Aller au contenu principal

Enquête sur la population active : revue de fin d’année, 2014

Voici un résumé des tendances de l’employabilité de 2014 telles que définies par Statistique Canada.

La progression de l’emploi en 2014 s’est chiffrée à 121 000 ou à 0,7 %, la majeure partie de la croissance ayant été enregistrée en septembre et en octobre. Au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre, le taux de chômage a diminué de 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 6,7 %.

Après la diffusion des estimations des chiffres de la population provenant du Recensement de la population le plus récent, les estimations de l’Enquête sur la population active font l’objet d’une révision normalisée. Ce bilan est fondé sur ces estimations révisées qui sont diffusées aujourd’hui et qui diffèrent de celles publiées le 9 janvier (voir la note aux lecteurs).

Le taux de croissance de l’emploi de 0,7 % observé en 2014 était le même que celui de 2013 et inférieur au taux de 1,8 % enregistré en 2012.

Comparativement à décembre 2013, l’emploi à temps plein a augmenté de 158 000 ou de 1,1 %, tandis que l’emploi à temps partiel a peu varié. Le nombre total d’heures travaillées a augmenté de 0,6 % au cours de la période.

La croissance de l’emploi pendant l’année s’est concentrée chez les hommes âgés de 25 ans et plus.

À l’échelle provinciale, l’emploi a progressé en Alberta, au Manitoba, en Saskatchewan et en Ontario en 2014. Parallèlement, il a diminué à Terre-Neuve-et-Labrador ainsi qu’au Nouveau-Brunswick.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre, l’emploi a augmenté dans les secteurs des soins de santé et de l’assistance sociale, de la construction et des services d’enseignement, tandis qu’il a diminué dans le secteur des « autres services ».

Le nombre d’employés du secteur privé a augmenté (+88 000 ou +0,8 %) par rapport à décembre 2013. Le nombre d’employés du secteur public et le nombre de travailleurs autonomes ont peu varié.

Ajusté selon les concepts américains, le taux de chômage au Canada s’est établi à 5,7 % en décembre, alors qu’il était de 5,6 % aux États-Unis.

Tendance à la baisse du taux d’activité

La population âgée de 15 ans et plus a augmenté de 1,1 % en 2014, soit à un rythme plus rapide que l’emploi. Par conséquent, le taux d’emploi a diminué de 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 61,3 %.

Le taux d’activité a suivi une tendance à la baisse tout au long de 2014, diminuant de 0,6 point de pourcentage pour s’établir à 65,7 % en décembre 2014 — le taux le plus bas depuis 2000.

La tendance à la baisse de l’activité était attribuable en partie au vieillissement de la population. Il y a eu une hausse de la proportion de Canadiens âgés de 55 ans et plus, qui sont moins susceptibles d’être actifs sur le marché du travail. De plus, le taux d’activité chez les personnes de 55 ans et plus a diminué de 0,9 point de pourcentage au cours de la période de 12 mois. Parallèlement, le taux pour les femmes âgées de 25 à 54 ans a diminué de 0,8 point de pourcentage, ce qui a aussi contribué à la tendance à la baisse.

Le taux de chômage s’est établi à 6,7 % en décembre, en baisse de 0,5 point de pourcentage par rapport à décembre 2013. Le taux de chômage a diminué légèrement à l’automne 2014, atteignant un creux de 6,6 % en octobre, son niveau le plus bas en cinq ans.

Hausse de l’emploi chez les hommes âgés de 25 ans et plus

De décembre 2013 à décembre 2014, l’emploi chez les hommes de 25 à 54 ans a augmenté de 75 000 (+1,2 %), principalement dans le travail à temps plein. Leur taux de chômage a diminué de 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 5,6 %, soit le taux le plus bas pour ce groupe depuis octobre 2008.

En décembre 2014, l’emploi chez les femmes de 25 à 54 ans a peu varié par rapport à 12 mois plus tôt. Leur taux de chômage a diminué de 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 5,3 %, à la suite d’une baisse du nombre de femmes de ce groupe d’âge à la recherche de travail.

Chez les hommes âgés de 55 ans et plus, l’emploi a progressé de 44 000 (+2,3 %) au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre. Cette hausse de l’emploi a entraîné une baisse de 0,8 point de pourcentage de leur taux de chômage, celui-ci s’établissant à 5,8 %. En ce qui concerne leurs homologues de sexe féminin, l’emploi a peu varié et leur taux de chômage était de 5,1 % en décembre.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre, l’emploi chez les jeunes a connu une légère hausse de 26 000 (+1,0 %) et toute la hausse est survenue chez les femmes. Parallèlement, la population des jeunes a diminué de 39 000 (-0,9 %). Par conséquent, le taux d’activité des jeunes a augmenté de 1,0 point de pourcentage pour atteindre 64,6 % au cours de la période. Le taux de chômage de ce groupe d’âge s’est établi à 13,5 % en décembre.

Croissance la plus rapide de l’emploi dans les provinces de l’Ouest

L’emploi en Alberta a suivi une tendance à la hausse tout au long de 2014, augmentant de 2,8 % (+63 000) comparativement à décembre 2013. Il s’agissait du taux de croissance le plus rapide de toutes les provinces. Le taux de chômage était inchangé, s’établissant à 4,7 %, soit le deuxième taux le plus bas parmi les provinces.

Le Manitoba et la Saskatchewan ont aussi connu une croissance sur 12 mois de l’emploi supérieure à la moyenne nationale, soit 2,3 % et 1,4 % respectivement. Le taux de chômage en Saskatchewan était de 3,7 %, le plus bas parmi les provinces. Au Manitoba, le taux de chômage s’est établi à 5,4 % en décembre.

L’emploi en Ontario a augmenté de 0,6 % (+38 000) au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre. Le taux de chômage dans la province a suivi une tendance à la baisse en 2014, s’établissant à 7,0 % en décembre 2014.

En Colombie-Britannique, l’emploi a peu varié par rapport à décembre 2013. Toutefois, le taux de chômage dans la province a diminué de 1,4 point de pourcentage pour s’établir à 5,5 % en décembre, à la suite d’une baisse du nombre de personnes à la recherche de travail. Il s’agissait du taux le plus bas depuis novembre 2008.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre, l’emploi au Québec a peu varié et le taux de chômage a également peu varié, s’établissant à 7,5 % en décembre.

Entre décembre 2013 et décembre 2014, il n’y a pas eu de hausses de l’emploi dans les provinces de l’Atlantique. Même si l’emploi a peu varié en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard, il a diminué de 2,5 % à Terre-Neuve-et-Labrador et de 1,6 % au Nouveau-Brunswick.

La Nouvelle-Écosse était la seule province de l’Atlantique à avoir affiché une variation notable de son taux de chômage, celui-ci ayant baissé de 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 8,4 %, à la suite d’une diminution du nombre de personnes à la recherche de travail.

Hausses les plus marquées de l’emploi dans les soins de santé et l’assistance sociale

L’emploi dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale a suivi une tendance à la hausse tout au long de 2014, augmentant de 54 000 (+2,4 %).

De décembre 2013 à décembre 2014, l’emploi a augmenté de 39 000 (+2,9 %) dans le secteur de la construction, en raison des hausses enregistrées au cours de la deuxième moitié de l’année.

L’emploi dans les services d’enseignement a progressé de 37 000 (+3,1 %) au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre.

Le seul secteur à avoir enregistré une baisse de l’emploi en 2014 est celui des « autres services », en baisse de 35 000 (-4,4 %) au cours de la période de 12 mois. Les baisses ont été observées dans les services aux ménages privés, comme les services fournis par les gouvernantes et le personnel de soutien familial.

Les niveaux d’emploi de tous les autres secteurs étaient relativement inchangés par rapport à 12 mois plus tôt.

Comparaison entre le Canada et les États-Unis

Ajusté selon les concepts américains, le taux de chômage au Canada s’est établi à 5,7 % en décembre 2014, alors qu’il était de 5,6 % aux États-Unis. Au cours des 12 mois ayant pris fin en décembre, le taux de chômage au Canada a diminué de 0,4 point de pourcentage, tandis qu’il a diminué de 1,1 point de pourcentage aux États-Unis.

En décembre, le taux d’emploi au Canada, ajusté selon les concepts américains, était de 61,9 %, comparativement à 59,2 % aux États-Unis. Par rapport à un an plus tôt, le taux d’emploi a diminué de 0,2 point de pourcentage au Canada, tandis qu’il a augmenté de 0,6 point de pourcentage aux États-Unis.

Source: Statistique Canada

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :