Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Entrevues’

Trucs et conseils pour une entrevue d’embauche réussie

Le moment le plus stressant pour tout chercheur d’emploi? L’entrevue d’embauche. Rien d’étonnant quand on sait combien il est important de faire bonne impression et de répondre correctement à des questions parfois déstabilisantes. Une préparation millimétrée, grâce aux conseils d’Adecco, fera de vous un candidat taillé pour la victoire. Votre prochain poste est à portée de main!

Pour votre recherche d’emploi, faites confiance aux conseils de pro des recruteurs d’Adecco. Cela fait 30 ans qu’Adecco Québec place des candidats qualifiés dans des entreprises de renom et à des postes payants. Envie d’atteindre vos objectifs de carrière? Jetez un œil sur notre trousse de préparation à l’entrevue d’embauche : une mine de trucs gagnants.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

Préparation des nouveaux diplômés à l’entrevue comportementale

En entrevue comportementale, vos réponses à des questions portant sur des scénarios actuels renseigneront l’intervieweur au sujet de votre rendement et de votre comportement passés. Si elle est de plus en plus populaire aujourd’hui, c’est que l’entrevue comportementale prédirait correctement à 55 % le comportement futur au travail, contre seulement 10 % dans le cas de l’entrevue traditionnelle. Si vous venez d’obtenir votre diplôme ou êtes encore aux études et avez peu d’expérience professionnelle, vous pourriez trouver difficile d’illustrer un futur comportement au travail; c’est pourquoi la préparation à l’entrevue est essentielle.

Dans le monde entier, les employeurs de choix sont nombreux à utiliser les questions d’entrevue comportementale. Les réponses fournissent aux responsables du recrutement des renseignements sur les comportements passés qui permettent de prédire les comportements futurs et ainsi de sélectionner les meilleurs candidats. Pour passer l’entrevue haut la main, il est crucial de structurer vos réponses, afin de mettre vos compétences et votre expérience en valeur. Mais par où commencer? Voici cinq étapes simples pour répondre parfaitement à toutes les questions d’entrevue comportementale que l’on pourrait vous poser.

1. Cernez les compétences exigées

Étudiez les compétences que décrit la description de poste : elles résument ce que l’employeur recherche. En comprenant à fond ces compétences, vous pourrez prévoir les questions de l’entrevue comportementale éventuelles qui viseront à en évaluer votre maîtrise. Par exemple, si on recherche un candidat qui sait gérer efficacement son temps, l’intervieweur vous demandera sans doute de décrire une situation dans laquelle vous avez dû user de stratégie pour respecter vos priorités.

2. Tenez compte de tous les types d’expérience

Les candidats nouvellement diplômés qui entrent sur le marché du travail peuvent avoir le sentiment qu’ils manquent d’expérience. Rappelez-vous toutefois que l’expérience n’est pas que professionnelle. Les études, les projets de groupe, la préparation aux examens, les stages, le bénévolat et même les emplois à temps partiel vous auront donné une vaste expérience. Passez tout en revue pour déterminer quand et comment vous avez fait preuve des aptitudes et de l’expérience transférable que requiert l’emploi postulé.

Avez-vous un besoin pressant d’expérience de travail? Adecco Canada a des centaines d’emplois pour les étudiants et les nouveaux diplômés! Voyez les offres d’emploi.

3. Mettez en valeur votre talent et vos compétences

Les réponses que vous formulez en entrevue doivent non seulement refléter vos priorités et vos valeurs, mais également votre talent et vos compétences. Faites valoir vos plus grandes aptitudes, qu’elles soient pour la communication, l’organisation, la créativité, la responsabilité ou la gestion du stress. Incluez dans vos réponses les qualités nécessaires pour être efficace dans ce poste. Donnez des exemples concrets au responsable du recrutement pour lui démontrer que vous êtes le meilleur candidat.

4. Structurez vos réponses

En structurant vos réponses, vous vous assurerez de brosser un portrait complet à l’intervieweur. Employez la méthode STAR – situation, tâche, action et résultat. Il s’agit de décrire la situation, de dire en quoi consistait votre tâche, de détailler les actions mises en œuvre et d’en préciser les résultats. Veillez à ne pas perdre pas les questions de vue, et à préparer des réponses ciblées, claires et concises.

5. Exercez-vous

On dit, à raison, que c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Faites une simulation d’entrevue avec un ami. Remettez-lui une liste de questions types d’entrevue comportementale et laissez-le aussi en improviser quelques-unes. En vous pratiquant, vous peaufinerez vos réponses structurées et gagnerez l’assurance dont vous aurez besoin pour réussir l’entrevue.

Relancez votre recherche d’emploi avec l’aide d’un recruteur d’Adecco. Adecco vous donne accès à des centaines d’emplois et à des ressources pour réussir les entrevues les plus difficiles. Accélérez votre entrée sur le marché du travail et accédez à votre carrière de rêve! Communiquez sans tarder avec votre succursale Adecco!

Nos cinq blogues les plus populaires de 2018

Le temps de tirer un trait sur l’année 2018 est bientôt arrivé. Si vous êtes comme moi, vous avez probablement l’impression que la dernière année s’est écoulé à la vitesse grand V. Pourtant cette année comme la prochaine a duré exactement 365 jours!

À l’heure des bilans et des remises en question, je vous propose de lire ou relire les cinq blogues les plus populaire sur le blogue Lead en 2018.

  1. Commettre des erreurs au travail, et comment y faire face

Les personnes qui connaissent du succès sont celles qui savent tirer parti de leurs erreurs et qui retentent leur chance, mais différemment. Comme toute bonne maxime, ce conseil va droit à l’essentiel, et vous reconnaissez sa véracité – ou savez que vous le devriez – jusqu’à ce que vous commettiez une erreur!

  1. Les références professionnelles : comment les demander et qui solliciter

Vous venez presque de décrocher un emploi – félicitations! On vous demande toutefois de fournir trois références d’emploi, et vous commencez à paniquer : vous vous demandez à qui faire appel et ce que ces personnes diront à votre sujet. Restez calme; si vous choisissez les bonnes personnes, tout s’enchaînera comme il se doit.

  1. Comment impressionner votre patron et vos collègues dès votre premier jour de travail

Vous avez décroché le poste. Félicitations! Cette étape est terminée et votre candidature a été retenue… mais cela se termine-t-il vraiment là? À maints égards, vous devriez considérer votre première journée de travail comme une autre entrevue et ne pas oublier la règle d’or à mettre en pratique dans les deux situations : ne vous inquiétez pas.

  1. Questions à poser lors d’une entrevue : le Top 10

De nombreux chercheurs d’emploi pensent qu’une entrevue consiste seulement à répondre à des questions qui les concernent eux. Mais il est important de se rappeler qu’il s’agit aussi de voir si cette entreprise offre un milieu de travail qui vous convient. Par ailleurs, les questions que vous poserez (ou que vous ne poserez pas) peuvent influencer le jugement de l’intervieweur.

  1. L’importance de la culture d’entreprise

S’il y a une leçon à tirer des impairs des entreprises, comme celui d’Amazon qui fut critiquée le mois dernier pour les piètres conditions de travail de son bureau de Seattle, c’est que la culture d’entreprise et la satisfaction des employés sont essentielles à leur réussite.

Pour consulter les blogues complets, cliquez sur le titre en gras.

Bonne année 2019.

L’art d’être confiant en entrevue

Qu’il s’agisse ou non de votre première, une entrevue peut être une expérience étrange et malaisante, voire terrifiante. Mais une bonne façon de se sentir d’attaque, c’est de bien se préparer. Si vous prenez le temps de connaître l’entreprise, le poste et les responsabilités qui s’y rattachent, pas de doute : vous gagnerez en confiance. Besoins de plus de conseils pour apprivoiser le processus d’entrevue? Consultez le guide d’Adecco sur le sujet.

1. Renseignez-vous sur l’entreprise

Vous voulez faire bonne impression? Préparez-vous en faisant des recherches sur l’organisation qui vous aideront à mieux comprendre les attentes. Voici des sources utiles :

  • Site Web de l’entreprise
  • « Actualités » de Google
  • Amis et collègues
  • LinkedIn et autres plateformes de médias sociaux
  • Glassdoor

Quels sujets fouiller?

  • Valeurs de l’entreprise : Familiarisez-vous avec l’organisation et ce qu’elle attend de ses employés.
  • Dirigeants : Étudiez bien les profils des membres de la haute direction et des responsables du recrutement, car l’un d’eux pourrait bien vous interviewer!
  • Actualités : Soyez au fait des succès et problèmes récents de l’entreprise.
  • Clientèle : Explorez les produits et services de l’entreprise pour mieux comprendre son marché cible.
  • Culture : Faites la distinction entre l’idéal et la réalité de l’entreprise, notamment en vous informant auprès de gens qui la connaissent de l’intérieur.

2. Passez vos réalisations en revue

Vous pensez que l’entreprise n’a plus de secrets pour vous? Alors vous êtes prêt à établir le lien entre votre profil et ses besoins.

  • Étudiez la description de poste : L’entreprise y esquisse ce à quoi elle s’attend du candidat idéal. Revenez souvent à cette description lors de vos recherches et prenez des notes détaillées.
  • Faites le point sur votre parcours professionnel : Maintenant que vous savez ce que recherche l’entreprise, déterminez en quoi vos emplois passés font de vous un candidat de choix. Illustrez concrètement en quoi vos réalisations témoignent de votre capacité à économiser temps, argent ou ressources.
  • Pratiquez vos réponses aux questions capitales : Peu importe l’originalité de l’intervieweur, il voudra connaître vos forces et vos faiblesses. Présentez-lui des forces qui font écho à la description de poste. Quant à vos faiblesses, parlez-en ouvertement, mais expliquez comment vous composez avec elles au travail.
  • Montrez-vous sous votre meilleur jour : Votre CV vous a valu d’être convoqué en entrevue, mais ce sont vos compétences générales qui feront la plus forte impression. Détendez-vous, soyez vous-même et faites preuve d’optimisme! N’oubliez pas que les employeurs évaluent tout autant votre attitude et la façon dont vous vous présentez que votre expérience professionnelle.
  • Faites le ménage de vos médias sociaux : Quels sont vos paramètres de confidentialité? Vous vous êtes déjà googlé? Examinez votre présence en ligne pour vous assurer que rien ne risque de heurter vos employeurs potentiels.

3. Préparez vos questions

Conseil d’expert des recruteurs d’Adecco : les intervieweurs préfèrent les candidats qui posent des questions, car c’est un signe de pensée critique et de confiance en soi. Pendant vos recherches, notez les questions qui vous viennent. Des exemples :

  • Quelles sont les principales responsabilités du poste?
  • De qui relève le titulaire?
  • Quels sont les défis associés au poste?
  • En quoi l’équipe du titulaire soutient-elle les objectifs actuels de l’entreprise?

Ne parlez pas trop vite de vacances, de salaire et d’autres formes de rémunération. On pourrait croire que votre santé financière passe avant les objectifs de l’entreprise.

Vos recherches sont terminées? Alors pratiquez, et pratiquez encore! Si vous connaissez bien l’organisation et vos contributions, vous ne serez pas pris de court par des questions inattendues. Il ne vous restera plus qu’à vous présenter au rendez-vous avec l’assurance d’un employé de longue date, et non la nervosité d’une recrue potentielle!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

Cinq questions comportementales incontournables en entrevue

Durant le processus d’embauche, l’entrevue vous donne l’occasion d’aller au-delà des compétences spécialisées dont fait état le CV et d’évaluer les compétences générales, le professionnalisme et le potentiel d’adéquation du candidat. Bien sûr, son CV vous indique s’il est qualifié, mais c’est en entrevue que vous trouverez la bonne personne.

Pour que cette rencontre soit vraiment éclairante, voici cinq questions comportementales qui vous aideront à aiguiller la discussion et à mesurer à quel point le candidat cadre bien dans votre culture d’entreprise.

1. Décrivez une situation stressante que vous avez vécue. Comment l’avez-vous gérée?
Cette question vous permet d’évaluer comment le candidat compose avec la pression. Un nouveau milieu de travail s’accompagne souvent de nouveaux défis et facteurs de stress, alors vous voulez choisir quelqu’un qui demeurera productif malgré tout.

2. Décrivez une situation où vous en avez fait plus que nécessaire pour vous assurer d’accomplir le travail.
Cette question vous permet d’évaluer l’éthique de travail. La réponse du candidat en dit long sur son approche des tâches qui lui sont confiées et sa volonté d’en assumer la responsabilité.

3. Parlez-moi d’une situation où vous avez fait preuve de leadership en prenant l’initiative.
En embauchant des employés dotés de fortes compétences en leadership, vous pouvez augmenter la productivité de votre entreprise. Cette question vous permet de repérer ce genre de personne.

4. Nommez-moi trois tactiques auxquelles vous avez eu recours pour gérer des conflits au travail.
Cette question pousse le candidat à vous parler de la manière dont il désamorce les situations tendues. Certes, les conflits sont inévitables quand vous passez beaucoup de temps avec des collègues de travail. Raison de plus pour choisir un candidat qui sait les résoudre de manière productive.


5. Parlez-moi d’une situation où vous avez dû rendre une décision sur-le-champ, et décrivez-la.
Quand vous confiez à quelqu’un certaines tâches quotidiennes, cette personne doit être en mesure de prendre rapidement des décisions qui servent les intérêts de l’entreprise. Cette question peut vous aider à mesurer si le candidat peut y arriver.

Ces questions vous donneront une meilleure idée de la façon dont se comporte le candidat au travail. Vous pourrez donc mieux évaluer sa compatibilité avec le poste à pourvoir et avec votre culture d’entreprise. Mener une entrevue n’est pas toujours facile, mais les questions comportementales vous aident à cibler les qualités associées au poste et à choisir le candidat qui incarne le mieux le profil recherché.

Vous voulez réduire le taux de roulement des nouveaux employés? Adecco peut vous aider. Avec nos professionnels du recrutement et nos tests visant à évaluer les compétences et comportements, nous nous assurons que vous ne rencontrerez que les candidats qui répondent à vos exigences. Communiquez avec une succursale près de chez vous pour découvrir comment nous pouvons maximiser l’efficacité de vos démarches de recrutement.

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources

CHAMPION D’ACSESS : Adecco Canada Adecco Canada ouvre des portes aux leaders de demain

par ACSESSS Canada

Pour ouvrir grand les portes de son bureau pendant un mois, Gilbert Boileau, président d’Adecco Canada, a dû accepter de sauter dans l’inconnu.

Et il l’a fait. En juin, Gilbert a invité Alana Couvrette (représentée ci-dessus avec lui), une étudiante de 22 ans en administration publique et science politique à l’Université d’Ottawa, à l’accompagner dans ses activités dans le cadre du programme PDG pour un mois de l’entreprise. Au fil de son expérience, Alana devait faire part de ses observations sur les médias sociaux.

Gilbert croit dur comme fer que toute personne, peu importe l’échelon, mérite une occasion de se mettre en valeur, mais il avait ses réserves. « Je m’interrogeais sur la façon dont l’expérience s’articulerait. Pourtant, j’avais envie d’en voir le résultat, précise-t-il. Je devais laisser quelqu’un entrer dans ma “bulle”. Pour que le programme fonctionne vraiment, il fallait qu’Alana puisse me suivre toute la journée. Elle devait toujours être présente, notamment pendant des événements, des rencontres avec des clients et des réunions confidentielles avec d’autres collègues. Au bout du compte, ce fut un franc succès, et je recommande sincèrement à tous les PDG de se prêter à l’exercice. »

L’expérience s’est finalement avérée enrichissante pour lui aussi. « C’était tellement stimulant de transmettre mes connaissances à une jeune personne; j’étais fasciné de voir ma réalité à travers les yeux d’Alana. Cela m’a forcé à prendre conscience de choses que je tenais pour acquises depuis des années. Alana m’a d’ailleurs impressionné à bien des égards. Son énergie et son enthousiasme ont gagné plusieurs équipes. Armée de sa formation en politique, elle était curieuse et inquisitrice, et elle m’a posé des questions assez difficiles. Comme elle connaissait très peu notre domaine, j’ai dû lui expliquer bien des choses, ce qui m’a amené à réfléchir à mes façons de faire. »

Alana a été la toute première personne choisie, parmi plus de 2 300 candidats, comme PDG pour un mois d’Adecco Canada; ce programme mondial s’inscrit dans l’initiative Way To Work de l’entreprise. L’enthousiasme de Gilbert à l’égard du programme et sa volonté d’y participer ont été éveillés par l’allocution de la lors d’une conférence internationale de l’entreprise.

« Ce programme nous positionne comme chef de file du secteur : il nous permet d’attirer la prochaine génération de leaders grâce à notre milieu de travail souple, ouvert et inclusif, explique Christine Marinho, directrice du marketing du Groupe Adecco au Canada. Les milléniaux représentent 37 % de la main-d’œuvre au Canada, et 28 % d’entre eux occupent des postes de direction. À l’heure où les baby-boomers quittent peu à peu le marché du travail, nous voulons créer un environnement propice au développement des leaders, au partage des idées et au mentorat à tous les niveaux. Avec le programme PDG pour un mois, nous joignons le geste à la parole : nous ouvrons des portes à un leader exceptionnel, qui racontera son expérience en temps réel à des employés et à des candidats potentiels sur les réseaux sociaux. »

Et Alana, qu’a-t-elle à dire de cette occasion extraordinaire?

« C’était énorme et inspirant sur tous les plans. Je ne savais pas qu’on pouvait accomplir autant en dormant si peu, plaisante-t-elle. Pourtant, je me réveillais tous les matins heureuse de pouvoir recommencer. Je ne savais rien du travail d’un PDG, et je connaissais peu le secteur du recrutement et du placement de personnel. J’avais occupé cinq emplois dans ma vie, et je me retrouvais tout à coup aux côtés d’un PDG. » On peut visionner les vidéos d’Alana pour savoir à quoi ressemblait une journée dans sa vie.

Gilbert et elle se sont immédiatement bien entendus. « Il m’a traitée comme son égale, et nous avons tout de suite plongé tête première dans son horaire chargé. Nous avons rencontré des clients extraordinaires, discuté de leurs besoins et travaillé avec des employés de tous les services. Tout le monde était dévoué et motivé. »

Les employés d’Adecco ont fait forte impression sur Alana. « Ils sont des gens chaleureux et accueillants. J’ai aimé rendre visite aux clients et en apprendre plus sur les services qu’offre Adecco. Il y a bien des fausses croyances, mais je l’ai vu de mes propres yeux : le secteur du placement de personnel est fascinant, et Adecco a à cœur ses clients et ses candidats. J’ai assisté à d’innombrables réunions sur le placement de candidats, et j’ai constaté à quel point on travaillait fort pour obtenir la rémunération et les conditions les plus avantageuses pour les candidats. »

Parmi les moments préférés de Gilbert et d’Alana : leurs discussions, en route pour des rencontres avec des clients, sur des questions touchant le secteur. C’est là qu’ils ont découvert que le fossé générationnel favorise les débats et la compréhension. « Gilbert et moi aimons tous deux être remis en question, être détrompés et constater nos erreurs de raisonnement, explique Alana. Cela a donné lieu à bien des conversations animées entre nous. Son parcours est fascinant, et c’est rare que j’aie l’attention complète de quelqu’un d’aussi expérimenté. Je crois que nous nous sommes poussés à voir le monde à travers les yeux de l’autre. » Alana s’exprime sur la façon dont les milléniaux et les baby-boomers peuvent s’aider à développer leur leadership dans ce  .

Gilbert ajoute : « J’ai apprécié nos débats. Alana remet en question toute personne avec laquelle elle travaille, et je n’y ai pas fait exception. Nous avons eu d’intéressantes discussions, et je suis content d’avoir créé un climat où elle se sentait à l’aise d’exprimer ses opinions. Ce fut révélateur pour nous deux. Le programme est conçu pour profiter à Alana, mais j’ai tellement appris moi aussi. C’est une rare chance que d’avoir quelqu’un assis à nos côtés, qui observe notre façon de travailler. Elle m’a aidé à me voir sous un autre angle, en apportant un regard extérieur. »

Qu’est-ce qui attend Alana, maintenant qu’elle a contribué à diriger pendant un mois le groupe canadien d’une multinationale? Elle est candidate, parmi 48 finalistes de partout dans le monde, au titre de PDG mondial pour un mois, ce qui lui permettrait de suivre Alain Dehaze, le PDG mondial du Groupe Adecco, et de toucher un salaire de 15 000 euros. Vous pouvez aider Alana à réaliser ce rêve, en vous prononçant sur vos candidats favoris. Il suffit de visiter cette page, de la faire défiler jusqu’en bas, et de choisir dix candidats.

« Je suis très fier d’Alana, conclut Gilbert. On l’a parachutée ici, et elle s’en est incroyablement bien tirée. Elle avait une connaissance un peu plus théorique du monde des affaires, et elle a pu en voir la réalité. Elle a fait preuve d’une assurance admirable, quand on considère tout ce qu’elle a vécu; elle a rencontré d’innombrables intervenants et participé à des discussions pragmatiques. D’avoir pu travailler aux côtés du PDG d’une grande entreprise, à son âge, c’est remarquable. »

 

Pour savoir comment votre entreprise pourrait participer à ce programme, communiquez avec nous à acsess@acsess.org.