Aller au contenu principal

10 trucs pour prendre un virage vert à l’occasion du Jour de la Terre

Avec le Jour de la Terre qui arrive à grands pas, c’est le moment rêvé pour toutes les entreprises qui désirent mesurer l’ampleur de leur empreinte de carbone et entreprendre des démarches afin de voir celle-ci diminuer. Néanmoins, malgré toute la conscientisation suscitée par le Jour de la Terre, de nombreuses entreprises manqueront leur chance de découvrir comment devenir une entreprise verte. Elles auront toutes leurs raisons, lesquelles iront du traditionnel manque de temps à la suffisance, en passant par le souci des coûts entraînés. C’est toutefois à leur propre péril que ces entreprises ignorent la portée de leur empreinte environnementale. En plus de représenter une démarche honorable, prendre un virage vert peut accroître les résultats de l’entreprise de diverses façons.

Premièrement, ce virage peut améliorer les relations entre les clients et les employés. Les études démontrent que les gens sont plus susceptibles d’acheter et de faire affaire avec des entreprises qui font preuve d’un sérieux respect de l’environnement. Cela signifie donc qu’un virage vert est plus à même d’attirer les employés doués et de les amener à rester puisque ceux-ci souhaitent de plus en plus travailler pour des entreprises qui partagent leurs penchants philosophiques et politiques.

Deuxièmement, un virage vert permet d’économiser. Tandis que certaines initiatives environnementales peuvent s’avérer coûteuses, comme l’achat de produits « verts » ou le recours à l’énergie éolienne ou solaire, une bonne partie de ce que les entreprises peuvent accomplir sur une base quotidienne est bien moins radicale et, par le fait même, représente des choix rentables. Un virage vert s’accompagne également de crédits d’impôt et plus vous vous montrez proactifs en matière de responsabilité environnementale, plus votre conformité vous fera économiser au moment où de nouvelles réglementations environnementales seront adoptées.

Une question demeure : comment devenir une entreprise verte? Voici quelques principes que toute entreprise peut mettre en place afin de réduire son empreinte de carbone et qui entraîneront des avantages certains sur leur bilan financier.

    1. Limiter les impressions

      Le papier a un coût, tout comme l’encre ou l’encre en poudre et l’énergie utilisées pour imprimer sur celui-ci. Il faut éviter d’imprimer autant que possible. Ces jours-ci, les raisons d’imprimer se font rares de toute façon. Par ailleurs, une bonne organisation de vos fichiers numériques vous permettra de trouver facilement ce dont vous avez besoin au moment approprié, et ce, plus facilement que si vous aviez dû chercher dans la paperasse d’un classeur, même la plus méticuleusement rangée. La plupart des entreprises n’ont pas conscience du montant qu’elles déboursent pour l’impression, mais certains soutiennent qu’il s’agit de leur troisième plus grosse dépense après le loyer et la rémunération. À la lumière de ce fait, il peut s’avérer judicieux de régler vos imprimantes sur la fonction d’impression recto verso.

    2. Recycler le papier

      Selon Office Depot, seulement 50 % du papier est recyclé en Amérique du Nord. Cette proportion pourrait et devrait être beaucoup plus grande. Après tout, recycler davantage de papier permet de diminuer la demande en ressources naturelles, ce qui contribue ensuite à garder les prix bas.

    3. Recycler les cartouches d’encre et d’encre en poudre

      Certains fournisseurs vous offriront même une remise en argent lorsque vous recyclez vos cartouches d’encre et d’encre en poudre auprès d’eux. Le fait de recycler ces articles signifie également qu’il y en aura davantage en circulation, prêts à être remplis, puis rachetés à un prix dérisoire comparé à celui des cartouches neuves.

    4. Recycler l’équipement technologique brisé ou désuet

      Trop d’ordinateurs, de téléphones et d’autres appareils aboutissent dans les sites d’enfouissement alors qu’ils pourraient facilement être recyclés. Bien que le recyclage d’anciennes technologies n’influe pas nécessairement sur votre bilan, il fait partie d’une stratégie responsable et cohérente qui, si elle est savamment diffusée, s’avérera favorable pour les relations publiques de l’entreprise, à l’interne comme à l’externe, et dont les avantages financiers ne sont pas négligeables.

    5. Éteindre les appareils

      Si vous ne l’utilisez pas, il faut l’éteindre. Notre bon sens nous commande d’éteindre les lumières en sortant d’une pièce (ou de ne pas les allumer du tout si la lumière ambiante suffit), et bon nombre d’entreprises ont pour politique d’éteindre l’équipement à la fin de la journée de travail. Malheureusement, peu importe la quantité d’aide-mémoire affichés et de courriels envoyés, bon nombre de lumières, d’ordinateurs, de moniteurs et d’autres appareils électroniques gaspilleront de l’énergie pendant des heures et feront grimper votre facture d’électricité. Pour faire contrepoids à l’erreur humaine, il est possible d’installer des minuteries, des détecteurs de mouvement ou des barres multiprises aux fonctions écoénergétiques, telles que la capacité à détecter le mode veille et à éteindre l’appareil non utilisé. Une part impressionnante de l’énergie utilisée par ces appareils, soit 75 %, peut être consommée durant les heures où ceux-ci sont en veille.

    6. Régler vos systèmes CVAC

      Si possible, installez un système de chauffage, de ventilation et d’air conditionné (CVAC) automatisé afin d’améliorer la régulation de la température des bureaux. Vous économiserez non seulement de l’argent, mais vous ferez en sorte d’assurer un confort optimal à vos employés chaque jour, ce qui pourrait stimuler leur productivité.

    7. Opter pour un éclairage aux LFC ou DEL

      Il est fort probable que vos bureaux soient déjà équipés de lampes fluorescentes par souci énergétique. Néanmoins, si vous avez des lumières incandescentes, envisagez de les remplacer par des lampes fluorescentes compactes (LFC) ou par des lampes DEL. Bien que ces deux options soient plus onéreuses que les ampoules traditionnelles, elles durent beaucoup plus longtemps et leur consommation d’énergie est largement inférieure. Par exemple, une ampoule incandescente de 60 watts coûte un peu plus d’un dollar et dure environ 1 200 heures. Pour sa part, la lampe fluocompacte offre la même quantité de lumière au moyen de seulement 16 watts, pour un prix de 4 $ et pour une durée approximative de 8 000 heures. Encore plus efficace, une ampoule DEL offre la même lumière, utilise seulement 10 watts et présente une durée de vie incroyable de 50 000 heures. Cette dernière est plus dispendieuse par contre, avec un prix unitaire de près de 40 $.

    8. Permettre aux employés de télétravailler à l’occasion

      De nombreux employeurs croient que laisser les employés travailler de la maison est une démarche dangereuse menant à de sérieux problèmes de productivité. Toutefois, si le travail à la maison est convenablement supervisé et qu’il est offert comme un privilège, et non comme un droit, cette pratique réduit alors le nombre de voitures sur la route, de même que la quantité de dioxyde de carbone relâché dans l’atmosphère. Beaucoup d’employés convoiteront la possibilité de télétravailler une fois par semaine ou par quinzaine, et lier cela à une politique environnementale ne peut que renforcer vos relations avec vos employés.

    9. Encourager le covoiturage et le transport en commun

      Il n’y a pas que le télétravail qui peut aider à réduire votre empreinte de carbone. Vous pouvez aussi encourager le covoiturage parmi vos employés, ou même en instaurer un vous-même. Soutenez également le transport en commun en mettant de l’avant les possibilités offertes pour divers secteurs résidentiels autour de votre lieu de travail. Associez ensuite ce message aux visées environnementales de l’entreprise, et bouclez le tout en incluant une analyse présentant aux employés les réelles économies d’essence (et d’argent) qui s’offrent à eux.

    10. Limiter les déplacements

      En voiture ou en avion, les déplacements coûtent cher en raison de l’augmentation constante du prix de l’essence. Ce fait à lui seul force les entreprises à diminuer cette dépense. Évidemment, les considérations écologiques représentent aussi une motivation importante. Si les voitures et autres véhicules de l’entreprise s’avèrent essentiels pour vos affaires, songez à les remplacer par des modèles hybrides pour réaliser des économies considérables à long terme. Pour tous les autres cas, comme les réunions et les séminaires en régions éloignées, vous pouvez toujours les remplacer par une téléconférence en ligne.

Maintenant que vous savez comment devenir une entreprise verte, aucune excuse ne justifie de ne pas prendre un virage vert à l’occasion du Jour de la Terre et de réduire enfin l’empreinte de carbone de votre entreprise.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :