Aller au contenu principal

Retourner à l’école avec une nouvelle expérience de travail : leçons d’un stage d’été

Summer interns

L’été tire à sa fin et cela signifie des températures plus fraîches, des journées plus courtes et le retour en classe pour les étudiants. Parmi eux, notre stagiaire, Oliver Dubois du Bellay, retourne à l’école avec une expérience de travail supplémentaire. Oliver a saisi l’occasion offerte par le programme Way to Work d’Adecco (qui offre des stages rémunérés chez Adecco ou chez ses clients à des étudiants ou diplômés méritant), et a fourni une aide très précieuse à nos départements du marketing et des RH. Ses efforts lui ont même valu son propre mot-clic : #OliverTheIntern.  Après trois mois palpitants et très instructifs au siège social d’Adecco Canada à Toronto, il ramène ce nouveau bagage d’expérience avec lui à l’Université McGill à Montréal, où il étudie le développement international, les langues et la littérature de l’Asie de l’Est ainsi que l’anthropologie. Mais d’abord, nous lui avons demandé de partager son expérience avec les lecteurs de notre blogue Lead.

Parle-nous un peu de toi, de tes études et de ce qui t’a amené à faire un stage chez Adecco. Comment d’autres jeunes avec le sens des affaires peuvent-ils saisir des occasions similaires?

Bonjour tout le monde! J’ai étudié au Lycée Français à Sydney, à Chicago et à Toronto et je fréquente actuellement McGill. J’espère obtenir une maîtrise en administration des affaires de l’INSEAD et devenir consultant en commerce international.Oliver the Intern

Le réseautage est mon premier conseil pour les autres jeunes étudiants et professionnels. J’ai appris l’existence de ce stage par ma mère, et bien qu’il était important pour elle et moi-même que je crée ma propre destinée, suivre ses recommandations me semblait logique. Comme beaucoup d’entre vous le savent, la partie la plus difficile de l’embauche est simplement de se faire appeler. Voilà toute l’utilité de se tourner vers ses contacts et de s’informer des opportunités. Vous ne savez jamais ce qu’ils peuvent trouver ou avec qui ils sont en contact; cela pourrait bien déboucher sur une occasion qui correspond parfaitement à vos objectifs! Et n’oubliez pas de rendre la pareille quand vos contacts vous demanderont de l’aide ou du soutien en matière de réseautage.

D’après toi, qu’est-ce qui a contribué à la sélection de ta candidature?

Pendant que je cherchais un stage d’été, je me suis donné comme conseil de ne pas ménager mes efforts. J’ai envoyé un très grand nombre de curriculum vitae et de demandes pour de nombreux emplois avant de trouver le bon.

Une autre conseil que je pourrais donner est d’adapter votre CV et vos lettres de présentation en fonction de chaque poste pour montrer votre détermination. Si vous avez la chance d’obtenir une entrevue, vous devez faire des recherches sur l’entreprise. Bien connaître celle-ci est une excellente façon de montrer votre intérêt et votre motivation.

Vous devez aussi être en mesure de tout expliquer ce qui figure sur votre curriculum vitae et le connaître sur le bout des doigts. Soyez conscient de vos forces et de vos faiblesses et adaptez-les en fonction de l’emploi dont il est question. Je vous recommande également d’avoir en tête quelques histoires sur des expériences passées qui pourraient vous aider à obtenir le poste, qui témoignent de vos compétences de meneur, de votre souci du détail et de votre manière d’attaquer les défis et de surmonter les revers. Ce sont généralement les éléments les plus importants à mettre en valeur.

Quel que soit le poste, il suffit d’être vous-même et de faire de votre mieux pour démontrer de la confiance. L’assurance est sans aucun doute la clé dans ce genre de situation.

Quelle contribution as-tu apportée dans des projets au cours de ton stage chez Adecco?

Le projet dans lequel j’ai été le plus impliqué a été la Journée de la solidarité Win4Youth 2016. J’ai aidé à organiser cet événement pancanadien lors duquel les employés d’Adecco ont franchi de nombreux kilomètres. Les kilomètres amassés sont ensuite transférés en dons monétaires à des fondations qui aident les familles défavorisées et leurs enfants à travers le monde.

Une autre expérience intéressante a été lorsque j’ai contribué à la stratégie d’attraction  et au recrutement d’employés temporaires pour un spectacle important qui a eu lieu à Toronto. J’ai appris toutes les ficelles du métier et j’ai réussi à mettre en place des stratégies originales pour trouver des ressources compétentes.

Quelle sorte de formation as-tu reçue lors de ton passage chez Adecco?

Comme je l’ai mentionné, mon implication dans un projet de recrutement m’a permis d’apprendre beaucoup sur le processus, y compris sur les protocoles de confidentialité et sur la manière d’effectuer la présélection. La présélection représente une étape très importante pour trouver et évaluer les candidats. Cette expérience m’a donné une vue de l’intérieur de ce que les gens recherchent lors des entrevues, des façons d’impressionner un intervieweur et des caractéristiques qui font que les bons candidats se démarquent. Cela était particulièrement intéressant pour moi, puisque je reviendrai sur le marché du travail de façon permanente après l’obtention de mon diplôme.

Que retiens-tu principalement de ton passage au marketing? Qu’en est-il de ton séjour au sein des RH?

Lors de mon passage dans l’équipe marketing, j’ai participé à la gestion des différents comptes de médias sociaux d’Adecco Canada. J’ai beaucoup appris sur la manière dont les grandes organisations multinationales communiquent sur les médias sociaux et à quel point les interactions respectueuses et aimables sont essentielles lorsque vous communiquez avec les clients, les candidats et le public, et ce, sur toutes les plateformes.

Au sein des RH, j’ai découvert la face cachée de l’entreprise et comment les employés se sentent par rapport à leur travail et à leurs expériences au jour le jour. J’ai effectué des sondages et analysé les résultats liés à la formation et au développement, ce qui était incroyablement intéressant. Cela m’a donné une perspective d’ensemble de ce que fait le service des RH pour une entreprise qui compte plusieurs bureaux et succursales à travers le pays.

Quel est le meilleur conseil que tu as reçu cet été?

Il concernerait le format de mon curriculum vitae ainsi que l’attitude générale à adopter lors d’une entrevue. Encore une fois, je dois insister sur les avantages découlant du fait d’avoir eu l’occasion d’effectuer un stage d’été au sein de la plus grande entreprise de dotation en personnel au monde. J’ai appris ce que les intervieweurs recherchent chez les candidats et toute l’importance du format et du contenu de votre curriculum vitae.

Est-ce que quelque chose t’a particulièrement inspiré pendant que tu étais ici?

Selon moi, le plus inspirant est de trouver l’emploi qui convient parfaitement à une personne. C’est ce qui est au cœur de la mission d’Adecco; créer une base de données de candidats aux qualifications et aux aspirations variées, et les jumeler avec des clients de manière à rendre le travail plus amusant et productif pour les deux parties.

Qu’as-tu appris de nouveau à propos de cette entreprise?

J’ai appris que la plupart des gens n’ont pas nécessairement conscience des nombreux emplois disponibles sur le marché. Je sais que les gens de mon âge (de la génération Y) ont l’impression que les possibilités d’emplois sont limitées en raison de ce qu’on entend constamment. Cela m’a fait découvrir qu’il y a autant de demandes que d’offres; il suffit de savoir où chercher et comment se mettre en valeur lors d’une demande d’emploi et d’une entrevue.

Qu’est-ce qui t’a surpris à propos de travailler pour une multinationale?

Oliver the intern celebrating birthday with Adecco coworkersCe qui a été surprenant à propos de mon emploi au siège social d’Adecco Canada est que je n’avais pas l’impression de travailler dans une multinationale. Tout le monde était chaleureux et amical et, malgré le fait que des milliers de gens soient placés par cette entreprise, chacun est considéré comme un membre de la famille et les collègues font tout ce qu’ils peuvent pour trouver l’emploi qui convient le mieux à chacun.

Qu’as-tu appris de cette expérience à propos des qualités d’un meneur, de la gestion et du travail d’équipe?

L’organisation de la Journée de la solidarité m’a appris qu’il faut absolument se préparer à chaque scénario possible et que tout doit être bien préparé et clairement expliqué lorsqu’un événement est organisé à l’échelle canadienne. Le plus important pour un meneur est de se mettre à la place des autres afin de voir ce qu’ils vont comprendre des directives; cela facilite la réussite des projets et des personnes.

Quelle a été la meilleure expérience ou l’expérience la plus précieuse lors de ton stage?

La Journée de la Solidarité Win4Youth a été formidable. Toute la planification réalisée en amont de l’événement a réussi à rendre cette journée exceptionnelle, et tout cela pour une bonne cause. J’ai pu acquérir une belle expérience en planification d’événements au sein d’une vaste organisation.

Qu’est-ce qui t’attend ensuite?

À la fin de l’été, je retourne à l’école pour terminer mes études. Lorsque je les aurais terminées, je souhaite acquérir plus d’expérience de travail pour étoffer mon curriculum vitæ. Lorsque j’aurai acquis assez d’assurance dans mon travail, j’espère retourner à l’école pour faire une maîtrise en administration des affaires. Évidemment, tous ces plans peuvent changer au fur et à mesure que j’accumule de l’expérience et que je découvre ce que je veux réellement accomplir.

Cette expérience a-t-elle contribué à déterminer ce que tu veux faire à l’avenir? De quelle façon cette occasion a-t-elle aidé à définir cela?

Ce stage a été très utile pour moi. Même si mon stage était différent de mon objectif actuel (devenir un conseiller en affaires internationales), il m’a permis de voir le marketing sous un nouvel angle. J’ai réalisé que je pouvais tirer profit de ma formation en sciences sociales pour cibler des clientèles particulières. Il se peut même que je choisisse de faire carrière en marketing ! Ce qui est bien par rapport au stage c’est qu’il vous donne l’occasion d’essayer un domaine… Voilà ce qui est le plus important, selon moi, particulièrement pour les jeunes.

Recommanderais-tu une expérience de stage à d’autres étudiants ou diplômés?

Absolument, je recommande une expérience de stage à toute personne intéressée. Il s’agit d’un excellent moyen de réellement comprendre le secteur qui vous intéresse et d’acquérir une expérience de travail précieuse. De plus, si vous travaillez bien, on pourrait vous proposer un poste permanent au sein de l’entreprise.


Nous souhaitons à Oliver beaucoup de succès pour l’année scolaire à venir! Adecco le remercie ainsi que tous les autres stagiaires pour leur travail acharné au cours de l’été. Nous savons que cette expérience sera utile lorsque le moment sera venu de rejoindre le marché du travail et nous espérons vous voir accomplir de nombreuses choses. Oliver se trouve sur LinkedIn.

 

Les emplois vedettes de la semaine – 21 septembre 2016

lesEmploisVedettesdelaSemaine

Les postes suivants ne sont qu’un aperçu des postes actuellement disponibles au Canada et au Québec. Vous ne trouvez rien qui correspond à vos ambitions? Visitez adecco.ca pour visualiser toutes nos offres d’emploi actuelles.

Représentant des ventes externes à Montréal

Nous recrutons présentement pour un poste permanent de représentant des ventes externes à Montréal. Notre client est une compagnie de renommée mondiale qui œuvre  dans le domaine des ascenseurs et des escaliers mécaniques. Nous cherchons un représentant bilingue avec 3 ans ou plus d’expérience dans la modernisation des systèmes d’ascenseurs ou dans les ventes industrielles. Notre client offre un salaire annuel de 70 000 $, des bonus et une gamme complète d’avantages sociaux. Pour en savoir plus où pour soumettre votre candidature en ligne, cliquez ici.

Cariste Réception / Expédition à Bromont

Comptant plus de 1 500 employés au Canada et se démarquant à travers le monde pour ses produits de très hautes qualités, notre client recherche actuellement des employés fiables et débrouillards pour se joindre à son équipe de soir. Pour en savoir plus où pour soumettre votre candidature en ligne, cliquez ici.

Opérateur à Granby

Adecco recrute, actuellement, pour l’un de ses partenaires, dans la région de Granby. Notre client recherche des candidats débrouillards pour se joindre à son équipe de SOIR et de NUIT. Pour en savoir plus où pour soumettre votre candidature en ligne, cliquez ici.

Préposé à la production/entrepôt à Saint-Césaire

Notre client situé à Saint-Césaire est à la recherche de 3 employés qui supporteront le département de la production, et ce, pour une durée minimale d’un an. Pour en savoir plus où pour soumettre votre candidature en ligne, cliquez ici.

Gérant boutique Nespresso à Saint-Bruno

Notre client dans le commerce du détail, Nespresso, est présentement à la recherche d’un gérant pour l’ouverture d’une nouvelle boutique aux Promenades Saint-Bruno à la mi-octobre 2016. Nespresso offre un salaire compétitif et une vaste gamme d’avantages sociaux. Pour en savoir plus où pour soumettre votre candidature en ligne, cliquez ici.

Gérant boutique et bar Nespresso à Montréal

Vous avez de l’expérience dans le commerce de détail comme gérant ? Vous avez déjà géré une équipe de plus de 40 employés ? Notre client, Nespresso, est actuellement à la recherche d’un gérant pour sa boutique et bar de Montréal. Pour en savoir plus où pour soumettre votre candidature en ligne, cliquez ici.

Spécialiste approvisionnement et contrats à Laval

Notre client, une entreprise de renom qui œuvre  dans le domaine pharmaceutique, est présentement à la recherche d’un spécialiste approvisionnement et contrats pour occuper un poste permanent. Notre recherchons une personne avec un diplôme universitaire de 1er cycle et 5 à 7 ans d’expérience en approvisionnements indirects ou dans des fonctions relatives aux soumissions et contrats. Notre client vous offre une gamme complète d’avantages sociaux et un salaire compétitif. Pour poser votre candidature, cliquez ici.

Agent de la logistique et de l’approvisionnement à St-Eustache

Notre client, une entreprise spécialisée dans la distribution d’équipements médicaux située à Saint-Eustache, est à la recherche d’un agent de la logistique et de l’approvisionnement pour un poste permanent. Pour occuper ce poste, vous devez détenir 5 ans d’expérience dans un emploi similaire et un DEC en gestion des affaires, en commerce ou posséder une expérience pertinente. Pour en savoir plus où pour soumettre votre candidature en ligne, cliquez ici.

 

 

Rapport sur l’employabilité – Août 2016

Emploi

employment-fr_august

Après avoir diminué en juillet, l’emploi a connu une légère hausse en août (+26 000 ou +0,1 %). Le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 7,0 %, à la suite d’une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail.

Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi a progressé de 77 000 ou de 0,4 %, et cette progression est entièrement attribuable au travail à temps partiel. Durant la même période, le nombre total d’heures travaillées a légèrement diminué (-0,4 %).

En août, l’emploi a augmenté chez les jeunes de 15 à 24 ans et les personnes de 55 ans et plus, tandis qu’il a baissé chez les personnes de 25 à 54 ans. L’emploi a augmenté au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador, mais il a baissé au Nouveau-Brunswick. Les autres provinces ont connu peu de variation.

Il y avait plus de personnes travaillant dans les administrations publiques, tandis que l’emploi a diminué dans les services professionnels, scientifiques et techniques.

L’emploi dans le secteur public a augmenté en août, alors que le nombre de travailleurs autonomes a diminué et que le nombre d’employés du secteur privé a peu varié.

 

Taux de chômage

unemployment-fr_august

Hausse de l’emploi chez les jeunes et les personnes de 55 ans et plus

En août, l’emploi a progressé de 22 000 chez les jeunes de 15 à 24 ans. Toutefois, le taux de chômage a peu varié, se fixant 13,2 %, en raison d’une hausse du nombre de jeunes actifs sur le marché du travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans ce groupe a diminué de 48 000 (-1,9 %) et sa population a également baissé de 48 000 (-1,1 %).

Chez les personnes de 55 ans et plus, l’emploi a augmenté de 29 000 en août, et la hausse a été observée tant chez les hommes que chez les femmes. Le taux de chômage s’est maintenu à 6,0 %, puisque plus de personnes dans ce groupe d’âge étaient actives sur le marché du travail. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi chez les personnes de 55 ans et plus a augmenté de 133 000 (+3,7 %) et leur population a progressé de 315 000 (+3,1 %).

En août, l’emploi a diminué de 25 000 chez les personnes de 25 à 54 ans. Chez les hommes, l’emploi a légèrement baissé et le taux de chômage s’est accru de 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 6,6 %. Chez les femmes, l’emploi a peu varié et le taux de chômage s’est établi à 5,2 %. Par rapport à août 2015, l’emploi chez les personnes de 25 à 54 ans était pratiquement inchangé et leur population a augmenté de 51 000 (+0,3 %).

Sommaire provincial

Au Québec, l’emploi a progressé de 22 000 en août, et le taux de chômage a peu varié, s’établissant à 7,1 %, à la suite d’une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province s’est accru de 34 000 (+0,8 %).

À Terre-Neuve-et-Labrador, l’emploi a augmenté de 4 000 en août, et le taux de chômage a légèrement diminué pour s’établir à 12,3 %. Malgré la hausse observée en août, l’emploi a peu varié par rapport à 12 mois plus tôt.

