Aller au contenu principal

Demander une augmentation

Nous désirons tous gagner plus d’argent – que nous le méritions ou non. Que faire si vous sentez que vous le méritez vraiment? Demander une augmentation représente souvent l’un des défis les plus embêtants et les plus intimidants que nous ayons à relever, ne serait-ce que pour la peur du rejet. Ne pas obtenir ce que nous voulons – ou pire encore, ce que nous estimons mériter – peut entraîner une série de réactions émotives, y compris la remise en question de notre propre valeur… ou, du moins, de ce que nous estimons valoir dans le marché. Est-ce que mes demandes sont exagérées? Est-ce qu’on me sous-estime? Devrais-je commencer à chercher un autre emploi? Que faire si personne d’autre ne m’offre la rémunération que je désire?

Voici quelques conseils sur la façon de demander une augmentation, et d’augmenter vos chances de réussir :

Professionnalisme avant tout

Il n’est pas recommandé de demander une augmentation en évoquant des raisons personnelles. Cela pourra vous paraître dur, How to Ask for a Raise 1mais votreemployeur n’a pas à se soucier du montant de votre loyer, de votre hypothèque, de votre commande d’épicerie, des mensualités pour votre auto, de vos frais de téléphonie ou de vos autres dépenses. Votre budget, c’est votre responsabilité. Ce qui ne signifie pas que votre patron ne se montrera pas compréhensif ou empathique à votre égard. Seulement, ce n’est pas ce qui le convaincra de vous donner plus d’argent.

Les temps changent – comme toujours…

De nombreux facteurs influencent le moment où l’employé reçoit une augmentation et le montant de celle-ci, le cas échéant. Il faut bien considérer, particulièrement dans le contexte économique actuel, non seulement le rendement de l’entreprise qui vous emploie, mais aussi celui de tout le secteur d’activité. Est-ce que votre employeur est le seul à se montrer austère ces temps-ci, ou est-ce aussi le cas chez les concurrents? Vous avez plus de chance d’obtenir une augmentation si vous en faites la demande lors de périodes de prospérité car votre employeur en aura davantage les moyens, et que ses concurrents seront dans une position similaire.

Évaluez votre évaluation

Ici aussi, il faut saisir le bon moment. Vous pensez sans doute qu’il est préférable de demander une augmentation après avoir reçu une excellenteévaluation de rendement. Or, les augmentations sont généralement déterminées longtemps – parfois des mois – à l’avance. Ainsi, vous devez essayer de prévoir si votre rendement au travail sera évalué comme étant au-dessus des attentes. Cela dit, il est impossible de le savoir avant, alors préparez-vous à mettre en valeur vos points forts et vos réalisations. Cette démarche proactive pourrait vous faciliter la tâche. Après tout, même si vous accomplissez du bon travail, il est possible que vos supérieurs n’aient pas noté tout ce que vous faites de bien. L’évaluation de votre rendement est un bon moment pour leur en faire prendre conscience.

Quantifiez vos accomplissementsHow to Ask for a Raise 3

Si vous avez contribué aux gains monétaires réalisés par votre employeur, il est logique que vous méritiez plus d’argent. Si vous pouvez établir un lien entre vos efforts et l’augmentation de revenu, portez cette réalisation à l’attention de vos supérieurs dans vos rapports et lors de votre évaluation de rendement. Si vos accomplissements ne sont pas directement liés aux profits obtenus, tentez de voir comment ils peuvent l’être de façon indirecte. Et si cette opération se révèle trop ardue ou trop spéculative, conservez toutes les statistiques et données que vous pouvez réunir, car il vaut toujours mieux présenter des faits positifs étayés par des chiffres que des faits sans chiffres.

Tâchez de connaître votre valeur dans le marché

Avant de demander une augmentation et espérer l’obtenir, il est crucial de savoir quelle est la rémunération de vos pairs dans votre marché de travail local. Cependant, lorsque vous effectuez cette recherche, tenez compte de votre situation géographique ainsi que de la taille de l’entreprise où vous travaillez, du nombre d’années d’expérience que vous avez et des avantages sociaux dont vous bénéficiez. Tous ces éléments constituent la rémunération globale que vous offre votre employeur.

Toutefois, il peut se révéler difficile d’obtenir des résultats précis pour une telle recherche. Comme nous l’avions mentionné aux employeurs dans le présent blogue, il faut se méfier des simulateurs de salaire, si bien qu’il vaut mieux d’abord s’enquérir des sources, et d’en comparer plusieurs afin de voir s’il y a suffisamment de cohérence entre elles qui permette de tirer des conclusions probantes. Pour mieux canaliser vos efforts, il convient aussi de vérifier du côté des corporations professionnelles de même que de consulter des publications telles que le Guide salarial d’Adecco, qui tient compte de divers facteurs que certaines autres sources peuvent avoir omis. Une recherche bien étayée peut contribuer à donner du poids à votre demande d’augmentation – mais, bien sûr, rien n’est garanti.

How to Ask for a Raise 4Premièrement, rappelez-vous que diverses entreprises peuvent utiliser des titres de postes qui se ressemblent pour désigner des emplois très différents. Assurez-vous que les emplois avec lesquels vous comparez votre salaire correspondent bien à vos tâches réelles. Deuxièmement, tel que discuté plus tôt, votre patron peut avoir les mains liées en raison de la situation économique et de la santé financière de l’entreprise. Dans un tel cas, mieux vaut recourir aux stratégies précitées que de simplement faire valoir que vous êtes sous-payé. Utilisez plutôt les résultats de vos recherches pour aviver la discussion au sujet de vos réalisations. Aucun employeur n’aime voir partir un employé précieux au profit d’un concurrent qui peut lui verser un salaire plus élevé – mais il est plus important pour l’employé de prouver sa réelle valeur.

Comment demander une augmentation – littéralement

Lorsque vient le temps de vous exprimer sur le sujet, il convient de commencer sur une note positive en indiquant à quel point vous aimez votre emploi et appréciez le lieu de travail. Après tout, vous êtes sur le point de faire valoir une insatisfaction. Dorez la pilule en accentuant les aspects positifs. Votre patron verra sans doute où vous voulez en venir, mais c’est toujours mieux que de l’approcher avec des gros sabots. Vous devriez même être prêt à reconnaître certains facteurs qui pourraient vous être défavorables. Parlez d’emblée de la situation économique, ou encore des problèmes qui frappent le secteur d’activité ou l’entreprise – vous enverrez ainsi le message selon lequel vous êtes renseigné sur le contexte et êtes sérieux dans vos demandes. Tout cela devrait constituer une base solide pour négocier.

Et si rien ne fonctionne?

Si aucune des méthodes précitées ne fonctionne, la dernière chose que vous devriez faire c’est de menacer de démissionner. Les employeurs valorisent la loyauté, et c’est pourquoi il est si important de parler en bien de l’entreprise ou de l’emploi avant d’aborder le sujet de l’augmentation. Si vous avez déjà un pied à l’extérieur, votre patron ne verra pas pourquoi il devrait investir davantage en vous dans l’avenir. Votre meilleure tactique serait de demander ce que vous pouvez faire pour progresser afin d’obtenir ce que vous voulez. Et si vous êtes déterminé à trouver un autre emploi, ne l’ébruitez pas.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :