Aller au contenu principal

Chute des feuilles et de la productivité

La fête du Travail vient de passer, mais les rayons de l’été nous réchauffent toujours. Or, sur le plan de la productivité, ce mois de septembre pourrait très bien refroidir les ardeurs de votre entreprise. Selon une étude menée par une firme leader dans les médias numériques, Captivate Network, la productivité au travail subit une baisse de 20 % pendant les mois d’été et la présence au travail diminue de 19 %, tandis que les délais d’achèvement des travaux s’allongent de 13 %. De tels résultats n’étonnent guère, considérant la multitude d’autres recherches appuyant ces faits.

Par exemple, en 2008, American Time Use Survey a révélé que les hommes, en particulier, passaient en moyenne une demi-heure de moins autravail les jours ensoleillés, tandis qu’une étude conjointe de l’université Harvard et de l’université de North Carolina démontrait eProductivity 1n 2012 que les étudiants devant effectuer des tâches d’entrée de données étaient moins productifs s’ils avaient vu des images d’activités estivales avant de commencer leur journée de travail – même si le temps qu’il faisait dehors n’était pas terrible. Ce que nous révèlent ces études, c’est que l’été est synonyme de baisse de productivité – et pas seulement à cause de la chaleur et de l’humidité. Il semblerait que Dame Nature nous ait programmés pour que nous profitions des belles journées d’été.

Alors, pourquoi en faire tout un plat? Pourquoi revenir sur l’été alors que nous avançons lentement vers l’automne? La productivité finira bien par rehausser sa cadence par elle-même, non? Eh bien, même s’il est vrai que la productivité se rétablira à mesure que les jours rafraîchiront et raccourciront, il y a toujours le spleen post-estival à régler. Tout comme le blues d’après-vacances, c’est-à-dire la torpeur qu’éprouvent de nombreux employés lorsqu’ils reviennent au travail après leurs vacances, le spleen post-estival peut retarder la reprise de la productivité – surtout, comme c’est le cas cette année, si l’été semble se prolonger et que vous avez donné à vos employés un horaire d’été.

Néanmoins, en dépit des circonstances adverses, les employeurs peuvent adopter des mesures visant à faire redémarrer la productivité le plus tôt possible en septembre – et pour tous les mois de septembre à venir. Voici nos trois principales suggestions :

  1. Découragez le travail multitâche

    Le « multitâche » est en réalité un mythe. Comprenons-nous bien : il n’est pas impossible de jongler habilement avec les priorités, mais pour ce faire il faut essentiellement se concentrer sur une seule activité à la fois, sans essayer de tout faire en même temps. Comme nous l’avions mentionné précédemment dans un article portant sur les avantages d’embaucher des travailleurs d’âge mûr, les neurosciences nous ont démontré que le fait de passer d’une tâche à l’autre causait un retard mental et que les gens qui terminent une tâche avant d’en entreprendre une autre sont dans l’ensemble plus productifs. Éviter le travail multitâche devrait être encouragé toute l’année, mais septembre est le meilleur moment pour débuter. Ainsi, vos employés retrouveront leur vitesse de croisière plus facilement et, du coup, se sentiront moins stressés.

  2. Favorisez les pauses

    Bien qu’il semble paradoxal d’encourager ses employés à prendre des pauses en vue de les faire travailler davantage (surtout quand vous traitez un problème causé essentiellement par une seule et unique longue pause), il est prouvé que le fait de s’éloigner de leur travail permet aux gens d’y revenir avec une concentration renouvelée. Alors pourquoi n’y a-t-il pas plus de vos employés qui prennent des pauses? Tout simplement, parce qu’ils se sentent coupables. Certains croient que, pendant les heures de travail, ils doivent consacrer chaque seconde de leur tProductivity 3emps à leur employeur; d’autres regardent autour d’eux et, constatant que personne ne prend de pause, se sentent mal à l’aise d’en prendre une, craignant particulièrement de passer pour des paresseux. Si de telles attitudes sont présentes sur votre lieu de travail, il faut alors changer votre culture d’entreprise, et peut-être même l’aménagement de vos locaux. Même des petites pauses de quelques minutes suffisent à améliorer l’acuité mentale jusqu’à concurrence de 13 %; et de petites interruptions de 15 secondes sans regarder l’écran d’ordinateur peuvent faire diminuer jusqu’à 50 % le niveau de fatigue, si l’on répète ce geste aux 10 minutes.

    Idéalement, les gens devraient prendre de 30 à 60 minutes de pause pendant la journée, ainsi que reporter leur attention vers autre chose après chaque tranche de 90 ou 120 minutes. Quoi qu’il en soit, nous le faisons machinalement car notre cerveau est programmé pour agir de la sorte. Alors pourquoi résister? Ce serait même malsain. Pendant les réunions d’équipe, discutez des bienfaits de quitter son bureau pour dîner et de prendre des pauses plus courtes mais plus nombreuses pendant toute la journée. Toutefois, pour véritablement changer la culture d’une entreprise privilégiant le fait de travailler sans relâche plutôt que de façon intelligente, l’exemple doit venir de la direction. Prenez vous-même des pauses et constatez de visu à quel point votre propre productivité

  3. Faites la promotion de l’activité physique

    Faire régulièrement de l’exercice, ne serait-ce que des activités de faible intensité comme la marche à pied, n’améliore pas seulement notre condition physique, mais nous rend également plus heureux et plus énergique, tout en nous gardant mentalement plus alerte, surtout en vieillissant. Tous ces attributs se traduisent par une plus grande productivité. Il est donc de l’intérêt de toute entreprise de promouvoir et d’encourager l’activité physique chez sa main-d’œuvre.

    De nombreuses entreprises offrent déjà des avantages en ce sens, tels un gymnase sur les lieux de travail, un abonnement à prix réduit à un centre de conditionnement physique et une contribution financière pour l’achat d’équipement d’entraînement. Ces poProductivity 4ssibilités sont particulièrement bienvenues chez les employés à l’automne lorsqu’ils doivent porter des vêtements de plus en plus encombrants etréfléchissants pour la course ou la randonnée en vélo au fur et à mesure que la saison avance et que les jours raccourcissent. Donc, si votre entreprise offre de tels avantages, le temps est bien choisi de le rappeler à vos employés afin qu’ils puissent en profiter. Dans le cas contraire, essayez d’organiser des matchs de volleyball, de ballon-chasseur ou autres activités à l’extérieur du bureau.

    Cela dit, pour la plupart des gens, le plus grand obstacle à l’activité physique est le manque de temps qui, ironiquement, est absorbé en grande partie par le travail. Si seulement les employés pouvaient effectuer pendant les heures de travail des exercices qui leur permettraient de réaliser des gains de productivité… Oh, mais attendez, il y en a. Et beaucoup, d’ailleurs! Mais, tout comme pour les pauses, il est important que la direction prêche par l’exemple.

Rappel : Les conseils pratiques ci-dessus ne servent pas uniquement à assurer une bonne transition entre les mois d’été et ceux d’hiver; ils sont utiles durant toute l’année et peuvent fortement contribuent à améliorer la santé de toute entreprise – sans compter celle de tous les employés qui y travaillent, y compris les membres de la direction. En fait, les gestionnaires doivent jouer un rôle actif dans la mise en place d’une culture d’entreprise qui préconise à long terme ces comportements favorisant la productivité. C’est alors seulement qu’un employeur peut compenser le traditionnel ralentissement de la productivité en été par un regain d’énergie plus rapide lorsque le climat tropical fait place à l’air glacial.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :