Aller au contenu principal

Win4Youth 2014 – Mise à jour de mai

La mise à jour de Jackie

Le camp d’entraînement fut plus intense que je ne l’avais imaginé. J’ai rencontré 87 participants de 36 pays, et 80 % d’entre eux étaient des hommes. Presque tous les Ambassadeurs étaient des cyclistes expérimentés, bien entraînés… et dans une incroyable forme physique! J’ai été très chanceuse de partager ma chambre avec une super colocataire, Estelle Millado. Nous étions là l’une pour l’autre, et elle m’a prodigué un tas de conseils pratiques et d’informations fort précieuses.

Pendant deux jours, nous avons étudié la théorie, en plus de subir des tests, dont un de deux heures qui comprenait un examen complet du corps pour mesurer la masse osseuse, le pourcentage de gras et la masse musculaire – en plus d’un ECG pour voir si mon petit cœur pouvait supporter la tension d’une telle activité ainsi qu’une évaluation sur vélo pendant laquelle, toutes les 5 minutes, on me piquait l’oreille pour une analyse sanguine afin de déterminer mes niveaux d’acide lactique. Après cette épreuve, j’avais mal partout! J’ai quand même tenu le coup pendant 30 minutes, ce qui est plutôt bien dans les circonstances. J’ai ainsi obtenu le feu vert du médecin.

May_Jackie_BikeLe jour suivant, nous avons enfourché nos montures pour la première fois et effectué une course d’entraînement, qui devait être une randonnée facile de quelques 22 km. Ni la distance ni l’inclinaison n’étaient vraiment pénibles; mais mon vélo n’allait pas du tout! J’étais tellement endolorie à la fin que je me suis immergée dans la baignoire le soir même. Mais avant de terminer, on nous a soufflé à l’oreille que nous allions tous entreprendre le lendemain le parcours d’une course historique à Liège, en Belgique avec 7 000 autres coureurs européens. Le trajet passait par les Ardennes, un tracé montagneux très connu entre Liège et Bastogne.

VOUS POUVEZ IMAGINER mon état de panique! Comment allais-je faire après en avoir tellement arraché sur 22 km?

En quelques mots, nous nous sommes levés tôt pour prendre le bus en direction de Liège, et en sommes sortis avec notre équipement et nos vêtements de cycliste à l’effigie d’Adecco, prêts à amorcer la course telles des « ROCK STARS ». Nous sommes tous là, les 87, formant une grande vague rouge en direction de notre immense tente VIP d’Adecco. Nous enfilons notre dossard, remplissons notre gourde de boisson isotonique (apparemment très utile) et puis, c’est le départ. J’ai roulé la plupart du temps seule car, quand il y a tellement de cyclistes qu’il faut vraiment se concentrer sur sa propre course afin d’éviter les chutes, les autos ou une crevaison – ce qui est arrivé à bon nombre de coureurs.

Des caravanes de camping étaient alignées le long du parcours, avec plein de gens et de petites familles qui nous encourageaient en nous regardant agoniser dans les pentes. Certains d’entre eux m’ont encouragée, ça m’a vraiment aidé. Ils criaient : « ALLEZ, ALLEZ, Jackie! », « GO,GO, Jackie! ».

Cinq heures plus tard, et après l’assaut de quatre montées titanesques, dont certaines d’une inclinaison de 20 degrés (ce qui est très, très dur), j’ai quand même pu terminer l’épreuve! Les cinq derniers kilomètres ont été exténuants – mon dos et mon cou me faisaient grandement souffrir. Pas question de m’arrêter toutefois, car il n’y avait rien d’autre à faire que de terminer la course. Nous avons roulé sur des pavés, dévalé des descentes à près de 100 km/h et, par miracle, je ne suis pas tombée! Plusieurs fois j’ai dû débarquer de mon siège lors des montées très à pic car mon pédalier était coincé, et aussi parce j’étais complètement épuisée. C’EST DE LOIN LA CHOSE LA PLUS DIFFICILE QUE J’AI FAITE DE TOUTE MA VIE et je n’étais pas vraiment préparée pour ça! Si j’ai pu terminer, c’est grâce à un sursaut de détermination et de volonté!

Le camp d’entraînement s’est clos sur une soirée fort agréable. Patrick De Maeseneire, notre président à l’échelle mondiale, est venu nous saluer et a prononcé un beau discours très motivant pour la suite des choses, sollicitant notre aide pour réellement amasser les kilomètres afin d’atteindre notre objectif de 2 millions. Nous n’atteignons pas encore notre objectif mondial, et c’est pourquoi il nous incite personnellement à l’aider à répandre la bonne nouvelle et à convaincre d’autres de faire aussi leur part.

Pour les quatre prochains mois, je sais à quoi m’en tenir, même si l’activité principale ne totalise que 18 km. Le hic, c’est que ces 18 km vont en montant. Maintenant, je sais ce que des pentes à 8, 11 et 20 degrés signifient. C’est beaucoup plus difficile sur la piste que lorsqu’on les voit sur une photo.

Si jamais quelqu’un est intéressé à venir s’entraîner avec moi, vous êtes bienvenu!

Bon, de retour au travail, mais je tenais à partager cette merveilleuse expérience avec vous. Aussi, je veux souligner le fait que je suis très fière et très reconnaissante de représenter Adecco et Adecco Canada dans le cadre de cette initiative des plus enrichissantes. N’oublions pas que nous faisons tout ça pour les enfants!

La mise à jour d’Estelle

Ouah! Tout s’est passé tellement vite! Je suis déjà revenue du camp de Belgique. Quelle expérience incroyable! J’ai eu le plaisir de rencontrer 87 employés venant de partout dans le monde, mais le point marquant de cette aventure a été de rencontrer ma nouvelle meilleure amie, Jackie – une relation que je chérirai toujours. ☺

Agence Adecco à Munich

Agence Adecco à Munich

Je suis arrivée quelques jours plus tôt en Belgique pour me libérer des symptômes du décalage horaire et être à mon meilleur d’un point de vue physique et mental en plus de me permettre de faire un peu de tourisme. Je me suis auparavant arrêtée à Munich et j’ai décidé, la première journée, de faire une course à pied. J’avais choisi de parcourir ma distance habituelle, soit 10 km, dans le Jardin anglais, mais je me suis retrouvée à courir 15 km parce que je me suis perdue sur les sentiers. Le jour suivant, je me suis donc contentée de louer un vélo. Ce sera plus agréable de me perdre tout en visitant la ville. J’ai fini par pédaler pendant 8 heures (YOUPPI!!!! 160 km de plus pour Win4Youth!)

OK, me voilà donc prête pour le camp! À mon arrivée en Belgique, le mercredi, j’ai assisté à l’activité de bienvenue avec la moitié de mes collègues qui – eh oui! – souffraient des symptômes du décalage horaire. Ma compagne de chambre, Jackie, n’a pas pu fermer l’œil de la nuit, alors que j’ai vraisemblablement ronflé toute la nuit.

Nous avions reçu notre horaire des quatre prochains jours et cela me paraissait douloureusement exigeant! Nos journées commençaient à 6 h 15 et se terminaient à 23 h. L’horaire était très chargé! Nous assistions à différents ateliers, notamment sur la prévention des blessures, le logiciel d’entraînement, l’entraînement mental et la nutrition (atelier que j’ai manqué en raison de mes tests en laboratoire : électrocardiogramme, balayage corporel et évaluation de ma technique de pédalage). J’ai été tellement soulagée d’apprendre que mes résultats étaient tous bons. Peu de temps après ces tests, on nous a informés que nous participerions à une course à vélo historique de 85 km entre Liège et Bastogne (aller et retour) avec près de 7 000 cyclistes pour notre dernière journée d’entraînement. ARGH! J’étais tellement nerveuse… pas à propos de la distance, mais certaines pentes affichaient une inclinaison de 20 %!

Ma nouvelle meilleure amie Jackie, à Liège, pour la course de 85 km

Ma nouvelle meilleure amie Jackie, à Liège, pour la course de 85 km

Nous nous sommes levés au petit matin, le samedi, pour entreprendre le long trajet d’une heure en autobus pour nous rendre à Liège. J’avais mis tout l’équipement de vélo fourni par Adecco dans mon sac, ce qui comprenait entre autres mon jersey, mon coupe-vent, mon casque, ma veste, mes manches d’appoint, mes jambières et ma trousse d’outils! En regardant mes collègues autour de l’autobus, arborant tous leurs vêtements à l’effigie de Win4Youth, j’ai été envahie par la réalisation que nous participions à cette activité pour une cause géniale.

Nous avons alors enfourché nos vélos, et je dois vous dire qu’il y a toujours une première à tout! Un ou deux kilomètres sur des routes en pavé rond. J’avais vraiment peur et c’était très très très difficile! J’étais plus à l’aise avec les remontées (ou les montées en enfer!) et vraiment désavantagée lors des descentes. Selon mon ordinateur, je roulais à 70 km/h dans ces portions du parcours, alors que Jackie s’y amusait follement à une vitesse confortable (?) de 100 km/h! Néanmoins, à la fin de la course de 85 km, j’ai véritablement eu le sentiment de m’être accomplie. J’ai réalisé que tout était possible dans la mesure où on s’y appliquait!

Grâce à cette expérience, je vois les choses d’une nouvelle façon. Je me suis dit que nous, à ADECCO, faisions réellement une différence. Nous incarnons véritablement nos valeurs fondamentales.

Esprit d’équipe : 87 collègues pédalant, forçant et s’aidant mutuellement sur la route.
Éthique : bénévolat et participation au sein des communautés.
Passion : Adecco démontre un réel désir de faire des changements positifs et une grande différence dans la vie des gens!!!

Je suis tellement fière de travailler pour Adecco! Continuons à changer des vies et à pédaler pour atteindre notre objectif de 2 000 000 km (de quoi se rendre cinq fois sur la lune).

À propos de Win4Youth

Membre du Groupe Adecco international, Adecco Canada participe chaque année à Win4Youth , une initiative de sport organisée par Adecco à l’échelle mondiale pour amasser des fonds au nom de fondations pour la jeunesse partout dans le monde. Grâce à cette initiative, les employés, les employés temporaires et les clients d’Adecco à l’échelle internationale jumellent leurs efforts pour cumuler les kilomètres et atteindre (voire dépasser) la cible annuelle établie par Adecco S.A. Si nous l’atteignons, le Groupe Adecco fera un don aux fondations sélectionnées pour l’année visée. Depuis son lancement en 2010, le programme est devenu un élément important de notre culture d’entreprise, car il incarne deux de nos valeurs fondamentales – l’éthique et l’esprit d’équipe – tout en faisant la promotion d’un mode de vie actif.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :