Aller au contenu principal

Cannabis : quels effets sur la santé des employés?

Avec la légalisation imminente du cannabis, les habitudes de consommation pourraient changer. Les employeurs soucieux d’offrir un milieu de travail sain et sûr devront donc bien encadrer l’usage de cette substance.

Si la consommation de cannabis médical au travail est déjà permise, la légalisation du cannabis récréatif risque de nuire à la santé individuelle des employés et de compromettre la santé et la sécurité globales de l’équipe.

Consommation de cannabis au travail

Le Code des droits de la personne de l’Ontario permet la consommation de cannabis sur ordonnance en milieu de travail. Or, bien que le Code oblige l’employeur à tolérer ce type de consommation, l’employé n’a pas le droit de travailler avec les facultés affaiblies ni de mettre en danger sa sécurité ou celle des autres . Si l’employé semble avoir les facultés affaiblies, l’employeur doit l’affecter à des tâches sans danger. Qu’en est-il de l’usage récréatif? L’employeur a le droit d’interdire la consommation de marijuana non médicale, au même titre que l’alcool. Les employeurs ont donc tout intérêt à revoir leurs politiques, puis à communiquer clairement les règles entourant la consommation de cannabis récréatif au travail.

Santé et sécurité des employés

Les effets du cannabis, comme ceux de l’alcool, varient d’une personne à l’autre. Le THC contenu dans la marijuana peut diminuer la coordination, le temps de réaction, la concentration, l’aptitude à prendre des décisions et la capacité d’évaluer les distances . Bref, la consommation de cannabis se répercute sur le corps, le cerveau et l’état mental global de l’employé. C’est pourquoi elle peut s’avérer particulièrement dangereuse dans les secteurs de la construction et de la fabrication et chez les conducteurs de véhicule et les opérateurs de machinerie lourde. Pour se préparer au nouveau cadre législatif, les employeurs doivent vérifier si leur politique en matière de drogue contrevient aux nouvelles lois et si elle prévoit des sanctions disciplinaires en cas de travail avec facultés affaiblies.

Régimes d’avantages sociaux

Avec la multiplication des propriétés reconnues du cannabis médical et la normalisation de ce traitement pour soulager les symptômes d’arthrite et de cancer, notamment, le nombre de Canadiens qui consomment du cannabis médical a plus que doublé en un an : en septembre 2017, on en comptait plus de 235 000 . Plus ce nombre augmente, plus les promoteurs de régimes d’avantages sociaux se font demander de couvrir les coûts du cannabis médical. La Sun Life est ainsi devenue le premier assureur à autoriser les employeurs à rembourser le cannabis médical pour certains problèmes et symptômes précis. Avec la légalisation imminente, les autres assureurs ne tarderont pas à lui emboîter le pas en normalisant la couverture du cannabis.

Dans les premiers temps, la légalisation du cannabis récréatif aura assurément des incidences au travail. Les employeurs peuvent prévenir les problèmes en fixant des règles et des limites claires, propices à la santé et au bonheur des employés.

Pour plus d’informations et d’autres articles, visitez  Ressources.


[1] https://www.pshsa.ca/cannabis-in-the-workplace/

[1] https://www.canada.ca/content/dam/hc-sc/documents/services/campaigns/27-16-1808-Factsheet-Health-Effects-eng-web.pdf

[1] http://business.financialpost.com/news/fp-street/sun-life-financial-to-add-medical-pot-option-to-group-benefits-plans

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :