Aller au contenu principal

L’horaire d’été ne fait pas l’unanimité

Il est facile de prévoir la réaction d’un employé à qui on offre de partir plus tôt (ou de ne pas travailler) le vendredi pendant l’été : il se réjouira presque à coup sûr. Né à New York pour permettre aux employés d’éviter l’heure de pointe, l’horaire d’été est une tendance qui a déferlé partout sur la planète et qui prend diverses formes. Certaines entreprises permettent à leurs employés de travailler selon un horaire réduit certaines journées de la semaine ou même de prendre une journée de congé, et pas forcément le vendredi. Qu’il s’agisse d’un horaire quotidien comprimé ou d’une semaine de travail de quatre jours, l’horaire d’été gagne en popularité chez les employeurs, qui y voient un moyen d’améliorer le moral des troupes, espérant en tirer des bienfaits non négligeables, comme un pouvoir accru d’attraction et de maintien en poste et une amélioration de la productivité.

Toutefois, la question de savoir si l’horaire d’été donne réellement ces résultats ne fait pas consensus. En tant qu’employeur, vous devez évaluer toutes les possibilités avant de décider du type d’horaire d’été à adopter, si vous décidez d’aller de l’avant avec un tel programme.

Les avantages potentiels de l’horaire d’été

Essentiellement, un horaire d’été vise à offrir du temps libre supplémentaire aux employés pour leur permettre de se détendre et de consolider leurs liens avec leurs amis et les membres de leur famille. C’est bien connu : une personne heureuse dans sa vie personnelle est généralement un employé fidèle et particulièrement productif. Il est aussi démontré que le temps de repos, même s’il ne s’agit que de courtes pauses au cours de la journée, a un effet vivifiant et aide à la concentration. Bien des employés déclarent se sentir plus productifs lorsqu’ils bénéficient d’heures réduites puisque cela les motive à terminer leur travail avant de partir.

L’horaire d’été peut également représenter un avantage financier pour les employés, surtout pour les automobilistes. Qu’il s’agisse d’un honoraire comprimé ou d’une semaine de quatre jours, le temps doit généralement être repris ailleurs dans la semaine. L’employé part donc soit plus tard, soit plus tôt que ceux de la plupart des autres entreprises, ce qui lui permet à coup sûr d’échapper à l’heure de pointe. Au fil du temps, ces trajets rapides en voiture permettent à l’employé d’économiser sur l’essence et l’entretien de la voiture, et plus vos employés ont d’argent dans leurs poches, mieux ils se portent.

On peut même dire que le temps gagné à éviter les bouchons de circulation compense le temps de travail repris. Au fond, les jours où l’employé reste au travail plus longtemps, il ne dispose pas de moins de temps personnel que s’il avait dû traverser la ville à l’heure de pointe. D’ailleurs, des études montrent que ce sont les bouchons de circulation en soi et non le temps passé sur la route qui sont des sources de stress. L’horaire d’été peut même s’inscrire dans la politique environnementale de l’entreprise, ce qui améliore encore plus ses relations avec ses employés.

Les inconvénients potentiels de l’horaire d’été

Bien que l’horaire d’été présente parfois les avantages ci-dessus, cela n’est pas systématiquement le cas. Par exemple, le temps compensatoire permettant à l’employé de travailler selon un horaire comprimé ou d’avoir une semaine de quatre jours peut entraîner quelques journées de travail de 9 à 10 heures. Bien des employés trouveront ces journées particulièrement épuisantes. Et selon la ville, ces longues journées de travail ne permettent pas toujours d’éviter l’heure de pointe dans une grande mesure.

Certains sont en fait d’avis que l’horaire d’été ne devrait pas être en vigueur pendant la période estivale. Bien sûr, il n’est pas désagréable de parfois partir du travail plus tôt qu’à l’habitude quand il fait beau et qu’on profite de longues périodes d’ensoleillement, mais le retour à l’horaire régulier au moment où les journées raccourcissent peut être déprimant même si le nombre total d’heures de travail hebdomadaires reste le même. Par ailleurs, même sans compter l’effervescence que suscitent des heures de travail réduites, la saison estivale est elle-même une grande source de distraction, jusqu’à 45 % plus que les autres saisons selon une étude de Captivate Network, une entreprise de premier plan dans le milieu des médias numériques. L’étude montre également que l’été, par sa nature même, entraîne une diminution de la productivité de 20 % et de l’assiduité de 19 % en plus d’augmenter de 13 % le temps requis pour terminer les projets. Ces phénomènes peuvent devenir particulièrement problématiques si les employés partent du travail tôt le vendredi. Bien des entreprises permettent déjà à leurs employés de s’habiller de façon décontractée le vendredi, ce qui peut entraîner des attitudes désinvoltes. Par un beau vendredi matin ensoleillé, l’employé habillé de façon décontractée, heureux de terminer sa journée plus tôt, pourrait être tout simplement improductif.

Il y a ensuite la question de savoir si l’horaire d’été doit être facultatif ou s’appliquer à tous les employés de l’entreprise. Cela est bien alléchant, mais de nombreux employés pourraient estimer que leur charge de travail ne leur permet pas ce luxe. Forcer tous les employés à adopter l’horaire d’été pourrait être une source de stress pour certaines personnes, mais offrir le choix pourrait amener ceux qui y renoncent à penser qu’ils ont plus de travail que les autres, donnant ainsi une impression d’iniquité et suscitant du ressentiment.

L’horaire d’été convient-il à votre entreprise?

Maintenant que vous connaissez les deux côtés de la médaille, vous devez vous demander si l’horaire d’été serait avantageux pour votre entreprise. Demandez-vous d’abord si cela est faisable compte tenu de la nature de vos activités. Si une part importante de votre clientèle a besoin de vos services pendant les heures de travail habituelles la majeure partie de l’année, il n’est peut-être pas avisé de chambouler leurs habitudes, surtout pendant un trimestre entier. Certes, certains jours vous offririez vos services au-delà de l’heure habituelle de fermeture, mais ce n’est probablement pas le cas de vos clients.

Si toutefois vous pensez que votre entreprise pourrait tirer profit d’un horaire d’été sans en être tout à fait sûr, vous pouvez demander l’avis de vos employés. Faites circuler un sondage demandant si un horaire comprimé ou une semaine de quatre jours serait libérateur ou stressant, et si un tel horaire devrait être facultatif ou obligatoire. Poser la question ne peut pas être mauvais. S’il en ressort que la majorité de vos employés ne veulent pas d’un horaire d’été, vous n’aurez aucun effet négatif important du fait d’avoir soulevé l’idée sans aller de l’avant.

Le télétravail ou l’horaire variable pourraient être des possibilités moins risquées que l’horaire d’été. Vous pourriez offrir à vos employés de travailler de la maison une journée par semaine ou par deux semaines et d’utiliser le téléphone, le courriel, la messagerie instantanée et même la vidéoconférence pour communiquer avec leurs collègues. L’horaire variable consiste à permettre aux employés de choisir leur heure d’arrivée au travail (en respectant les limites acceptables) ou même de choisir des journées de congé pendant l’été; c’est en quelque sorte une forme d’horaire d’été à la carte. Le télétravail et l’horaire variable permettent aux employés de réduire la frustration associée au transport quotidien et de se détendre tout en travaillant selon un horaire régulier et rationnel. Et comme les horaires diffèrent d’une personne à l’autre, nul besoin de fermer boutique pendant les heures de travail habituelles, ce qui pourrait compromettre les relations avec vos clients.

En bref, il importe de vous demander ce que vous pouvez faire pour aider vos employés à concilier vie professionnelle et vie personnelle, et l’horaire variable, le télétravail ou une forme ou l’autre d’horaire d’été offrent des possibilités intéressantes. Investir dans le bien-être de vos employés vous rapportera sur le plan de la loyauté et de la capacité d’attraction et de maintien en poste, autant de facteurs qui contribuent à vos résultats nets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :