Aller au contenu principal

Rapport sur l’employabilité – mars 2016

 

Après trois mois de peu de variation, l’emploi a progressé de 41 000 (+0,2 %) en mars, ce qui a entraîné une baisse de 0,2 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci s’étant établi à 7,1 %.

Progression de l’emploi au Canada – mars 2016

Employment FR_March

À la suite de la hausse enregistrée en mars, l’emploi s’est accru de 0,2 % au premier trimestre (+33 000). Il s’agit du quatrième trimestre consécutif où la croissance de l’emploi a atteint 0,2 %.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en mars, l’emploi a augmenté de 130 000 (+0,7 %), du fait de la croissance du travail à temps plein. Au cours de la même période, le nombre d’heures travaillées s’est accru de 1,2 %.

En mars, l’emploi a augmenté chez les hommes et les femmes de 25 à 54 ans, alors qu’il a peu varié dans les autres groupes démographiques.

Le nombre de personnes en emploi a augmenté en Alberta, au Manitoba, en Nouvelle-Écosse et en Saskatchewan, mais a diminué à l’Île-du-Prince-Édouard et peu varié dans les autres provinces.

L’emploi a progressé dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale, les services d’hébergement et de restauration, les services professionnels, scientifiques et techniques, ainsi que les « autres services ». Par contre, une baisse a été enregistrée dans le secteur de la fabrication.

Le nombre d’employés du secteur privé a augmenté en mars, alors que le nombre d’employés du secteur public et le nombre de travailleurs autonomes ont peu varié.

Ajusté en fonction des concepts américains, le taux de chômage au Canada s’est établi à 6,1 % en mars, comparativement à 5,0 % aux États-Unis.

Progression du taux de chômage au Canada – mars 2016

Graphique 2: Taux de chômage

L’emploi augmente chez les hommes et les femmes de 25 à 54 ans

Chez les hommes et les femmes de 25 à 54 ans, l’emploi a progressé de 40 000 en mars, soit une hausse de 22 000 chez les femmes et de 18 000 chez les hommes. Toutefois, comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi pour les 25 à 54 ans a peu varié. En mars, le taux de chômage a diminué de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 6,7 % chez les hommes de ce groupe d’âge, tandis qu’il a peu varié chez les femmes, se fixant à 5,5 %.

Chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans, l’emploi s’est maintenu en mars, et le taux de chômage s’est établi à 13,4 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi des jeunes a diminué de 60 000 (-2,4 %), tandis que la taille de leur population a baissé de 44 000 (-1,0 %).

L’emploi chez les personnes de 55 ans et plus a peu varié en mars, et le taux de chômage s’est établi à 6,0 %. Au cours des 12 mois s’étant terminés en mars, l’emploi dans ce groupe a augmenté de 149 000 (+4,2 %). La croissance de l’emploi chez les hommes et les femmes de 55 ans et plus est attribuable à la croissance de leur population.

Sommaire provincial

En mars, l’emploi a augmenté de 19 000 en Alberta, grâce au commerce de détail et de gros, et le taux de chômage a baissé de 0,8 point de pourcentage pour passer à 7,1 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a peu varié, mais le taux de chômage était en hausse de 1,5 point de pourcentage à la suite d’un nombre accru de personnes à la recherche de travail. Malgré la hausse de l’emploi en mars, le nombre total d’heures travaillées a diminué de 0,7 %, poursuivant une tendance à la baisse qui remonte au début de 2015.

Au Manitoba, l’emploi a augmenté de 5 500 en mars, et le taux de chômage s’est maintenu à 6,0 % à la suite d’une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail. Ce taux de chômage était le plus bas de toutes les provinces. Malgré la hausse enregistrée en mars, l’emploi au Manitoba était presque inchangé par rapport à 12 mois plus tôt.

En Nouvelle-Écosse, l’emploi a progressé de 3 400 en mars. Comme le nombre de personnes actives sur le marché du travail a augmenté, le taux de chômage s’est maintenu à 9,1 %. Malgré la hausse observée en mars, l’emploi dans la province suit une tendance à la baisse depuis l’automne 2015.

En mars, l’emploi s’est accru de 2 800 en Saskatchewan. Toutefois, le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 6,2 % à la suite d’une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province était en légère baisse. Au cours de la même période, le taux de chômage a augmenté de 1,7 point de pourcentage en raison du nombre accru de personnes à la recherche de travail.

L’emploi à l’Île-du-Prince-Édouard a diminué de 700, et le taux de chômage s’est établi à 11,0 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province était en baisse de 2 300 (-3,1 %).

La Colombie-Britannique a connu peu de variation de l’emploi en mars, mais par rapport à 12 mois plus tôt, la hausse d’emploi s’est chiffrée à 72 000 ou 3,2 %, ce qui représente encore le taux de croissance le plus élevé de toutes les provinces. Le taux de chômage était presque inchangé en mars, s’établissant à 6,5 %, mais il était en hausse de 0,6 point de pourcentage par rapport à 12 mois plus tôt car les personnes à la recherche de travail étaient plus nombreuses.

L’Ontario aussi a connu peu de variation de l’emploi en mars, et le taux de chômage s’y est maintenu à 6,8 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a progressé de 86 000 ou de 1,2 %, soit le deuxième taux de croissance le plus élevé parmi les provinces. La totalité de cette croissance est attribuable au travail à temps plein.

L’emploi au Québec a peu varié en mars, aussi bien par rapport à février que par rapport à 12 mois plus tôt. Le taux de chômage dans la province s’est établi à 7,5 % en mars.

Perspective sectorielle

En mars, l’emploi dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale s’est accru de 25 000, portant à 77 000 (+3,4 %) la hausse totale par rapport à 12 mois plus tôt.

Le nombre de personnes travaillant dans le secteur des services d’hébergement et de restauration a aussi augmenté (+18 000). Par rapport à 12 mois plus tôt, toutefois, l’emploi dans ce secteur était en baisse de 27 000 (-2,2 %).

L’emploi dans le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques a augmenté de 12 000 en mars. Comparativement au même mois un an plus tôt, la hausse de l’emploi dans ce secteur s’est chiffrée à 52 000 ou 3,8 %, soit le taux de croissance sur 12 mois le plus élevé de tous les secteurs.

Dans le secteur des « autres services », comme les services relatifs aux groupes de citoyens et aux organisations professionnelles ainsi que les services de réparation et d’entretien, l’emploi a progressé de 9 900. Au cours des 12 mois ayant pris fin en mars, toutefois, le nombre de personnes travaillant dans ce secteur était presque inchangé.

Par contre, l’emploi dans le secteur de la fabrication a diminué de 32 000 en mars, et la baisse était répartie entre l’Ontario, le Québec, l’Alberta et la Colombie-Britannique. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans ce secteur était presque inchangé, la hausse enregistrée en Ontario et en Nouvelle-Écosse ayant été contrebalancée par la baisse survenue en Alberta.

Le nombre d’employés du secteur privé a augmenté de 65 000 en mars, portant à 109 000 (+0,9 %) la hausse sur 12 mois. Le nombre d’employés du secteur public et le nombre de travailleurs autonomes ont peu varié en mars, aussi bien par rapport à février que par rapport à 12 mois plus tôt.

Comparaison entre le Canada et les États-Unis

Ajusté en fonction des concepts américains, le taux de chômage au Canada s’est établi à 6,1 % en mars, contre 5,0 % aux États-Unis. Par rapport à mars 2015, le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage au Canada, alors qu’il a diminué de 0,5 point de pourcentage aux États-Unis.

Le taux d’activité au Canada (après ajustement selon les concepts américains) était de 65,8 % en mars, contre 63,0 % aux États-Unis. Par rapport à mars 2015, le taux d’activité a légèrement baissé de 0,1 point de pourcentage au Canada, alors qu’il a augmenté de 0,3 point de pourcentage aux États-Unis.

En mars, le taux d’emploi au Canada (ajusté en fonction des concepts américains) s’est fixé à 61,8 %, comparativement à 59,9 % aux États-Unis. Par rapport à 12 mois plus tôt, le taux d’emploi a diminué de 0,2 point de pourcentage au Canada, alors qu’il a augmenté de 0,6 point de pourcentage aux États-Unis.

Pour en savoir plus sur les comparaisons entre le Canada et les États-Unis, consultez l’article intitulé « Mesure de l’emploi et du chômage au Canada et aux États-Unis – une comparaison ».

Bilan trimestriel des territoires

L’Enquête sur la population active recueille aussi des données sur le marché du travail dans les territoires. Ces données sont produites mensuellement sous forme de moyennes mobiles de trois mois.

Au cours du premier trimestre de 2016, l’emploi a peu varié au Yukon comparativement au quatrième trimestre de 2015. Au cours de la même période, le taux de chômage était aussi presque inchangé, s’établissant à 5,4 %.

L’emploi dans les Territoires du Nord-Ouest a augmenté de 1 000 au premier trimestre comparativement au trimestre précédent. Au cours de la même période, le taux de chômage a diminué de 2,6 points de pourcentage pour passer à 7,3 %.

Au Nunavut, l’emploi a augmenté de 300 au premier trimestre comparativement au dernier trimestre de 2015. Au cours de la même période, le taux de chômage était presque inchangé, se situant à 17,4 %, à la suite d’une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail.

Source: Statistique Canada
Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :