? On ne vous convoque pas en entrevue? Une refonte du CV s’impose peut-être. Demandez à quelqu’un ce que vous devez améliorer ou consultez des modèles en ligne – vous pourrez ensuite apporter des ajustements. Surtout, n’oubliez pas d’adapter votre CV en fonction du poste convoité. En y intégrant notamment le jargon figurant dans l’offre d’emploi, vous vous assurerez de figurer parmi les résultats de recherche de l’entreprise.
3. Explorez d’autres avenues
Vous visitez en vain les sites de recherche d’emploi? Diversifiez votre plan d’action. Passez à la prochaine étape et écrivez aux entreprises que vous avez ciblées, histoire de vous faire connaître. LinkedIn est le parfait outil à cette fin. Grâce à la fonction de recherche, vous pouvez trouver les responsables du recrutement de bien des entreprises. Envoyez-leur un CV personnalisé ainsi qu’un bref message exposant les compétences qui font de vous le candidat idéal pour le poste. Pas de réponse? Ça ne veut pas dire que votre initiative est passée inaperçue!
4. Soyez réaliste dans vos attentes
Si vous vous attendez à gravir les échelons à la vitesse de l’éclair, vous risquez d’être déçu. Vous faites vos débuts sur le marché du travail? Vous vous réorientez? Alors vous devez établir des attentes réalistes. Recherchez des postes qui offrent des occasions d’avancement. Répondez à une offre qui vous permettra de gagner en expérience et d’acquérir les compétences qui vous rapprocheront de l’emploi dont vous rêvez. En y allant petit à petit et en visant le bon domaine, vous pourriez bien faire des pas de géant plus tard.
Vous devez repenser votre stratégie de recherche d’emploi? Pensez à Adecco. Comme nous proposons chaque jour de nouveaux postes permanents et temporaires, vous avez de bonnes chances de dénicher votre prochain emploi. Inscrivez-vous gratuitement en communiquant avec une succursale près de chez vous.

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources

Cinq questions comportementales incontournables en entrevue

Durant le processus d’embauche, l’entrevue vous donne l’occasion d’aller au-delà des compétences spécialisées dont fait état le CV et d’évaluer les compétences générales, le professionnalisme et le potentiel d’adéquation du candidat. Bien sûr, son CV vous indique s’il est qualifié, mais c’est en entrevue que vous trouverez la bonne personne.

Pour que cette rencontre soit vraiment éclairante, voici cinq questions comportementales qui vous aideront à aiguiller la discussion et à mesurer à quel point le candidat cadre bien dans votre culture d’entreprise.

1. Décrivez une situation stressante que vous avez vécue. Comment l’avez-vous gérée?
Cette question vous permet d’évaluer comment le candidat compose avec la pression. Un nouveau milieu de travail s’accompagne souvent de nouveaux défis et facteurs de stress, alors vous voulez choisir quelqu’un qui demeurera productif malgré tout.

2. Décrivez une situation où vous en avez fait plus que nécessaire pour vous assurer d’accomplir le travail.
Cette question vous permet d’évaluer l’éthique de travail. La réponse du candidat en dit long sur son approche des tâches qui lui sont confiées et sa volonté d’en assumer la responsabilité.

3. Parlez-moi d’une situation où vous avez fait preuve de leadership en prenant l’initiative.
En embauchant des employés dotés de fortes compétences en leadership, vous pouvez augmenter la productivité de votre entreprise. Cette question vous permet de repérer ce genre de personne.

4. Nommez-moi trois tactiques auxquelles vous avez eu recours pour gérer des conflits au travail.
Cette question pousse le candidat à vous parler de la manière dont il désamorce les situations tendues. Certes, les conflits sont inévitables quand vous passez beaucoup de temps avec des collègues de travail. Raison de plus pour choisir un candidat qui sait les résoudre de manière productive.


5. Parlez-moi d’une situation où vous avez dû rendre une décision sur-le-champ, et décrivez-la.
Quand vous confiez à quelqu’un certaines tâches quotidiennes, cette personne doit être en mesure de prendre rapidement des décisions qui servent les intérêts de l’entreprise. Cette question peut vous aider à mesurer si le candidat peut y arriver.

Ces questions vous donneront une meilleure idée de la façon dont se comporte le candidat au travail. Vous pourrez donc mieux évaluer sa compatibilité avec le poste à pourvoir et avec votre culture d’entreprise. Mener une entrevue n’est pas toujours facile, mais les questions comportementales vous aident à cibler les qualités associées au poste et à choisir le candidat qui incarne le mieux le profil recherché.

Vous voulez réduire le taux de roulement des nouveaux employés? Adecco peut vous aider. Avec nos professionnels du recrutement et nos tests visant à évaluer les compétences et comportements, nous nous assurons que vous ne rencontrerez que les candidats qui répondent à vos exigences. Communiquez avec une succursale près de chez vous pour découvrir comment nous pouvons maximiser l’efficacité de vos démarches de recrutement.

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources

Tirez le maximum du mois de janvier

Que ce soit à cause des excès des Fêtes, de la météo imprévisible ou du manque de soleil, il peut être difficile de revenir à la routine en janvier. Quand les grelots de Noël et les traîneaux cèderont de nouveau la place aux notifications par courriel et au trafic sur l’autoroute, suivez les cinq conseils ci-dessous pour bien démarrer la nouvelle année.

Fixez-vous de petits objectifs

Même dans les meilleures conditions, c’est difficile de replonger dans le feu de l’action après des vacances, et encore moins après l’effervescence des Fêtes. Pour faciliter le retour au boulot, fixez-vous de petits objectifs pour la première semaine. Le sentiment d’accomplissement que vous éprouverez après avoir coché quelques tâches dans votre liste de choses à faire vous motivera à relever des défis plus importants.

Faites des choix santé

Après avoir abusé des bonnes choses pendant les Fêtes, on peut avoir du mal à revenir sur le droit chemin. Commencez modestement en faisant le ménage de votre frigo. Partagez avec vos collègues du bureau les biscuits et les collations que vous n’avez pas mangés, et assurez-vous d’avoir assez d’aliments santé à grignoter pour quand vous aurez une fringale! Une bonne alimentation est directement liée au maintien d’une bonne santé mentale et d’un niveau d’énergie élevé. Commencez l’année du bon pied en adoptant de saines habitudes.

Allez, riez!

Quand vous riez, votre corps libère des endorphines – l’hormone du bonheur –, ce qui vous remonte le moral instantanément. Si vous voulez vous dilater la rate, allez voir un spectacle d’humour, regardez une bonne comédie ou racontez des blagues entre collègues ou amis. Vous verrez : le rire est l’antidote parfait aux journées grises et aux longues nuits de janvier.

Ravivez votre vie sociale

C’est la fin des partys des Fêtes, mais pas de votre vie sociale! Pour rompre le sentiment de solitude, reprenez contact avec des amis ou des membres de la famille. Allez prendre un café, lancez un club de lecture ou joignez-vous à une équipe sportive. Bien s’entourer est un excellent moyen de se distraire et de contrer la déprime d’après-Fêtes.

Place aux changements positifs

La nouvelle année, c’est le moment idéal pour un renouveau! Voyez le mois de janvier comme l’occasion rêvée de partir à neuf et de transformer certains aspects de votre vie. Vous pensez changer de carrière? Commencez par mettre à jour votre CV. Vous voulez vous remettre en forme? Allez faire un tour au centre de conditionnement physique près de chez vous. Pour respecter vos résolutions du Nouvel An, allez-y une étape à la fois. Vous en tirerez un sentiment d’optimisme et d’accomplissement.

Ne vous laissez pas abattre par le mois de janvier! En la commençant du bon pied, l’année 2018 pourrait être exceptionnelle!

Toute l’équipe d’Adecco Canada vous souhaite, à vous et à vos proches, de joyeuses Fêtes!

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources.

Pourquoi choisir le commerce de détail?

De tous les domaines où faire carrière, le commerce de détail n’est certainement pas celui qui s’attire le plus d’éloges. De l’avis général, un emploi dans ce secteur rime avec horaires ingrats et temps passé à attendre des clients casse-pieds. Mais c’est un mythe : choisir le commerce de détail pourrait même devenir l’une de vos décisions professionnelles les plus gratifiantes.

Flexibilité

Vous n’êtes pas un lève-tôt? Ça tombe bien, car le commerce de détail n’est pas un monde de 9 à 5! En effet, l’un des grands avantages de faire carrière dans ce domaine, c’est que vous n’avez pas à négliger votre vie personnelle. Garderie, études, rendez-vous : vous n’aurez plus à jongler sans arrêt avec vos priorités, car vous pourrez aménager votre horaire en fonction de VOS besoins. Vous voulez simplement vous payer un voyage, ou rembourser vos dettes des Fêtes? Vous trouverez des postes saisonniers ou à temps partiel qui vous aideront à y arriver. Et puis, vous n’aurez plus à passer vos journées de congé chez le médecin, ou à abattre mille et une tâches la fin de semaine.

Diversité

Fini le pareil au même. Un jour, vous vous familiariserez avec un nouveau produit et le lendemain, vous conseillerez les clients. Travailler dans le commerce de détail, c’est dire adieu à la routine. Vous aimez rencontrer des gens? Vous serez servi! Discuter avec les clients et les aider à trouver le produit fait sur mesure pour eux, c’est d’ailleurs l’une des facettes les plus enrichissantes du métier.

Entraînement payé

Syndrome du canal carpien, épicondylite latérale, entorses et élongations lombaires, blessures discales : ce ne sont que quelques-uns des dangers qui guettent quiconque passe 40 heures par semaine assis à son bureau[i]. En d’autres mots, le commerce de détail, c’est bon pour la santé. Vous vous déplacez sans arrêt, vous manipulez des produits, bref, vous vous offrez un entraînement complet, sans le coût d’un abonnement au gym. Allez, attachez bien vos espadrilles, et préparez-vous à marcher un bon coup!

Rabais

L’un des avantages les plus connus que propose le secteur, c’est le rabais sur les produits de l’entreprise. Les détaillants tiennent à ce que leurs employés connaissent bien la marchandise et la marque, et quoi de mieux pour parvenir à cette fin que de leur permettre d’économiser, que ce soit sur des vêtements, du café ou des appareils électroniques? Lors de la saison des Fêtes qui arrive à grands pas, dur de résister à l’idée de payer moins cher ses cadeaux!

Possibilités d’avancement

Les entreprises aiment promouvoir à l’interne, surtout dans le secteur. Nul ne connaît mieux un produit que celui qui le vend, ce qui rend ce type de carrière tout indiqué pour qui veut gravir les échelons! Offrant une foule de postes qui se prêtent à l’avancement (p. ex. marchandisage, direction de magasin, siège social), le commerce de détail est peut-être le tremplin vers votre emploi de rêve.

Et la principale raison…

Compétences transférables

Vous acquerrez tellement de compétences transférables lors de votre carrière dans le commerce de détail, qu’elle soit longue ou pas! Résolution de problèmes et de conflits, capacité à mener plusieurs tâches de front, interactions professionnelles : ce que vous apprendrez vous servira votre vie durant, et pas seulement sur le marché du travail. Vous développerez en outre de formidables aptitudes interpersonnelles et une capacité à œuvrer sous pression qui séduiront tout employeur!

Prêt pour le grand saut? Adecco est là pour vous! Chaque jour, nous avons des postes à pourvoir au sein d’entreprises réputées, comme Nespresso. Communiquez avec une succursale près de chez vous pour donner un second souffle à votre carrière, et voyez comme ça rapporte!

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources


[i] Advanced Chiropractic, « Common computer-related injuries ».

http://www.advancechiro.on.ca/common-computer-related-injuries/