Aller au contenu principal

Questions à poser lors d’une entrevue : le Top 10

De nombreux chercheurs d’emploi pensent qu’une entrevue consiste seulement à répondre à des questions qui les concernent eux. Mais il est important de se rappeler que, tout comme l’entrevue donne l’occasion à l’employeur d’évaluer si vous avez le profil qui correspond à l’entreprise, il s’agit aussi de voir si cette entreprise offre un milieu de travail qui vous convient. Par ailleurs, les questions que vous poserez (ou que vous ne poserez pas) peuvent influencer le jugement de l’intervieweur. Les recruteurs s’attendent en effet à ce que les candidats posent des questions – et si vous posez les bonnes questions, cela signifie que vous êtes vraiment intéressé à occuper le poste. N’oubliez pas que la préparation à une entrevue comprend normalement une part de recherche sur l’entreprise, alors ne posez pas de questions dont vous pourriez trouver la réponse en visitant Google ou le site Web de l’employeur. Voici donc les bonnes questions à poser lors d’une entrevue d’emploi :

  1. Comment envisagez-vous la « réussite » à ce poste?

    La réponse peut sembler plus évidente pour certains postes que pour d’autres, mais il est toujours utile de savoir quelles seront les attentes à propos de votre rendement pendant la première année. Vous pouvez aussi demander ce qu’a fait votre prédécesseur pour réussir à ce poste (si ce fut le cas, bien sûr).

  2. Est-ce un poste nouvellement créé?

    S’il s’agit d’un tout nouveau poste, demandez à l’intervieweur d’élaborer sur ce qui a nécessité sa création. Sa réponse vous éclairera quant à ce qu’il faut faire pour réussir dans ces fonctions (voir plus haut) et vous indiquera si ce poste sera vraiment apprécié. S’il ne s’agit pas d’un nouveau poste, demandez quelles fonctions occupe maintenant votre prédécesseur et quel a été le roulement pour ce poste. Ces questions peuvent paraître indiscrètes, mais les intervieweurs y répondront sans doute plus volontiers que vous ne le croyez. D’ailleurs, il est important de savoir combien de personnes ont occupé ce poste et à quel rythme, et pourquoi les titulaires l’ont quitté, car cette information pourrait vous révéler la véritable culture de l’entreprise.

  3. Quel est le cheminement de carrière associé à ce poste?

    Que vous ayez ou non l’ambition de gravir rapidement les échelons, il est généralement bien vu de demander où ce poste peut mener, car cela traduit votre intention de demeurer au sein de l’entreprise pendant un certain temps si vous décrochez le poste, sans compter que cela révèle votre détermination et indique que vous êtes prêt à faire de votre mieux. Si l’intervieweur a du mal à répondre, surtout si le poste a été nouvellement créé (voir question 2), vous devrez peut-être vous demander si ce poste vous offre la sécurité désirée.

  4. Quelles sont les compétences les plus importantes pour occuper ce poste?

    Cela paraît évident en lisant l’offre d’emploi – ou non, justement. Combien de compétences ou d’aptitudes particulières sont énoncées dans l’affichage du poste? S’il y en a beaucoup, et surtout si certaines semblent contradictoires, il n’y a pas de mal à demander à l’intervieweur de n’en cerner que trois ou quatre, afin de pouvoir vous concentrer sur ces seules compétences.

  5. Quel est votre style de gestion? / Quelle est la culture de l’entreprise?

    Bien sûr, aucun gestionnaire recruteur ne vous dira qu’il est un gestionnaire tyrannique qui contrôle chaque détail. Et personne ne dira : « Notre culture d’entreprise? Avez-vous vu la série Game of Thrones? » Alors, quels types de réponses devraient vous faire tendre l’oreille? L’absence de réponses directes et franches, entre autres. Si l’intervieweur élude ces questions, c’est qu’il a une petite idée comme quoi lui et l’entreprise ne sont pas près de remporter le titre de Gestionnaire ou Employeur de l’année! Tentez de faire surgir la vérité en demandant si les cadres favorisent une démarche descendante (du haut vers le bas) ou ascendante (consultation des employés), ou qui se situe entre les deux. Vos préférences dicteront si les réponses vous satisfont ou non.

  6. Quel est votre style de communication?

    La façon dont l’intervieweur répondra à cette question vous donnera aussi une idée du style de gestion préconisé ainsi que de la culture de l’entreprise. Plus précisément, le style de communication se mesure par la fréquence et le ton avec lesquels le gestionnaire communique avec ses employés. Si l’intervieweur suggère dans sa réponse qu’il communique fréquemment et de façon tranchante, cela indique peut-être qu’il favorise une sorte de microgestion, en voulant tout contrôler. S’il semble « demander » plutôt que « dire » aux gens qu’il a besoin de quelque chose, il pourrait davantage être enclin à adopter une approche ascendante de la gestion, tandis qu’une personne qui ne communique pas souvent pourrait être du type passif – voire trop passif. Toute combinaison est possible, et un style hybride n’est pas nécessairement mauvais. Encore une fois, votre préférence quant au style de communication vous appartient, et cela dépend généralement du type de communicateur que vous êtes.

  7. Depuis combien de temps êtes-vous ici et qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail?

    La façon la plus efficace de connaître la culture de l’employeur est peut-être de simplement demander à l’intervieweur depuis combien de temps il travaille pour cette entreprise et ce qu’il aime le plus dans son travail. S’il est là depuis plusieurs années, il y a fort à parier qu’il aura beaucoup de bonnes choses à dire de son employeur – et le fait qu’il soit un employé de longue date ajoute de la crédibilité à ce qu’il dit. S’il est en poste depuis peu, mais qu’il enchaîne immédiatement sur les points qu’il aime dans l’entreprise, c’est aussi bon signe. S’il hésite, insistez pour en savoir un peu plus, en vous référant à la question 5 plus haut, si ce n’est déjà fait.

  8. Offrez-vous de la formation permanente et des activités de perfectionnement professionnel?

    Le fait d’offrir des occasions de formation permanente et de perfectionnement professionnel indique que l’employeur croit aux capacités de ses employés et comprend qu’investir dans leur cheminement de carrière améliore le moral des troupes et le rendement général; tout cela annonce une culture d’entreprise favorable.

  9. Pouvez-vous me parler de l’équipe dans laquelle je vais travailler?

    Il est possible que vous rencontriez divers membres de l’équipe pendant le processus de recrutement et que vous serez en mesure sur place de former votre propre opinion sur vos futurs coéquipiers. Toutefois, il est important d’obtenir les impressions d’autres personnes sur eux au cas où ils verraient en eux quelque chose – de favorable ou de défavorable – que vous n’auriez pas vu.

  10. Quelle sont les prochaines étapes ?

    Demander quelle sera la suite des choses dans le cours du processus de recrutement est parfaitement légitime et même recommandé. Cela démontre une fois de plus votre intérêt pour cet emploi.

Se préparer à une entrevue signifie qu’il faut consacrer du temps et des efforts pour effectuer les recherches nécessaires sur le poste et sur l’employeur. Vous découvrirez ainsi ce que vous ne savez pas encore, ce que vous ne pouvez pas trouver par vous-même et, finalement, les questions à poser lors d’une entrevue d’emploi si vous êtes convoqué.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :