Aller au contenu principal

Le Top 5 des arguments en faveur des jeunes

À environ un mois de la fin de la session scolaire, une nouvelle cohorte de diplômés du cégep et de l’université se préparent (ou, s’ils sont proactifs, ont déjà commencé) à inonder les employeurs de candidatures pour des emplois à temps plein. Malgré les défis que connaissent les nouveaux diplômés sur le marché du travail dus à une économie ralentie et aux baby-boomers qui tardent à prendre leur retraite et en dépit de la mauvaise réputation qu’endure cette génération, basée sur des stéréotypes de manque de professionnalisme et d’éthique au travail, leurs candidatures ne devraient pas être sous-estimées. Après tout, ils représentent l’avenir; et bien que l’on ait souvent reproché à l’enseignement postsecondaire de ne pas suffisamment fournir d’étudiants ayant les compétences nécessaires à la main-d’œuvre canadienne, des études ont récemment démontré que les employeurs chérissent encore les compétences générales qui sont traditionnellement issues d’une éducation postsecondaire complète. Voici le « top 5 » de ces compétences:

  1. Aptitudes à travailler en équipe

    Les étudiants réalisent souvent des projets de groupe dans le cadre de leurs études supérieures, que ce soit dans les domaines de la science, du commerce ou des sciences humaines. De leur entrée à l’école à leur remise de diplômes, les occasions d’affiner ces aptitudes ne manquent pas. Il est donc important que les employeurs accordent aux jeunes diplômés l’opportunité de parler de leur expérience en équipe, qu’il s’agisse de travaux en laboratoire, des présentations de groupe ou des projets de production. La capacité d’une personne à travailler en équipe offre par ailleurs un aperçu d’une autre compétence, tout aussi essentielle, les aptitudes interpersonnelles.

  2. Aptitudes à communiquer

    Cet ensemble d’aptitudes regroupe la communication orale et écrite, ainsi que les compétences en présentation. À l’heure actuelle, de nombreux employeurs soutiennent que les aptitudes à communiquer sont celles qui font le plus défaut aux nouveaux diplômés, ce qui est regrettable compte tenu de l’importance de ces aptitudes. Ces aptitudes sont heureusement faciles à évaluer à travers des simulations à l’écrit de brèves tâches administratives et en posant des questions qui requièrent des réponses développées lors des entrevues. Ces deux méthodes obligent le candidat à organiser, exprimer et articuler ses pensées en temps réel.

  3. Aptitudes à résoudre des problèmes

    Pour résoudre un problème, on doit tout d’abord être en mesure d’avoir une pensée critique, créative et analytique avant d’agir. Comme l’enseignement supérieur a toujours préconisé la pensée critique et la créativité, les nouveaux diplômés devraient être capables de citer des situations où ces facultés leur ont permis de trouver des solutions.

  4. Intégrité

    Les jeunes de la génération du millénaire sont reconnus pour leur désir d’être en contrôle de leur destin et leur envie de changer le monde, ce qui représente un contraste frappant – et rafraîchissant – de l’attitude rebelle et cynique que l’on attribue à la génération X. En effet, les jeunes de la génération du millénaire ont été sensibilisés tout au long de leur scolarité à la notion de citoyen du monde et les universités s’efforcent de façonner des citoyens engagés. L’intégrité consiste à agir conformément à ses principes, et de nombreux diplômés en seront assurément un bon exemple.

  5. Habiletés de leadership

    Le leadership englobe plusieurs des aptitudes mentionnées ci-dessus, si ce n’est toutes, en plus de certaines qualités intangibles telles que le charisme. En entrevue, un nouveau diplômé peut démontrer de solides compétences dans différents domaines et dégager un « petit je ne sais quoi », car ces aptitudes sont innées chez lui. La plupart du temps, il aura cependant acquis nombre de ces aptitudes au cours de ses études postsecondaires.

Il est temps pour les employeurs de voir au-delà de la mauvaise presse qui afflige les étudiants et les écoles, car l’enseignement postsecondaire continue d’inculquer les valeurs et compétences générales que les employeurs recherchent chez les nouveaux employés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :