Aller au contenu principal

Quoi faire quand un recruteur vous contacte

La plupart d’entre nous sont habitués à la recherche d’emploi traditionnelle : postuler un poste après l’autre, dans l’attente d’une entrevue. Comment réagir, alors, lorsque c’est le recruteur qui fait les premiers pas?

LinkedIn est devenu un outil de réseautage puissant, particulièrement pour ceux qui cherchent les meilleurs talents. Vous n’avez même pas à chercher activement un nouvel emploi pour vous faire remarquer en ligne. Alors, si vous recevez un courriel ou un message LinkedIn inopiné d’un recruteur, ne sursautez pas… soyez flatté! Voyez-le comme une marque de reconnaissance, mais aussi comme un éventuel pas de plus vers votre emploi de rêve.

Si vous ne savez pas trop quoi faire lorsqu’un recruteur vous contacte, ce billet d’Adecco a les réponses qu’il vous faut.

Un recruteur vous contacte : qu’est-ce que ça signifie?

Un recruteur communique avec vous par courriel ou message LinkedIn? Cela signifie que vos compétences et votre expérience sont reconnues et que vous pouvez enfin en tirer profit. Prenez donc une minute pour vous sentir fier! Il est probable que le recruteur ait un poste à pourvoir qui correspond à vos qualifications, et cherche à savoir si vous seriez à votre place chez son client. Ne vous méprenez pas : ce premier contact n’est pas une offre d’emploi. La balle est toutefois dans votre camp : à vous de poursuivre la conversation, si vous le désirez.

Comment répondre

Réévaluez votre situation actuelle

Vous n’avez peut-être même pas envisagé de changer d’emploi, mais comme vous savez maintenant que des options s’offrent à vous, c’est le moment idéal pour prendre du recul et examiner votre situation. Votre poste vous satisfait-il? Qu’en est-il de votre employeur, de votre salaire? Réévaluez votre situation d’emploi actuelle pour déterminer si vous êtes ouvert à un changement.

Exprimez vos intentions

femme souriante sur téléphone portable

businesswoman working with modern devices, student girl using digital tablet computer and mobile smart phone,business concept,selective focus,vintage color

Si, après mûre réflexion, vous vous estimez satisfait de votre poste actuel, remerciez poliment le recruteur, déclinez son offre et/ou dites-lui quelles opportunités pourraient vous intéresser à l’avenir. Après tout, avoir un recruteur comme allié peut contribuer à votre réussite professionnelle.

En revanche, si vous concluez qu’un changement s’impose, gardez à l’esprit que le recruteur a probablement contacté plusieurs personnes, alors répondez-lui dès que possible. Faites-le de manière concise, en allant droit au fait. Remerciez le recruteur d’avoir pensé à vous, et donnez-lui une copie numérique de votre CV. Indiquez clairement que vous souhaitez le rencontrer pour en savoir plus sur le poste, et proposez-lui quelques dates et heures de rendez-vous.

Vous n’arrivez pas à sauter la clôture? N’hésitez pas à demander de plus amples renseignements sur le poste. Il peut être difficile de fonder une décision sur de l’information partielle.

Considérez votre rencontre comme une entrevue

Bien qu’il vous ait contacté à la lumière de vos compétences et de votre expérience, le recruteur cherche à vous vendre auprès de son client, alors faites bonne impression! Considérez votre rencontre comme une entrevue d’embauche. Ayez en main votre CV à jour ainsi que tout autre document demandé par le recruteur, comme vos certifications, vos licences et votre numéro d’assurance sociale. Le fait d’arriver préparé montre votre intérêt pour le poste et aide le recruteur à vous présenter sans délai à ses clients.

N’oubliez pas ces trucs et conseils pour une entrevue réussie. Préparez-vous en vous renseignant sur l’entreprise, en étudiant votre CV et en révisant votre présence numérique. Épatez-le avec votre style et remerciez-le pour son temps. Courtoisie et professionnalisme sont essentiels si vous voulez cultiver cette relation et en récolter un jour les fruits.

Correspondre avec un recruteur n’a pas bonne presse? Ne vous laissez pas duper par les mythes entourant les agences de placement. Il n’est jamais trop tôt pour prendre contact avec une agence, et ainsi préparer le terrain pour votre avenir professionnel. Que vous soyez ou non à la recherche d’un nouvel emploi, entretenir de bonnes relations avec un recruteur qualifié peut vous donner accès aux meilleures offres en temps opportun.

Vous cherchez du travail? Passez à la prochaine étape : parlez à un recruteur d’Adecco. Visitez votre succursale locale pour rencontrer un recruteur et accéder à des centaines de nouvelles offres chaque jour!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

 

Mon mois aux commandes : leçons de leadership

La #PDG1mois 2019 d’Adecco Canada, Frances Doria, revient sur son expérience du programme et les leçons apprises aux côtés de Gilbert Boileau. 

Au terme de mon mandat de PDG pour un mois d’Adecco Canada, il ne faisait plus de doute dans mon esprit que je venais de vivre une expérience professionnelle déterminante.

Avoir l’occasion d’observer depuis les coulisses des dirigeants chevronnés est un rare privilège. Que vous soyez un candidat récemment diplômé ou un jeune professionnel à la recherche d’occasions de formation continue, les leçons tirées du programme PDG pour un mois sont inestimables.

Ayant créé ma propre firme il y a un an, je me suis lancée dans le programme avec un objectif clair : apprendre à diriger une grande entreprise. Discussions avec mon mentor, visites de succursales, analyses financières, déluge d’information sur un secteur totalement nouveau pour moi : ce mois chez Adecco m’a permis de faire le plein d’idées, de stratégies de gestion et d’adages en leadership pour la suite de mon parcours.

Voici quatre principes qui m’ont particulièrement marquée alors que j’accompagnais Gilbert Boileau, président d’Adecco Canada.

1. La force de la gentillesse

Le concept de saine culture d’entreprise est très répandu aujourd’hui dans le monde de la gestion. Mais derrière le voile de la rhétorique, on oublie souvent de préciser qu’une telle culture passe d’abord par des dirigeants empathiques.

En fait, tout commence par la gentillesse. C’est d’autant plus vrai dans l’industrie du recrutement, où il y a une responsabilité constante et multiple de conclure des ventes, de livrer des commandes et de gérer du personnel. En tant que milléniale, j’ai trouvé rafraîchissant de voir des dirigeants fonder sur la gentillesse leur style de gestion, mais aussi leurs rapports avec les clients. C’est particulièrement important quand on sait que ma génération tend à privilégier plus que tout le fait de travailler avec des gestionnaires émotionnellement intelligents et qui savent faire preuve de diplomatie.

2. Des processus à visage humain

Seconder un dirigeant formé en génie m’a confirmé l’importance du processus. Si les méthodes Lean et Six Sigma servent depuis longtemps à créer de la valeur dans un contexte de gestion centrée sur le processus, qu’en est-il des secteurs, comme le recrutement, où ce sont les gens qui sont au cœur des activités?

En fait, qu’il soit question de clients, de candidats ou d’employés, le facteur humain influence chaque étape du processus d’affaires, ce qui crée des surprises. Pour réussir le virage vers un modèle plus axé sur les ventes, il est donc indispensable de compter sur des dirigeants capables d’établir des processus solides et simplifiés qui atténuent les risques et autonomisent la main-d’œuvre, particulièrement en période de changement.

3. Le pouvoir de la pause

Frances Doria, PDG pour un mois, en compagnie de Gilbert Boileau, président d’Adecco Canada.

Tout le monde connaît le proverbe : « Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. »

J’avoue pourtant que, la pause est un outil dont la maîtrise m’échappe encore. Bien que j’en sois venue à comprendre ses mérites lors de prises de parole publiques ou de présentations officielles, elle me paraît moins naturelle dans la vie de tous les jours. En tant que jeune professionnelle qui sent la pression de faire ses preuves, ponctuer mon discours de pauses me semble plutôt contre-intuitif. J’ai donc trouvé très inspirant de voir un dirigeant saisir le pouvoir d’une chose aussi simple.

4. La pensée à deux vitesses

Les concepts de l’ouvrage Système 1, système 2 : les deux vitesses de la pensée de Daniel Kahneman, lauréat d’un prix Nobel, se sont retrouvés au centre de plusieurs leçons apprises durant mon stage. Ce livre examine la dichotomie entre deux systèmes de pensée : le cerveau « rapide », qui renvoie à une approche automatique et inconsciente, et le cerveau « lent », qui se rapporte à un processus de réflexion plus calculé et conscient.

Pour les dirigeants, les deux sont essentiels. Ce n’est pas que la facilité avec laquelle on passe de l’un à l’autre, mais aussi la capacité d’apprécier la valeur de chacun dans des situations distinctes qui font la marque d’un vrai leader. Toutefois, en tant que milléniale, je me suis demandé comment je pouvais utiliser ces deux systèmes de pensée si je n’avais appris qu’à penser vite?

Comme membre d’une génération devenue adulte à une époque de croissance technologique et médiatique sans précédent qui a fait de l’instantanéité la quintessence de la productivité, je suis contente d’avoir été témoin d’un leadership valorisant autant la vitesse que la rigueur. C’était rafraîchissant de découvrir une approche plus globale de la gestion, qui plus est dans une industrie reconnue pour son rythme effréné.

Voilà! Après avoir fait le plein d’expériences et de concepts, c’est pleine de reconnaissance que je termine mon aventure de PDG pour un mois, confiante d’être mieux que jamais outillée pour me bâtir une carrière dont je serai fière.

Merci de continuer de soutenir Frances en la suivant sur Twitter (@francesdoria), Instagram (@cestmoi.francesita) et LinkedIn (Frances Luzille Doria).

 Frances Doria dirige actuellement sa propre entreprise de service-conseil. Elle a acquis une vaste expérience en développement des affaires en conseillant des hauts dirigeants en Europe, en Asie et dans les Amériques. Elle possède un baccalauréat en développement économique de l’Université McGill et une maîtrise de la Hult International Business School à Londres.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

 

Quitter son emploi : cinq signes clairs et cinq étapes à suivre

Rien de plus anxiogène que de quitter son emploi. Mais ne laissez pas votre démission vous priver de sommeil. Restez calme et professionnel, et vous serez libéré de votre mauvaise situation d’emploi en un rien de temps.

Vous envisagez de quitter votre emploi? La majorité des salariés du Canada y sont prêts, selon un sondage de Nielsen . Cela dit, même lorsqu’on est malheureux, il n’est jamais facile de démissionner. Pour simplifier les choses, Adecco présente l’ultime guide de la démission.

Signes qu’il est temps de quitter votre emploi

Vous passez votre temps à vous répéter que vous voulez quitter votre emploi? Ce n’est probablement pas pour rien! Voici quelques signes indiquant qu’il est temps de passer à autre chose.

Vous êtes malheureux

C’est aussi simple que cela. S’il est de plus en plus difficile de sortir du lit ou de vous rendre au travail chaque matin, il vous faut partir. Vous êtes malheureux au travail? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul. En fait, plus de la moitié des Canadiens sont insatisfaits de leur situation professionnelle actuelle . Mais plutôt que de vous résigner, commencez à chercher un emploi qui vous aidera à retrouver votre entrain.

Vous ne voyez pas de possibilité d’avancement

Si vous ne voyez pas comment vous pourriez progresser dans l’organisation, il se peut que vous perdiez le moral. Vous travaillez pour une entreprise qui nuit à l’atteinte de vos objectifs professionnels? Soyez proactif. Trouvez un poste dans une organisation qui valorise l’avancement professionnel et encourage le perfectionnement.

Vous êtes coincé dans un milieu toxique

Identificateurs d’un milieu de travail toxique : cage d’oiseaux avec bureau et escalier

Mésentente avec les collègues, équipe de direction démoralisante et hostile, politiques et procédures confuses, inéquitables ou incohérentes : voilà autant d’indices d’un milieu de travail toxique. Vous pouvez toujours faire abstraction d’un ou deux facteurs négatifs, mais si rien ne compense les mauvais côtés de votre emploi, il est temps de le quitter.

Votre rémunération n’est pas à la hauteur

Vous attendez toujours votre augmentation de salaire? La direction esquive vos demandes de rencontre? Si vous avez l’impression d’être sous-payé et que l’entreprise ne répond pas à vos demandes d’augmentation, n’acceptez pas la situation. Cherchez un poste dans une organisation qui répond à vos besoins professionnels et financiers.

Votre instinct vous dit de partir

Ce n’est pas pour rien que nos parents nous disaient d’écouter notre instinct. Nos pressentiments sont dictés par une base de données interne, composée d’expériences et de savoirs passés pertinents, qui fait de notre intuition un élément précieux du processus décisionnel. Alors quand la petite voix dans votre tête vous dit de partir, écoutez-la. Votre intuition a sans doute raison : une meilleure situation vous attend probablement ailleurs.

Quoi faire une fois que vous avez décidé de quitter votre emploi

Comment quitter son emploi : hommes d’affaires en mouvement

Vous êtes prêt à faire le saut? Consultez nos conseils pour démissionner.

1. Donnez un préavis adéquat

La norme prévoit un préavis de deux semaines. Assurez-vous toutefois de vous reporter à votre guide de l’employé afin de respecter toute exigence particulière. En donnant à votre employeur un préavis suffisant, vous lui permettez d’embaucher et d’intégrer un remplaçant pour éviter toute perturbation des activités.

2. Rencontrez la direction

Ce n’est pas le moment de couper les ponts. Il vaut mieux rencontrer la direction pour démissionner en personne et expliquer votre décision de façon honnête et constructive. Si possible, mentionnez des points précis, afin d’aider la direction à comprendre votre raisonnement, et demandez une lettre de recommandation.

3. Rédigez une lettre de démission

Gardez les choses simples! Il est inutile de vous tracasser à rédiger une lettre de démission détaillée. Précisez le poste que vous quittez et la date d’entrée en vigueur de votre départ. N’oubliez pas de remercier votre employeur et d’ajouter quelques éléments que vous avez appris dans le cadre de vos fonctions. Terminez votre lettre en offrant votre aide pour la transition. Cliquez ici pour voir des exemples de lettre de démission.

4. Réglez les questions en suspens

Élaborez un plan de transition pour le transfert de vos responsabilités après votre départ. Incluez-y des tâches précises, déterminez qui prendra le relais pour vos projets et indiquez tout document administratif additionnel. Assurez-vous aussi d’informer les clients de votre dernier jour de travail et de leur présenter leur nouvelle personne-ressource.

5. Rechargez vos batteries et recentrez-vous

Quitter un emploi qui ne nous convient pas, c’est difficile, voire traumatisant. Réservez-vous du temps pour recharger vos batteries et vous recentrer avant de vous lancer dans votre nouveau poste. Le fait de prendre une période de congé ou de vacances vous aidera à déterminer vos valeurs professionnelles, à réfléchir à votre dernier emploi et à comprendre pourquoi les choses ont mal tourné. Ainsi, vous optimiserez votre recherche d’emploi et serez en mesure de trouver la meilleure occasion de réussite professionnelle.

Vous cherchez un emploi? Nous sommes là pour vous aider! Jetez un coup d’œil à nos offres d’emploi et obtenez des conseils sur le processus de recherche.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

 

Activités d’équipe à l’extérieur : sortez pour resserrer les liens en 2019

L’été, comme les affaires tournent au ralenti, pourquoi ne pas prendre le temps de consolider l’esprit d’équipe en faisant quelques activités extérieures?

Nous consacrons en moyenne 90 000 heures de notre vie au travail, ce qui signifie que certains d’entre nous passeront beaucoup de temps sous des lumières fluorescentes, rivés à un écran. C’est d’ailleurs pourquoi il faut mettre le nez dehors : délaisser l’ordinateur pour aller prendre l’air améliore la santé mentale et le rendement.

En tant qu’employeur, vous voulez évidemment compter sur des employés heureux, bien dans leur peau et productifs. Et à la lumière des études évoquées ci-dessus, pas de doute qu’en les invitant à sortir, vous contribuez à leur qualité de vie. Voilà pourquoi nous vous proposons nos meilleures activités extérieures de consolidation d’équipe, parfaites pour resserrer les liens en plein air.

1. Appuyez une équipe sportive locale

Activités de consolidation d’équipe : Jeunes joueurs de soccer courant après le ballon

Que le calibre soit ou non professionnel n’a pas d’importance : assister à un événement sportif renforce l’esprit d’équipe. Se réunir hors du bureau permet aux employés d’apprendre à se connaître dans une ambiance plus décontractée, sans compter qu’ils peuvent tous se rallier derrière l’équipe locale!

2. Redécouvrez votre ville

Et si vous tentiez de voir votre ville avec les yeux d’un touriste? Visite d’une attraction, parcours gastronomique, ballade en Segway, excursion en bateau : c’est le temps d’explorer. Vos employés adoreront s’échapper un instant du train-train de la vie de bureau. Qui sait, vous pourriez même découvrir quelque chose et voir votre ville sous un jour nouveau!

3. Foulez les verts pour un tournoi

Quoi de mieux que de s’élancer sur un terrain de golf par une journée chaude et ensoleillée? Pas besoin d’être un pro pour admirer les vues imprenables et c’est toujours agréable de s’initier à quelque chose. Réunissez des joueurs de niveaux variés pour que les débutants soient bien entourés et disputez un tournoi de format meilleure balle ou scramble. L’action se déroulera rondement et les recrues auront beaucoup plus de plaisir.

Activités gratuites ou peu coûteuses

Votre budget est limité? Pas de problème! On peut organiser des activités de consolidation d’équipe sans se ruiner.

1. Tenez une chasse au trésor

Une chasse au trésor est une excellente façon d’améliorer votre dynamique d’équipe et de faire bouger tout le monde. L’an dernier, Adecco Canada en a organisé une au profit de Win4Youth, notre programme sportif international. Nos succursales et services de partout au pays se sont affrontés, soumettant des photos et vidéos des membres de leur équipe en train de relever ensemble les défis lancés par notre siège social. Besoin d’idées pour rendre le tout encore plus stimulant? Voici quelques-uns des défis que nos participants ont dû relever l’an dernier :

  • Prenez une photo avec votre sosie.
  • Prenez une photo de vos équipiers exécutant leur plus belle posture de yoga.
  • Prenez une photo avec le président de l’entreprise.
  • Prenez une photo d’une célébrité canadienne.
  • Tournez une vidéo de vos équipiers dansant avec des étrangers.

2. Faites du bénévolat

Jeux d'équipe sans matérielJeux d'équipe sans matériel: un groupe d'hommes d'affaires lève la main

Cet été, renforcez le moral des troupes et redonnez à votre communauté en faisant du bénévolat en équipe. C’est une excellente façon de mobiliser les employés tout en donnant un coup de main aux moins fortunés et en mettant en valeur votre programme de responsabilité sociale d’entreprise. Les membres de votre équipe seront fiers d’eux-mêmes et de leur organisation.

3. Créez des défis

Pas besoin de quoi que ce soit pour resserrer les liens : il suffit de lancer à vos employés des défis quotidiens, hebdomadaires ou mensuels qui les inciteront à quitter un moment leur écran pour aller prendre l’air. Défi Du sofa au 5 km à l’échelle de l’entreprise? Rencontre mensuelle du service dans un parc? Concours de photographie de nature? À chaque équipe de choisir ses activités et d’établir son degré de compétition amicale, mais pas de doute : en incitant vos employés à prendre une pause et à faire autre chose, les chances sont bonnes que vous les retrouviez plus productifs et motivés lorsqu’ils regagneront leur bureau.

C’est pourquoi Adecco appuie le programme Win4Youth, dans le cadre duquel ses employés internes ou temporaires et ses clients consignent leurs kilomètres et leurs heures d’activité sportive. En fonction des résultats collectifs, l’entreprise verse ensuite un don à Plan International. Le tout pimente notre quotidien d’un peu de compétition tout en nous permettant de prendre conscience de nos efforts et des améliorations qu’ils entraînent. Vous êtes un client d’Adecco? Ralliez le mouvement!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Trouver un emploi au Canada : guide du nouvel arrivant

Trouver du travail au Canada, ce n’est pas aussi difficile que ça en a l’air. Si vous venez d’arriver au pays, lisez ce qui suit pour connaître les emplois les plus prometteurs et les renseignements qu’il vous faut pour réussir votre transition.

Vous rêvez du Canada? Si notre pays figure en tête de votre liste, c’est sûrement pour plusieurs raisons, dont la vigueur de notre marché du travail. En effet, de nombreuses possibilités s’offrent aux nouveaux arrivants. Les postes présentés ci-dessous ont particulièrement le vent dans les voiles au Canada.

Emplois d’avenir au Canada

Que ce soit en raison d’un besoin criant de travailleurs dans les domaines des TI ou de l’ingénierie, ou d’une demande de plus en plus croissante pour des représentants de ventes et des analystes commerciaux, le Canada accueille les talents à bras ouverts, peu importe leur origine.

Le classement 2019 des meilleurs emplois au Canada selon Canadian Business nous aide à prendre le pouls du marché du travail. D’après des données sur le salaire ainsi que sur la croissance de la rémunération et de l’industrie, cette liste présente les emplois les plus prometteurs.

Si vous vous demandez vers quel métier vous tourner, voici les dix emplois les plus demandés au Canada selon Canadian Business :

  1. Infirmier praticien
  2. Dentiste
  3. Directeur des services publics
  4. Électricien de réseau électrique
  5. Surveillant de l’exploitation de mines et de carrières
  6. Contremaître en tuyauterie
  7. Directeur de l’ingénierie
  8. Directeur de la recherche scientifique
  9. Directeur de l’administration publique
  10. Directeur de la construction

Trouver du travail au Canada

Emménager au Canada n’est pas une mince tâche. Idéalement, la recherche d’emploi ne vous causerait pas de stress supplémentaire. Voici nos conseils pour percer facilement le marché du travail.

1. Économiser

Le coût de la vie varie, non seulement d’une province à l’autre, mais d’une ville à l’autre. À Toronto et Vancouver, par exemple, vous trouverez plus d’occasions d’emploi, mais devrez assumer des coûts plus élevés pour le logement et le transport. À moins d’avoir déjà un emploi à votre arrivée, soyez prêt à patienter un peu avant de trouver du travail. Assurez-vous de pouvoir compter sur des économies pendant ces mois d’ajustement.

2. Se familiariser avec le marché de l’emploi dans votre secteur

Selon votre pays d’origine, il se peut que votre scolarité, votre expérience ou vos compétences ne correspondent pas aux critères des organisations canadiennes. Pour combler ces lacunes et mieux connaître la réalité de votre secteur au pays, vous pourriez vous tourner vers des programmes de transition, des ressources éducatives en ligne, des possibilités de jumelage ou du bénévolat. Cliquez ici pour en savoir plus sur le travail au Canada.

3. Être proactif

Préparez votre recherche d’emploi avant votre déménagement pour ne manquer aucune occasion. Adecco est la plus grande agence de placement au Canada. Nous nous y connaissons donc un peu en recherche d’emploi. Pour trouver l’emploi de vos rêves, consultez nos guides sur :

Si vous prenez de l’avance, vous vous faciliterez la tâche au moment d’entreprendre vos recherches.

4. Mettre le pied dans la porte

En acceptant un emploi à court terme, y compris un contrat temporaire, vous mettez un pied dans l’entreprise et pourrez impressionner un employeur potentiel. Le travail contractuel, en plus de vous donner de l’expérience de travail au Canada, vous donne aussi l’occasion parfaite de vous faire des contacts et de prouver vos compétences.

5. Utiliser les ressources à votre disposition

Le Canada vous offre non seulement une multitude de possibilités, mais aussi bien des ressources gratuites. Des banques d’emploi en ligne aux services communautaires gratuits en passant par les agences de placement locales, les nouveaux arrivants souhaitant intégrer le marché du travail ne manquent pas de soutien.

Votre succursale locale Adecco peut vous aider à trouver du travail au Canada. Recruteurs d’expérience, occasions d’emploi intéressantes, examen du CV et préparation à l’entrevue : Adecco a les ressources qu’il vous faut pour franchir ce tournant dans votre carrière. Prêt à commencer? Communiquez avec Adecco sans tarder pour vous inscrire gratuitement!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

Développer son image de marque personnelle

Donnez un sérieux coup de pouce à votre recherche d’emploi en soignant votre image de marque. Définissez vos valeurs, vos atouts professionnels, votre message et diffusez-les! L’équipe d’Adecco a tous les conseils qu’il vous faut pour construire une image de marque de qualité.

Vous cherchez à élargir votre champ de compétences, à préparer vos entrevues d’embauche, à entrer dans une entreprise de renom? Les recruteurs expérimentés d’Adecco sont là pour vous aider à lancer votre carrière. Jetez un œil sur notre guide pour développer votre image de marque et inscrivez-vous gratuitement dans une succursale Adecco près de chez vous dès aujourd’hui.