Aller au contenu principal

Réflexion finale sur mon expérience comme #PDG1mois

Olivia qui travaille sur son ordinateur

En septembre, Olivia Poulin, la PDG pour un mois 2018 d’Adecco Canada, a été retenue parmi les 10 finalistes de PDG mondial pour un mois du Groupe Adecco. À Londres, elle a participé au Bootcamp mondial de trois jours en compagnie de neuf autres concurrents de partout dans le monde – et s’est taillé une place parmi les cinq premiers! Elle nous partage sa réflexion finale sur son expérience de PDG mondial pour un mois.

Processus de sélection

Pendant le mois que j’ai passé aux côtés du président d’Adecco Canada, Gilbert Boileau, j’ai aussi participé à une série de défis hebdomadaires pour le programme PDG mondial pour un mois. Ces défis – dont des tests de personnalité, la préparation d’une analyse de la concurrence et la présentation de mon projet d’innovation – ont mis mes compétences à l’épreuve et m’ont permis de mettre en pratique mes apprentissages. C’est d’après ces défis, et une entrevue avec l’équipe mondiale d’Adecco, que 10 candidats allaient être choisis parmi les 47 PDG nationaux. Ces finalistes se rendraient à Londres pour participer au Bootcamp, d’où une personne ressortirait PDG mondial pour un mois.

La veille de l’annonce, j’ai à peine fermé l’œil. À 6 h 30, ma famille et moi étions rivées à l’annonce Facebook Live pour entendre le PDG du Groupe Adecco, Alain Dehaze, faire dix heureux. Nous avons retenu notre souffle quand il a dit : « Et maintenant, transportons-nous de l’autre côté de l’océan… Du Canada : Olivia Poulin ». Puis nous avons explosé de joie! Vous pouvez visionner la vidéo ici. J’étais sous le choc, mais comblée – et j’avais seulement quatre jours pour me préparer à mon voyage en Angleterre!

Bootcamp, jour 0 – 17 septembre 2018

Oui, on l’appelle bien le jour 0! Ce lundi-là, tous les finalistes sont arrivés à l’hôtel. La première personne que j’ai rencontrée a été Beatrice Partain de la Suède. Nous sommes allées à sa chocolaterie favorite et nous avons exploré les rues de Londres en attendant les autres. Je n’avais pas l’impression de rencontrer des inconnus, mais plutôt de retrouver de vieux amis! Tandis que les finalistes continuaient d’arriver, nous avons passé beaucoup de temps à parler et à faire connaissance. Puis, nous avons été présentés au jury (l’équipe chargée d’évaluer nos défis et de choisir le PDG mondial pour un mois), nous avons fait des activités brise-glace et nous en avons appris plus sur le déroulement de la semaine. Nous sommes ensuite allés souper ensemble, et j’ai enfin pu en savoir plus sur le parcours et les expériences incroyables de mes confrères et consœurs. Quelles personnes extraordinaires!

Vous pouvez vous aussi apprendre à les connaître en visionnant ces vidéos du Bootcamp PDG pour un mois.

Bootcamp, jour 1 – 18 septembre 2018

Que l’aventure commence! Au début du jour 1, nous nous sommes rendus dans un incubateur d’entreprises où la plupart de nos activités des prochains jours auraient lieu. Notre premier défi consistait à jouer à un « jeu » sur nos téléphones, qui évaluait notre capacité à établir des stratégies et notre intelligence émotionnelle. Nous avons ensuite assisté à une présentation de Christian Howes, expert des réseaux sociaux et des mégadonnées pour Adecco Group X. Avec une énergie contagieuse, il nous a expliqué en quoi les données permettent d’adapter les médias au consommateur et les réseaux sociaux, de prévoir le résultat d’événements concrets. Par la suite, nous avons relevé un défi de réalité virtuelle à l’aide du programme Tilt Brush de Google (une sorte de Microsoft Paint, mais pour la réalité virtuelle). Une personne portait le casque tandis que les autres membres de son équipe lui décrivaient ce qu’elle devait dessiner, d’après une photo. Ce n’était pas facile de suivre les instructions lancées de toutes parts tout en dessinant en 3D et en apprenant à utiliser le système, mais l’exercice nous a permis d’améliorer nos aptitudes à la communication et au travail en équipe.

Après un bref dîner, nous avons eu une heure pour préparer notre projet d’innovation et cinq minutes pour le présenter aux autres finalistes et au jury. J’ai beaucoup aimé ce défi, parce que mon projet d’innovation me tient à cœur et parce que j’aime faire des présentations. J’ai aussi été vraiment impressionnée par les idées des autres. J’ai alors saisi toute l’influence qu’auraient mes neuf amis sur l’avenir du monde et des affaires. Pour le troisième défi de la journée, nous devions résoudre en équipe une crise découlant d’une atteinte à la sécurité des données. Il fallait expliquer quelle serait notre intervention et ce que nous dirions aux personnes concernées et aux actionnaires.

Ensuite, nous avons marché jusqu’à une destination « surprise » : le bureau de LinkedIn à Londres. Nous avons assisté à une présentation sur les nouveaux produits LinkedIn, nous avons visité les bureaux, dont des salles de réunion thématiques géniales (Harry Potter, Trône de fer, Candyland, etc.) et le centre de conditionnement physique, et nous en avons appris plus sur la culture de la confiance qu’a instaurée l’entreprise.

Difficile de croire que nous avons accompli autant en une seule journée, pourtant nous y sommes arrivés – et ce fut mémorable. Et nous étions aussi soudés que si nous avions passé une semaine ensemble au lieu d’une journée.

Bootcamp, jour 2 – 19 septembre 2018

Au jour 2, j’ai réalisé ma première entrevue avec le jury. Et elle n’avait absolument rien à voir avec les autres entrevues que j’ai passées : elle n’a duré que 15 minutes et j’ai dû répondre à deux questions très inusitées. Ensuite, nous avons pris des photos et tourné des vidéos, puis dîné en groupe. Pour notre quatrième défi, nous devions étoffer une idée d’entreprise par des recherches et la proposer au jury en cinq minutes, un peu comme Dans l’œil du dragon. Le cinquième défi consistait en une table ronde avec David Malkinson, chef du marketing pour le Groupe Adecco au Royaume-Uni et en Irlande. Nous avons discuté du rôle que la technologie joue et continuera de jouer dans nos vies professionnelle et personnelle.

Ensuite, nous avons marché jusqu’au restaurant pour le souper. Quelle n’a pas été notre surprise d’y trouver Alain Dehaze (PDG mondial du Groupe Adecco), Stephan Howeg (chef mondial du marketing et des communications), Jake Schwartz (cofondateur de General Assembly), Cynthia Hansen (chef de la Fondation Groupe Adecco) et d’autres représentants du Groupe Adecco. En discutant avec eux, nous en avons appris plus sur leur travail et leurs expériences, et nous avons eu la chance de leur parler de notre parcours. C’était stimulant de passer une soirée avec ces leaders et ces personnes extraordinaires. Alain était présent pour donner son avis sur le choix des cinq finalistes. Après le souper, nous sommes rentrés à l’hôtel où l’équipe de PDG pour un mois devait nous rejoindre. Nous nous sommes rassemblés dans la salle sombre pour attendre impatiemment l’annonce des cinq finalistes. Mon nom a été prononcé en premier : j’ai poussé un grand soupir de soulagement tout en essayant de cacher mon enthousiasme! Miguel de l’Espagne, Lisa de l’Allemagne, Yolian des États-Unis et Zoey de Singapour ont aussi été retenus. On nous a invités à préparer un discours de trois minutes pour le lendemain, et informés que nous allions rencontrer Alain Dehaze avant l’annonce finale. Je suis retournée à ma chambre pour annoncer la bonne nouvelle à ma famille par FaceTime. Les messages d’encouragement et de soutien ont tout de suite fusé. Quel beau moment!

Bootcamp, jour 3 – 20 septembre 2018

Je me suis levée tôt pour me préparer. En compagnie de Miguel, Lisa, Yolian et Zoey, je me suis rendue à la salle où aurait lieu l’annonce finale. Nous avons tous les cinq passé une entrevue de 15 minutes en privé avec Alain Dehaze, puis avons socialisé avec les gens venus entendre l’annonce du gagnant. L’événement a ensuite commencé. Nous avons eu quelques minutes pour prononcer notre discours et expliquer à l’assistance en quoi le programme avait transformé nos vies. Tandis qu’Alain et Aly Sparks (chef mondiale du recrutement de talents pour le Groupe Adecco et présidente du jury) se préparaient à nommer le gagnant, j’attendais sur scène avec les autres, impatiente de savoir sur qui ils avaient jeté leur dévolu. Alain a parlé en termes élogieux de la personne choisie, avant de la nommer : Lisa Frommhold, mon amie de l’Allemagne. Je me suis retournée et je l’ai serrée dans mes bras! J’étais tellement heureuse pour elle, et je crois qu’elle méritait pleinement de gagner.

Alors que Lisa parcourait Londres pour prendre les photos et tourner les vidéos extraordinaires qui allaient accompagner l’annonce, le reste du groupe a profité des quelques précieuses heures qu’il lui restait pour visiter les attraits de la ville – Big Ben, le London Eye et le palais de Buckingham. Notre dernier souper de groupe a été émotif; nous étions tous tristes à l’idée de nous séparer le lendemain. Nous avons donc pleinement savouré nos dernières minutes ensemble en sortant danser jusqu’aux petites heures du matin. Syed, le PDG pour un mois du Royaume-Uni, s’est joint à nous, nous donnant la chance de rencontrer une autre personne talentueuse.

Après le Bootcamp – Retour à la maison

Le lendemain de l’annonce finale, nous devions tous partir chacun de notre côté. J’avais le cœur gros en faisant mes adieux avant de prendre le chemin de l’aéroport. À mon arrivée à Toronto, mon frère et ma sœur m’attendaient pour me reconduire chez nous à Niagara Falls. C’est le moment où j’ai compris à quel point tout s’était passé rapidement et que, comme si de rien n’était, la vie allait reprendre son cours. La seule différence : j’avais changé. Les choses que j’avais apprises, les gens que j’avais rencontrés, les expériences que j’avais vécues, jamais je ne les oublierai.

Autres réflexions et leçons

J’ai été incroyablement impressionnée par les neuf autres finalistes. Pendant les quelques jours que nous avons passés ensemble, j’ai beaucoup appris de leurs ambitions, de leurs expériences et de leur sagesse. Beaucoup d’entre eux avaient voyagé ou vécu dans d’autres pays, parlaient plusieurs langues, faisaient des études intéressantes et étaient passionnés par leur passe-temps et leur culture. Les nombreuses expériences stimulantes que nous avons vécues ensemble nous ont beaucoup rapprochés, et je crois sincèrement que nous resterons amis pour toujours. J’ai hâte de les voir faire avancer les choses, peu importe ce qu’ils feront de leur vie.

L’esprit de collaboration qui nous unissait était d’ailleurs tout aussi impressionnant. Bien que nous étions techniquement tous en compétition pour être retenus parmi les cinq finalistes puis comme PDG mondial, jamais je n’ai vu une pointe de jalousie ou une tentative de se démarquer des autres en étant trop compétitif. Nous nous encouragions tous à faire de notre mieux et à mettre nos forces à profit pour mieux travailler ensemble.

Par souci d’honnêteté, je dois avouer que je pensais ressentir un sentiment d’échec ou de déception si je n’étais pas choisie comme PDG mondial pour un mois. Je me trompais sur toute la ligne. J’étais TELLEMENT heureuse pour mon amie Lisa que je n’ai même pas eu le temps de penser à moi-même. Durant tout le Bootcamp, c’était agréable d’interagir avec elle. Son grand cœur et son leadership stable sont véritablement exceptionnels. Une fois la poussière retombée après l’annonce, j’ai fait le point sur mes sentiments, et j’ai compris que je n’étais ni triste ni déçue – j’étais plutôt reconnaissante d’avoir eu la chance de vivre ces expériences et de rencontrer ces gens. J’étais fière d’avoir représenté le Canada et de m’être taillé une place parmi les cinq meilleurs. Je n’aurais pas pu demander mieux!

Le Groupe Adecco incarne véritablement ses valeurs. Celles-ci m’interpellent beaucoup, et m’ont poussée à participer au programme. Chaque personne qui représentait le Groupe a démontré son esprit entrepreneurial, son sens du service, sa responsabilité, sa passion et son esprit d’équipe. Cette entreprise novatrice veut améliorer la vie des gens et façonner l’avenir du travail. Je suis reconnaissante d’avoir constaté par moi-même en quoi Adecco exerce son influence partout dans le monde.

Ma devise a toujours été : « Chaque événement de votre vie vous prépare à un moment à venir ». J’aime cette maxime parce qu’elle souligne l’importance du chemin qu’on a parcouru. Personne n’est devenu finaliste de PDG mondial pour un mois en claquant des doigts. Nous nous sommes tous appuyés sur nos expériences pour franchir cette étape. Fonder une entreprise, assumer des postes de leadership à l’école, prendre la parole à l’église, souffrir d’une blessure majeure à la jambe et traverser une période de réadaptation d’un an, remporter des concours d’études de cas, peiner à réussir des cours que je n’aimais pas, réaliser des stages auprès d’autres cadres supérieurs : j’ai pu mettre de l’avant ces expériences qui m’ont façonnée et qui m’ont préparée à ce programme. Il ne manquait qu’un soupçon de chance et de bonne fortune! Tout cela a compté.

Ce programme a changé ma vie et je veux passer le mot à tous les étudiants du monde : posez votre candidature pour devenir PDG pour un mois. Vous acquerrez un bagage inestimable de connaissances et d’expériences. Oui, cela ressemble peut-être à un coup d’épée dans l’eau, mais quelqu’un sera choisi… Pourquoi pas vous?

 

Vous trouverez Olivia sur Instagram (@poulin09) et sur Twitter (@oliviapoulin).

 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :