Aller au contenu principal

La fabrication additive : un écart de compétences grandissant

Homme avec bureau avec imprimante 3D

La fabrication additive (FA) favorisera l’innovation, offrira des avantages financiers et représentera des gains en efficacité dans toutes les sphères de l’ingénierie. Or, malgré ce potentiel extraordinaire, l’écart de compétences dans le secteur de la FA – et, de façon plus générale, dans celui des STIM – menace la compétitivité des entreprises canadiennes sur le marché mondial.

On inclut dans le secteur de la fabrication additive les technologies permettant la création d’objets en superposant de nombreuses couches de matière, notamment l’impression 3D, le prototypage rapide, la fabrication numérique directe et la fabrication par couches. De plus en plus populaire dans le domaine de l’ingénierie, la FA est un procédé moins cher, qui génère peu de déchets et qui permet aux concepteurs d’avoir un meilleur contrôle sur la fabrication de composants.

La FA s’impose graduellement dans les processus de fabrication. Il deviendra donc essentiel pour les entreprises canadiennes d’apprendre et d’adopter ces technologies si elles veulent garder leur pertinence et demeurer concurrentielles à l’échelle mondiale.

Faire sa place sur la scène mondiale

Le gouvernement fédéral a déjà pris des mesures pour faire la promotion de la FA dans le marché canadien. En effet, au cours des derniers mois, il a investi des millions de dollars dans des installations de fabrication additive, créant ainsi plus d’emplois pour les Canadiens tout en préservant la compétitivité du pays.

En mai 2018, on a annoncé un investissement de 14 millions de dollars d’Ottawa et une subvention de 7 millions de dollars du gouvernement de l’Ontario à Burloak Technologies, une entreprise de fabrication de pointe. Ces sommes l’aideront à devenir un chef de file mondial de la FA. De la même façon, l’annonce d’une aide de 21,1 millions de dollars du gouvernement fédéral et de 9,4 millions de dollars du gouvernement du Québec à TEKNA Systèmes Plasma inc. permettra à l’entreprise d’accroître sa capacité de production et de demeurer concurrentielle sur la scène internationale. Ces deux projets créeront respectivement 295 et 170 emplois pour des Canadiens, et contribueront à la promotion de la FA au sein de l’industrie.

Combler l’écart de compétences

Pour que les entreprises demeurent concurrentielles dans leur domaine, elles doivent revoir la structure de leurs effectifs afin de tirer profit des nouvelles technologies. Malheureusement, plus le secteur de la FA prend de l’expansion, plus la lutte pour les talents est féroce. Face à la pénurie de candidats, combinée à des technologies, à des matériaux et à des méthodes en constante évolution, les employeurs sont confrontés à un écart de compétences grandissant.

Pour le combler, les entreprises doivent mettre l’accent sur la promotion : louanger les avantages de la FA attirera l’attention sur le secteur lui-même et sur les compétences requises pour y travailler. Voici d’autres moyens pour dénicher et développer les talents nécessaires pour tirer pleinement parti de la FA :

La formation et le recyclage professionnel – La promotion à l’interne peut être une bonne façon de motiver les troupes et d’améliorer votre culture d’entreprise. Songez à offrir à vos employés des programmes de formation en ligne ou une aide financière pour qu’ils puissent approfondir leur connaissance des technologies de fabrication additive.

Les initiatives pédagogiques – Votre entreprise pourrait faire la promotion du domaine des STIM auprès des jeunes en visitant des écoles primaires et secondaires. Vous encourageriez du coup la prochaine génération de travailleurs à faire carrière dans le secteur des FA.

Les stages – Il y a de nombreux avantages à ce qu’un employeur s’associe à un établissement postsecondaire pour offrir aux étudiants ou aux diplômés des stages dans le domaine des STIM. Il s’agit d’un excellent moyen de tisser des liens avec les établissements d’enseignement et les étudiants dans ces secteurs. Votre investissement dans la formation de candidats employables rapportera gros, car vous vous assurerez un afflux de nouveaux talents.

Alors que la fabrication additive continue de transformer plusieurs industries, le manque de candidats qualifiés dans ce secteur met en lumière l’importance de l’éducation, de la formation et de l’acquisition de compétences. Vous voulez faire partie de la révolution et travailler dans le domaine des STIM? Communiquez avec votre succursale Adecco dès aujourd’hui!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :