Aller au contenu principal

Rapport sur l’employabilité – juin 2014

Employment FR_JUNEEn juin, l’emploi a peu varié et le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour atteindre 7,1 %, à la suite d’une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail.

Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a progressé de 72 000 ou de 0,4 %. Il s’agit du taux de croissance sur 12 mois le plus faible depuis février 2010, lorsque la croissance sur 12 mois de l’emploi a repris après le ralentissement du marché du travail de 2008-2009.

Le nombre d’heures travaillées a peu varié au cours des 12 mois ayant pris fin en juin.

En juin, l’emploi a diminué chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans et chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, alors qu’il a augmenté chez les personnes âgées de 55 ans et plus.

À l’échelle provinciale, l’emploi a baissé en Ontario ainsi qu’à Terre-Neuve-et-Labrador, et il a progressé au Manitoba, au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard.

L’emploi a reculé dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien ainsi qu’en agriculture. Parallèlement, il y avait plus de personnes travaillant dans le secteur de la construction et dans le secteur des « autres services ».

En juin, l’emploi a peu varié chez les employés du secteur privé, les employés du secteur public et les travailleurs autonomes. Par rapport à 12 mois plus tôt, toute la croissance a été observée chez les employés du secteur privé.

Ajusté selon les concepts américains, le taux de chômage au Canada s’est établi à 6,1 %, un taux identique à celui observé aux États-Unis.

Taux de chômage

Unemployment FR_JUNE

Baisses chez les jeunes et hausses chez les 55 ans et plus

Le nombre de jeunes âgés de 15 à 24 ans occupant un emploi a diminué de 44 000 en juin, mais leur taux de chômage était presque inchangé et s’est établi à 13,4 %, en raison d’une diminution du nombre de jeunes actifs sur le marché du travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi des jeunes a baissé de 50 000 (-2,0 %), et la majeure partie de la baisse est survenue ce mois-ci.

L’emploi a diminué de 26 000 chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, principalement chez les femmes, et le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour passer à 6,1 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi chez les personnes âgées de 25 à 54 ans a légèrement diminué (-50 000 ou -0,4 %).

En juin, l’emploi a augmenté de 60 000 chez les personnes âgées de 55 ans et plus, de sorte que le taux de chômage de ce groupe a baissé de 0,4 point de pourcentage pour se fixer à 5,8 %. Par rapport à juin 2013, l’emploi dans ce groupe a progressé de 172 000 ou de 5,1 %, en partie sous l’effet du vieillissement de la population.

Sommaire provincial

En Ontario, l’emploi a diminué de 34 000 en juin, principalement chez les jeunes de 15 à 24 ans. Le taux de chômage dans la province a augmenté de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 7,5 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi en Ontario a peu varié.

À Terre-Neuve-et-Labrador, l’emploi a reculé pour un troisième mois d’affilée, en baisse de 2 900 en juin. Le taux de chômage a diminué de 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 12,5 %, moins de personnes ayant été actives sur le marché du travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans cette province s’est contracté de 12 000 (-5,3 %), et la majeure partie de cette baisse a eu lieu depuis janvier 2014.

En juin, le nombre de personnes en emploi a augmenté de 3 800 au Manitoba. Malgré cette hausse, l’emploi dans la province a diminué de 5 200 ou de 0,8 % par rapport à juin 2013.

Au Nouveau-Brunswick, l’emploi a progressé de 2 700 en juin, ce qui a porté la croissance sur 12 mois à 5 600 ou 1,6 %. Le taux de chômage en juin a diminué de 0,6 point de pourcentage pour se fixer à 9,6 %.

Perspective sectorielle

Dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien, l’emploi a connu une baisse de 27 000 en juin, mais il était presque inchangé comparativement à juin 2013.

Il y avait 15 000 personnes de moins travaillant dans le secteur de l’agriculture en juin. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans ce secteur a diminué de 23 000 (-7,1 %).

Après cinq mois de faible variation, le nombre de personnes travaillant dans le secteur de la construction a augmenté de 32 000 en juin, ce qui a permis à l’emploi dans ce secteur d’atteindre à peu près le niveau observé 12 mois plus tôt.

En juin, l’emploi a progressé de 21 000 dans le secteur des « autres services » tels que les services relatifs aux organisations civiques et sociales de même que les services aux ménages privés. L’emploi dans ce secteur était presque inchangé par rapport à 12 mois plus tôt.

Emploi d’été pour les étudiants

De mai à août, l’Enquête sur la population active recueille des données sur le marché du travail concernant les jeunes de 15 à 24 ans qui fréquentaient l’école à temps plein en mars et qui ont l’intention de retourner aux études à temps plein à l’automne. Les résultats de l’enquête réalisée en juin fournissent les premiers indicateurs du marché des emplois d’été, particulièrement chez les étudiants de 20 à 24 ans, puisque bon nombre des étudiants âgés de 15 à 19 ans n’ont pas encore terminé les cours pour l’été. Les données de juillet et d’août jetteront plus d’éclairage sur le marché des emplois d’été. Les données publiées ne sont pas désaisonnalisées, et les comparaisons ne peuvent donc être faites que d’une année à l’autre.

Le taux d’emploi des étudiants de 20 à 24 ans qui retourneront aux études, c’est-à-dire le nombre de ceux qui travaillent exprimé en pourcentage de la population de ce groupe, s’est établi à 67,4 % en juin, soit un taux semblable à celui observé en juin 2013. Le taux de chômage de ce groupe d’étudiants était de 12,0 %, ce qui est presque inchangé par rapport à 12 mois plus tôt.

Bilan trimestriel dans les territoires

L’Enquête sur la population active recueille aussi des données sur le marché du travail dans les territoires. Ces données sont produites mensuellement sous forme de moyennes mobiles de trois mois. Les données suivantes ne sont pas désaisonnalisées; par conséquent, les comparaisons ne devraient être effectuées que d’une année à l’autre.

Du deuxième trimestre de 2013 au deuxième trimestre de 2014, l’emploi au Yukon n’a pas beaucoup varié et le taux de chômage a diminué, passant de 5,3 % à 4,3 %.

Au cours de la même période, l’emploi dans les Territoires du Nord-Ouest a diminué de 1 500 et le taux de chômage a augmenté, passant de 7,3 % à 9,6 %.

Au Nunavut, l’emploi a peu varié entre le deuxième trimestre de 2013 et le deuxième trimestre de 2014, et le taux de chômage, lui aussi pratiquement inchangé, se situait à 13,6 %.

Comparaison entre le Canada et les États-Unis

Ajusté selon les concepts américains, le taux de chômage au Canada s’est établi à 6,1 %, un taux identique au taux observé aux États-Unis. Au cours des 12 mois ayant pris fin en juin, le taux de chômage a peu varié au Canada, alors qu’il a diminué de 1,4 point de pourcentage aux États-Unis. La baisse du taux de chômage aux États-Unis s’explique à la fois par la hausse de l’emploi et par la diminution du taux d’activité.

En juin, le taux d’emploi au Canada (ajusté selon les concepts américains) était de 62,0 %, comparativement à 59,0 % aux États-Unis.

Source: Statistique Canada

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :