Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Conseils pour votre carrière’

Conseils pour négocier le salaire de votre prochain emploi

Tout le monde a un salaire idéal en tête en commençant sa recherche d’emploi, mais votre expérience, votre poste et votre emplacement justifient-ils ce chiffre? Ce n’est pas toujours facile de trouver un juste milieu entre le salaire désiré et le budget de votre employeur. Alors, comment pouvez-vous vous assurer que votre emploi de rêve s’accompagne d’une rémunération concurrentielle? Notre guide de négociation d’un juste salaire vous donne quelques pistes.

Le processus d’entrevue est stressant, mais si vous avez réussi à faire bonne impression sur le service des RH, vous n’avez fait que la moitié du chemin. Après tout, à quoi bon obtenir l’emploi si votre nouveau rôle et vos nouvelles responsabilités ne s’accompagnent pas d’une rémunération juste? Les conseils qui suivent vous aideront à négocier un salaire à la hauteur de votre emploi de rêve.

Les faits en disent long

Pour être rémunéré à votre juste valeur, vous devez la connaître. Avoir un chiffre en tête ne suffit pas : justifiez-le en vous informant des échelles salariales dans votre marché.

Des sites comme Payscale.com, Glassdoor et le Guichet-Emplois du gouvernement du Canada vous donneront les échelles salariales d’emplois en fonction de l’expérience et de l’emplacement, en détaillant souvent les données d’entreprises similaires. Vous aurez ainsi une meilleure compréhension des normes de votre secteur. Le salaire n’est d’ailleurs pas seulement fonction du secteur et de l’expérience, mais aussi de la taille de l’entreprise et de la région d’emploi. Assurez-vous donc de consulter l’information qui correspond aux caractéristiques du poste.

Auto-évaluation

Évaluez d’un œil critique vos compétences, votre expérience et votre valeur par rapport aux autres candidats. En ayant une meilleure idée de votre position – au-dessus de la moyenne, égale à la moyenne ou en développement –, vous pourrez établir des attentes plus réalistes.

Consultez notre Guide salarial pour connaître les échelles salariales pour votre emploi, votre expérience, la taille de votre entreprise et votre emplacement.

Place à la négociation

Armé d’une auto-évaluation honnête et de données fiables sur les salaires dans votre secteur et votre région, vous êtes prêt à négocier un salaire reflétant votre valeur. Il est peu probable que vous perdiez une offre en demandant un salaire supérieur, mais si vous ne pouvez absolument pas courir ce risque, attendez que l’employeur aborde la question du salaire avant de renchérir délicatement.

Faites preuve de flexibilité

D’autres modes de rémunération peuvent vous servir de monnaie d’échange, comme une prime d’embauche, des congés, la possibilité de travail à domicile ou des évaluations semestrielles. Non seulement pourrez-vous ainsi établir un régime de rémunération plus avantageux et mieux adapté à votre mode de vie, mais vous démontrerez à votre futur employeur votre flexibilité.

Vous redoutez toujours la réaction de votre employeur potentiel? Réaffirmez à quel point le poste et l’entreprise vous enthousiasment à l’aide de phrases comme « J’ai très hâte de travailler ici » ou « Je vous remercie de votre offre ». Invitez ensuite l’employeur à considérer un salaire supérieur en vous appuyant sur vos compétences et votre expérience, ou sur les données du secteur.

Si vous recevez pour réponse un long silence ou une riposte en règle, ne la laissez pas ébranler votre confiance et votre enthousiasme! Selon une analyse de Salary.com, le fait d’éviter les négociations salariales peut coûter cher aux employés tout au long de leur carrière. Ce qui soulève la question à un million de dollars : accepterez-vous une rémunération inférieure à votre valeur?

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

Les cinq erreurs à éviter dans votre CV

Plusieurs erreurs courantes peuvent expliquer pourquoi votre CV est envoyé sur-le-champ aux oubliettes. Injuste? Peut-être un peu, mais en faisant preuve de vigilance et en évitant les cinq erreurs présentées ici, vous augmenterez vos chances d’être convoqué en entrevue.

1. Votre CV fait plus d’une page.

Que vous soyez en début de carrière ou ayez 15 ans de métier, tout doit tenir en une page. Ne présentez que les compétences et les expériences de travail qui correspondent le mieux à l’emploi visé. De cette manière, votre CV sera adapté à l’offre et facile à lire.

Ce sont des centaines de CV qui atterrissent sur les bureaux des recruteurs, alors ils doivent les évaluer rapidement : en moyenne, ils les parcourent en six secondes. Sachant que vous disposez de si peu de temps pour éveiller leur intérêt, vous gagnez à réunir sur une seule page l’information pertinente.

Puis-je jouer avec les marges?

Les trucs du genre ne fonctionnaient pas à l’école, alors ne pensez pas berner un responsable du recrutement. Votre ruse sera découverte, et plus vos marges seront étroites, plus votre CV sera difficile à lire. Résultat? Encore plus de chances qu’il finisse dans la poubelle.

Tâchez plutôt de respecter ces directives de mise en page :

  • Les quatre marges doivent faire au moins 2,54 cm.
  • La taille de la police doit être d’au moins 11 points.
  • Utilisez la ponctuation et présentez les dates d’emploi de manière uniforme.
  • Soyez concis : présentez vos réalisations et responsabilités sous forme de liste à puces.
  • Soyez précis : pour chaque poste occupé, donnez des exemples quantifiables de votre succès.

2. Vous n’avez pas révisé votre CV et votre lettre de présentation.

« Négligent » : est-ce bien la première impression que vous souhaitez laisser à votre employeur potentiel? Nul n’est à l’abri d’une erreur, mais une coquille dans votre CV peut indiquer que vous n’avez pas pris la peine de vous relire, ou que vous l’avez fait, mais n’avez pas repéré votre bévue. Évidemment, ce n’est rien pour rassurer un employeur, qui veut embaucher quelqu’un en qui il a confiance.

Pour éviter les fautes de grammaire et d’orthographe, demandez à plus d’une personne de passer votre CV au peigne fin. Amis, parents, peu importe : l’important, c’est qu’ils soient à l’affût et maîtrisent bien la langue française.

Enfin, soyez cohérent dans votre usage du passé et du présent. N’oubliez pas : ne recourez au présent que pour décrire les responsabilités de votre emploi actuel.

3. Vous avez fait un portrait trop subjectif.

Vous vous êtes présenté de l’une ou l’autre de ces façons?

  • Excellentes aptitudes en communication écrite et orale
  • Excellent esprit d’équipe
  • Travailleur acharné
  • Axé sur les résultats
  • Minutieux

Alors, prouvez que c’est vrai! En plus d’être surutilisées, les expressions du genre sont totalement subjectives. Oui, vous êtes peut-être un travailleur acharné et axé sur les résultats, mais à moins de pouvoir le démontrer de manière quantifiable, n’en dites rien dans votre CV : contentez-vous plutôt d’énumérer les réalisations concrètes qui témoignent de vos compétences.

Tant de candidats surestiment la qualité de leur travail que la plupart des employeurs ignorent les énoncés subjectifs dans les CV. Vous voulez les impressionner? Misez sur les faits : c’est avec des chiffres précis et des preuves à l’appui que vous donnerez du poids à votre candidature.

La question est simple : en quoi avez-vous démontré les compétences recherchées par l’entreprise? Une promotion peut par exemple confirmer votre éthique de travail, et le fait d’avoir géré plusieurs collègues, votre sens du leadership.

4. Vous n’avez pas adapté votre CV au poste.

Personnaliser un CV peut sembler pénible quand vous postulez plusieurs emplois, mais soyez assuré que c’est du temps bien investi. En fait, en présentant un CV générique, vous donnez l’impression d’avoir soumis votre candidature à l’aveugle sans vous demander si vous aviez les compétences requises… et vous réduisez du même coup vos chances d’être convoqué en entrevue.

Comment personnaliser votre CV?

Lisez bien la description de poste. Quelles sont les principales responsabilités? Revient-on plus d’une fois sur certaines exigences? Quelles tâches se rapportent à votre expérience de travail présente ou passée?

Organisez les divers éléments en fonction de leur pertinence. Scolarité, ancien emploi ou certification récente : l’important, c’est de mettre de l’avant ce qui est le plus à propos. Aucune règle ne vous oblige à présenter l’information par ordre chronologique, alors pourquoi ne pas prioriser l’expérience qui sera la plus pertinente aux yeux du responsable du recrutement?

Présentez vos expériences en fonction du poste. Comment rattacher vos emplois passés aux exigences de l’offre? Pour apprendre à reformuler vos énoncés afin de mettre en valeur telle ou telle compétence générale, lisez cet article paru sur The Muse.

5. Vous avez menti ou exagéré au sujet de votre travail ou de vos réalisations.

Mentir, notamment en « gonflant » un CV, est une technique qu’utilisent souvent les chercheurs d’emploi afin d’avoir l’air plus qualifiés qu’ils ne le sont. Vous pensez que c’est facile? Sachez que si vous ne vous trahissez pas sur les médias sociaux ou lors de l’entrevue, il y a de fortes chances que vos références dévoilent la supercherie.

Bref, pas d’invention!

Présentez vos compétences et votre expérience de manière favorable, oui, mais pas au point de falsifier vos réalisations. Si vous êtes démasqué, vous risquez de vous retrouver sur la liste noire de l’entreprise, sans compter que votre relation avec vos références sera compromise.

De votre CV dépend la première – et bien souvent la seule – impression qu’un employeur aura de vous. Selon ce qu’il projette, vous augmenterez vos chances d’être convoqué en entrevue ou votre candidature sera balayée du revers de la main. Vous voulez vous rendre aussi loin que possible dans le processus d’embauche? Évitez de commettre ces erreurs courantes. Au bout du compte, la décision revient au responsable du recrutement, mais vous avez le pouvoir de présenter un CV qui montre en quoi vous êtes le candidat idéal pour le poste!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

Le travail temporaire : un plus pour votre carrière

Vous vous demandez si le travail temporaire est fait pour vous? Chez Adecco, nous croyons que le travail temporaire donne aux gens l’occasion de bâtir la carrière dont ils rêvent. Quel que soit votre cheminement, vous bénéficierez de la latitude et des possibilités d’apprentissage que vous recherchez. Nous vous expliquons comment les mandats temporaires par l’intermédiaire d’une agence de placement pourraient faire avancer votre carrière.

Une expérience au sein des meilleures entreprises canadiennes

Travailler pour des employeurs dans divers secteurs, c’est une excellente façon de faire l’essai de différents rôles et responsabilités. Bien des travailleurs se tournent en effet vers les mandats contractuels pour déterminer les fonctions qui leur conviennent le mieux. Parallèlement, en proposant des mandats temporaires, les employeurs peuvent évaluer les candidats avant de s’engager par un contrat à plus long terme. Un rôle temporaire vous permet aussi d’avoir un pied dans une entreprise qui n’offre pas de postes permanents pour l’instant; vous aurez une longueur d’avance si elle décidait d’embaucher des employés permanents, puisque vous connaîtrez son fonctionnement et que vous aurez prouvé vos compétences.

En plus, votre cheminement de carrière n’a pas d’importance. Qu’il s’agisse d’un premier emploi ou d’une transition, ou que vous souhaitiez regagner le milieu du travail, combler une période d’inactivité ou travailler moins, un mandat temporaire vous offre une occasion de travail stimulante adaptée à vos besoins.

Vous n’êtes pas seul

En passant par une agence de placement, vous vous simplifierez beaucoup la tâche. Chez Adecco, les conseillers en recrutement offrent aux employés temporaires des conseils d’expert sur la rédaction d’un CV et d’une lettre de présentation, le processus d’entrevue, l’établissement d’une image de marque personnelle et la manière de se présenter. Ayant pour priorité votre succès, nous travaillons ensuite avec nos clients pour offrir à nos travailleurs temporaires des possibilités de travail sécuritaires et gratifiantes, et nous gardons le contact avec eux tout au long du processus. Avec une agence de placement qui assure un tel soutien, vous saurez que votre carrière est entre bonnes mains.

Des possibilités de permanence… si vous le voulez!

Que vous ayez pour objectif de poursuivre le travail contractuel ou de décrocher un emploi permanent, vous pouvez grâce aux mandats temporaires façonner votre carrière en expérimentant divers rôles et en vous faisant connaître.

Si vous recherchez un emploi permanent, en réalisant des mandats dans diverses entreprises vous pourrez trouver celle qui vous convient le mieux. Radial est l’exemple parfait d’une entreprise dynamique qui a le succès de ses employés et de ses travailleurs temporaires à cœur. Société mondiale de commerce électronique spécialisée dans la gestion de commandes distribuées, l’inventaire et la disponibilité des stocks des entreprises, le traitement des commandes et le service à la clientèle, Radial propose à ses gens un travail qui les stimule dans un milieu qu’ils n’ont pas envie de quitter.

Voici le témoignage de trois personnes sur la façon dont Radial et Adecco ont transformé leur carrière :

Samantha Scott, superviseure aux opérations

Je suis entrée chez Radial, par l’intermédiaire d’Adecco, en octobre 2010 comme commis à l’entrepôt. En 2012, Radial m’a embauchée directement. J’ai ensuite été promue chef d’équipe, puis, en 2014, superviseure aux opérations. Radial m’a toujours démontré sa volonté de faire avancer et de faire croître les personnes qui travaillent fort. J’ai eu la chance d’en profiter, et je sais que Radial me réserve un avenir prometteur, comme à tous ceux qui font preuve de dévouement.

Justin Smithers, superviseur aux opérations

J’ai commencé à travailler pour Radial, par l’intermédiaire d’Adecco, en août 2014. J’ai tout de suite été impressionné par l’entreprise. Sa culture exceptionnelle favorise l’épanouissement et le perfectionnement. Grâce à l’appui de Radial et d’Adecco, j’ai été embauché à temps plein en mars 2015. Depuis, les dirigeants de l’entreprise m’offrent des possibilités et mettent mes compétences à profit, en plus d’assurer mon perfectionnement. En août 2016, j’ai été promu chef d’équipe et pour la première fois, j’ai pu gérer des employés. J’ai continué ma progression. En août 2017, j’ai atteint mon but : devenir superviseur aux opérations.

Mejo Varghese, gestionnaire des opérations du site

Ma carrière chez Radial a commencé il y a plusieurs années, en 2012; par l’intermédiaire d’Adecco, j’ai eu la chance de décrocher un poste de technicien en TI. Comme nouvel arrivant, ce n’est pas toujours facile de trouver du travail dans son domaine. J’étais reconnaissant à Adecco de m’aider à poursuivre ma carrière grâce à cette excellente opportunité.

J’ai vite pris conscience du potentiel de croissance au sein de l’entreprise. J’ai rapidement été promu superviseur aux opérations du site. Un an plus tard, ma carrière a encore progressé : je suis devenu gestionnaire des opérations du site. Non seulement Radial tient à ses employés, mais elle aide chacun à atteindre son plein potentiel!

Envie de travailler pour Radial? Consultez les emplois qu’offre Adecco chez Radial et postulez dès aujourd’hui.

Acquérir une ou deux compétences… ou dix

Pendant votre mandat, profitez des occasions d’acquérir de nouvelles compétences. Ayez soif d’apprendre, et cherchez à mettre en pratique et à perfectionner vos compétences, que ce soit dans le cadre du mandat actuel ou des prochains.

Pour développer vos compétences, vous pouvez aussi suivre des formations en ligne. Les cours en ligne ouverts à tous, comme Alison ou Coursera, permettent aux apprenants d’acquérir des connaissances et des compétences gratuitement, partout et en tout temps. En plus, les employés temporaires d’Adecco ont accès à des centaines de modules de formation en ligne sur une variété de sujets, qu’il s’agisse de logiciels techniques, de service à la clientèle, des lois sur la santé et la sécurité ou de rédaction commerciale. Les candidats, que ce soit pendant ou après leur mandat, peuvent ainsi enrichir leur CV et leur expérience d’emploi, ce qui maximisera leurs chances de réussite.

L’avantage des avantages

Bien des agences de placement, dont Adecco, offrent aux employés de la formation, de l’expérience, du mentorat et des avantages sociaux. Après tout, c’est ainsi qu’elles peuvent retenir les meilleurs talents. Pour un employé temporaire, les avantages sociaux – assurance maladie, assurance dentaire et assurance vie collectives, indemnité de vacances, congés, rémunération des jours fériés, conseils de carrière et formation professionnelle – rendent la vie un peu plus prévisible.

Formation professionnelle, placement dans certaines des meilleures entreprises du Canada et avantages sociaux exceptionnels : pourquoi ne pas commencer le travail temporaire dès aujourd’hui?

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

 

L’art d’être confiant en entrevue

Qu’il s’agisse ou non de votre première, une entrevue peut être une expérience étrange et malaisante, voire terrifiante. Mais une bonne façon de se sentir d’attaque, c’est de bien se préparer. Si vous prenez le temps de connaître l’entreprise, le poste et les responsabilités qui s’y rattachent, pas de doute : vous gagnerez en confiance. Besoins de plus de conseils pour apprivoiser le processus d’entrevue? Consultez le guide d’Adecco sur le sujet.

1. Renseignez-vous sur l’entreprise

Vous voulez faire bonne impression? Préparez-vous en faisant des recherches sur l’organisation qui vous aideront à mieux comprendre les attentes. Voici des sources utiles :

  • Site Web de l’entreprise
  • « Actualités » de Google
  • Amis et collègues
  • LinkedIn et autres plateformes de médias sociaux
  • Glassdoor

Quels sujets fouiller?

  • Valeurs de l’entreprise : Familiarisez-vous avec l’organisation et ce qu’elle attend de ses employés.
  • Dirigeants : Étudiez bien les profils des membres de la haute direction et des responsables du recrutement, car l’un d’eux pourrait bien vous interviewer!
  • Actualités : Soyez au fait des succès et problèmes récents de l’entreprise.
  • Clientèle : Explorez les produits et services de l’entreprise pour mieux comprendre son marché cible.
  • Culture : Faites la distinction entre l’idéal et la réalité de l’entreprise, notamment en vous informant auprès de gens qui la connaissent de l’intérieur.

2. Passez vos réalisations en revue

Vous pensez que l’entreprise n’a plus de secrets pour vous? Alors vous êtes prêt à établir le lien entre votre profil et ses besoins.

  • Étudiez la description de poste : L’entreprise y esquisse ce à quoi elle s’attend du candidat idéal. Revenez souvent à cette description lors de vos recherches et prenez des notes détaillées.
  • Faites le point sur votre parcours professionnel : Maintenant que vous savez ce que recherche l’entreprise, déterminez en quoi vos emplois passés font de vous un candidat de choix. Illustrez concrètement en quoi vos réalisations témoignent de votre capacité à économiser temps, argent ou ressources.
  • Pratiquez vos réponses aux questions capitales : Peu importe l’originalité de l’intervieweur, il voudra connaître vos forces et vos faiblesses. Présentez-lui des forces qui font écho à la description de poste. Quant à vos faiblesses, parlez-en ouvertement, mais expliquez comment vous composez avec elles au travail.
  • Montrez-vous sous votre meilleur jour : Votre CV vous a valu d’être convoqué en entrevue, mais ce sont vos compétences générales qui feront la plus forte impression. Détendez-vous, soyez vous-même et faites preuve d’optimisme! N’oubliez pas que les employeurs évaluent tout autant votre attitude et la façon dont vous vous présentez que votre expérience professionnelle.
  • Faites le ménage de vos médias sociaux : Quels sont vos paramètres de confidentialité? Vous vous êtes déjà googlé? Examinez votre présence en ligne pour vous assurer que rien ne risque de heurter vos employeurs potentiels.

3. Préparez vos questions

Conseil d’expert des recruteurs d’Adecco : les intervieweurs préfèrent les candidats qui posent des questions, car c’est un signe de pensée critique et de confiance en soi. Pendant vos recherches, notez les questions qui vous viennent. Des exemples :

  • Quelles sont les principales responsabilités du poste?
  • De qui relève le titulaire?
  • Quels sont les défis associés au poste?
  • En quoi l’équipe du titulaire soutient-elle les objectifs actuels de l’entreprise?

Ne parlez pas trop vite de vacances, de salaire et d’autres formes de rémunération. On pourrait croire que votre santé financière passe avant les objectifs de l’entreprise.

Vos recherches sont terminées? Alors pratiquez, et pratiquez encore! Si vous connaissez bien l’organisation et vos contributions, vous ne serez pas pris de court par des questions inattendues. Il ne vous restera plus qu’à vous présenter au rendez-vous avec l’assurance d’un employé de longue date, et non la nervosité d’une recrue potentielle!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

Les emplois les plus prometteurs en ingénierie

La demande étant de plus en plus forte dans le secteur des technologies, de la science et de l’informatique, les candidats ingénieurs sont une denrée rare. Pour vous aider à tirer le meilleur parti de cette position enviable, nous avons recensé les postes en ingénierie qui s’annoncent les plus prometteurs ces prochaines années, et qui s’accompagnent de salaires compétitifs et d’une sécurité d’emploi.

Ingénieur civil

La population grandissant sans cesse, les infrastructures devront être développées en conséquence. Il faudra pour cela entretenir le réseau routier et construire de nouvelles routes, ainsi que gérer l’approvisionnement en eau, la filtration des eaux usées et les développements immobiliers résidentiels. Si vous suivez ce cheminement de carrière, vous créerez de nouvelles infrastructures en période de croissance économique, et vous entretiendrez et réparerez les infrastructures existantes en période de ralentissement économique – vous serez donc pratiquement à l’abri des récessions!


Ingénieur en environnement

Face aux pressions socio-économiques grandissantes en faveur de l’énergie renouvelable, il n’est pas surprenant que les ingénieurs en environnement aient le vent dans les voiles. Ces spécialistes se servent de leurs connaissances des sciences naturelles pour faire avancer l’assainissement de l’air et de l’eau, le recyclage, la gestion des déchets et l’énergie verte. Dans une société de plus en plus soucieuse de l’environnement, ces ingénieurs ont l’occasion d’opérer des changements qui profitent à tous.


Ingénieur en logiciel

Que ce soit dans nos téléphones, dans nos voitures ou dans nos électroménagers, les ordinateurs sont maintenant partout! Mettant l’accent sur les technologies en nuage et l’informatique mobile, les ingénieurs en logiciel élaborent des systèmes et des applications, renforcent la cybersécurité et génèrent du code – c’est donc un secteur très prometteur pour les ingénieurs en devenir qui s’intéressent aux mathématiques.

« Les technologies numériques et l’intelligence artificielle seront de plus en plus intégrées à tous les aspects de l’ingénierie traditionnelle. Par conséquent, les ingénieurs qui parviendront à développer et à renforcer leur expertise de ces domaines seront fort courtisés. » – Mark Matters, vice-président principal, Roevin


Ingénieur du pétrole et ingénieur chimiste

Pour assurer l’extraction du pétrole ou du gaz alors que bon nombre d’ingénieurs ont quitté le secteur ou pris leur retraite, les ingénieurs du pétrole et les ingénieurs chimistes demeurent essentiels. Les premiers réalisent des études pour les nouveaux champs de pétrole ou de gaz, supervisent les travaux de forage et conçoivent de l’équipement de production, alors que les seconds élaborent des procédés de transformation de la matière brute. En appliquant leurs connaissances économiques et environnementales, ces ingénieurs veillent à l’efficacité, à la sécurité et à la rentabilité des champs pétrolifères.

Pour en savoir plus sur les emplois d’avenir, ou pour lancer votre carrière d’ingénieur dès maintenant, communiquez avec Adecco Ingénierie et Technologies!

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources.

Réseaux sociaux : conseils pour ingénieurs

Pour un ingénieur, un profil professionnel sur les réseaux sociaux est l’équivalent d’une carte d’affaires. C’est un outil de recherche d’emploi ainsi qu’un moyen de réseauter avec des clients et des employeurs. Pour vous aider à dynamiser votre présence virtuelle, voici les meilleurs sites de réseautage pour ingénieurs et quelques conseils pour optimiser votre profil.

LinkedIn

Plateforme virtuelle la plus prisée des professionnels, LinkedIn permet d’interagir avec ses collègues, partenaires d’affaires, clients, ainsi que des leaders d’opinion. À titre d’ingénieur, vous avez accès à des forums spécialisés, ce qui vous permet de communiquer directement avec des responsables du recrutement et de créer des pistes.

Pour optimiser votre profil LinkedIn :

– Photo professionnelle. Vous n’avez qu’une chance de faire bonne première impression, alors il vaut la peine de faire appel à un professionnel.
– Résumé riche en mots-clés. En intégrant des mots-clés à votre résumé, vous augmentez les chances que votre profil figurera parmi les résultats de recherche des recruteurs. Utilisez des mots-clés propres à votre domaine, soyez concis et axez votre message sur la valeur que vous apportez aux autres.
– Groupes LinkedIn. Soyez sélectifs : ne joignez que des groupes consacrés à votre industrie ou à votre poste. Participez aux conversations, n’hésitez pas à en lancer et, bien sûr, invitez les membres à rejoindre votre réseau.

Twitter

Parce qu’elle propose en temps réel des mises à jour succinctes, cette plateforme est un excellent moyen pour les ingénieurs de demeurer au fait de ce qui se passe dans l’industrie. Ils peuvent y suivre les professionnels et les influenceurs du milieu tout en demeurant à l’affût des tendances en matière de conception technique. En prime, certains des ingénieurs les plus influents au monde, dont Elon Musk, fondateur de Tesla, utilisent Twitter comme outil de recrutement .

Pour tirer profit de Twitter sur le plan professionnel :

– Suivez des influenceurs et des leaders d’opinion. Trouvez des influenceurs ou des professionnels de votre industrie et suivez leurs publications.
– Relayez les gazouillis. Partagez les publications sur les nouvelles, tendances et événements de votre industrie, et identifiez ceux qui les ont publiés pour qu’ils sachent que vous relayez leur contenu.
– Utilisez les mots-clics populaires dans votre secteur. Cherchez les mots-clics couramment employés dans votre champ de spécialisation technique, puis intégrez-les à vos publications pour qu’elles figurent dans les résultats de recherche de votre public cible.

Quora et autres communautés virtuelles

Quora est un forum où les usagers peuvent poser des questions relatives à leur industrie. Les forums et communautés en ligne ne sont pas seulement utiles pour créer des liens : il s’agit aussi d’endroits privilégiés pour découvrir et commenter les recherches et conclusions d’autres professionnels. Il s’agit essentiellement d’espaces virtuels où vous pouvez discuter avec d’autres ingénieurs.

Pour tirer parti de Quora et d’autres communautés de ce type :

– Devenez un leader d’opinion. Fournissez des renseignements utiles, documentation à l’appui : être factuel renforcera votre crédibilité.
– Créez un fil de nouvelles. Suivez des sujets, des gens et des questions qui reflètent vos intérêts et votre spécialisation.
– Participez. Contribuez aux discussions qui touchent votre champ d’expertise ou vos intérêts. Posez des questions pertinentes, et lancez des dialogues enrichissants à partir des réponses qu’on vous donne.

Vos profils de réseaux sociaux peuvent vous positionner comme un expert de votre domaine. Une identité virtuelle professionnelle et bien gérée peut vous valoir plus d’attention médiatique, de meilleurs partenariats et des clients de plus haute qualité. Besoin d’autres conseils sur la manière d’optimiser votre usage des réseaux sociaux? Communiquez avec une succursale Adecco près de chez vous pour discuter avec un de nos experts!

 


[1]  http://www.businessinsider.com/elon-musk-uses-twitter-to-recruit-workers-for-teslas-gigafactory-2018-1