En août, l’emploi a diminué de 3 000 au Nouveau-Brunswick, et le taux de chômage s’est établi à 9,4 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans cette province était essentiellement inchangé.

En Ontario, l’emploi a connu peu de variation aussi bien par rapport au mois précédent que par rapport à 12 mois plus tôt. Toutefois, en août, le taux de chômage s’est accru de 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 6,7 %, à la suite d’une augmentation du nombre de personnes à la recherche de travail.

En Colombie-Britannique, l’emploi était pratiquement inchangé en août. Le taux de chômage a aussi peu varié, s’établissant à 5,5 %, et est demeuré le plus faible parmi les provinces. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi en Colombie-Britannique a augmenté de 73 000 ou de 3,1 %. Il s’agit du taux de croissance le plus élevé de toutes les provinces.

Perspective sectorielle

En août, l’emploi a augmenté de 16 000 dans les administrations publiques. Malgré une hausse générale, l’emploi a baissé chez les intervieweurs d’enquêtes et les commis à la statistique, une catégorie professionnelle qui correspond aux activités liées au Recensement de 2016. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans les administrations publiques était pratiquement inchangé.

Dans les services professionnels, scientifiques et techniques, l’emploi a diminué de 23 000. L’emploi dans ce secteur a peu varié par rapport à 12 mois plus tôt.

L’emploi dans le secteur public s’est accru de 57 000 en août, ce qui a contrebalancé la baisse observée en juillet. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans le secteur public était essentiellement inchangé. Le secteur public comprend tous les employés des administrations publiques, la majorité des employés des services publics, ainsi que certains employés des secteurs de l’éducation, des soins de santé et de l’assistance sociale, du transport et de l’entreposage, et d’autres secteurs.

Le nombre de travailleurs autonomes a connu une baisse de 39 000 en août, mais ce nombre était presque inchangé par rapport à août 2015.

Le nombre d’employés du secteur privé a peu varié par rapport au mois précédent, mais il a augmenté de 97 000 (+0,8 %) comparativement à 12 mois plus tôt.

L’emploi d’été chez les étudiants

De mai à août, l’Enquête sur la population active recueille des données sur le marché du travail des jeunes de 15 à 24 ans qui fréquentaient l’école à temps plein en mars et qui ont l’intention de retourner aux études à temps plein à l’automne. Les données publiées ne sont pas désaisonnalisées, et les comparaisons ne peuvent donc être faites que d’une année à l’autre.

Chez les étudiants âgés de 15 à 24 ans, le taux d’emploi moyen au cours des mois d’été (de mai à août) s’établissait à 48,8 %, soit un taux semblable à celui de 49,1 % observé en 2015.

Le taux d’emploi moyen chez les étudiants âgés de 20 à 24 ans était de 64,9 % au cours de l’été 2016 (comparativement à 66,0 % en 2015). Chez les étudiants âgés de 17 à 19 ans, le taux était de 55,1 % (comparativement à 54,5 %) et il était de 24,7 % chez les étudiants âgés de 15 et 16 ans (comparativement à 25,2 %).

Le taux de chômage moyen au cours de l’été était de 10,2 % chez les étudiants âgés de 20 à 24 ans, soit un taux pratiquement inchangé par rapport à celui de 10,1 % observé en 2015. Parallèlement, le taux de chômage était de 15,3 % chez les étudiants âgés de 17 à 19 ans (par rapport à 17,3 % en 2015), et de 28,1 % chez les étudiants âgés de 15 et 16 ans (par rapport à 29,7 %).

Comparaison entre le Canada et les États-Unis

Ajusté en fonction des concepts utilisés aux États-Unis, le taux de chômage était de 5,9 % au Canada en août, alors qu’il était de 4,9 % aux États-Unis. Comparativement à août 2015, le taux de chômage était essentiellement inchangé au Canada, tandis qu’il a légèrement baissé (-0,2 point de pourcentage) aux États-Unis.

Le taux d’activité au Canada (ajusté en fonction des concepts américains) était de 65,4 % en août, comparativement à 62,8 % aux États-Unis. Le taux d’activité a diminué de 0,4 point de pourcentage au Canada au cours des 12 derniers mois, tandis qu’il a enregistré une légère hausse (+0,2 point de pourcentage) aux États-Unis.

En août, le taux d’emploi au Canada (ajusté selon les concepts américains) s’est établi à 61,5 %, comparativement à 59,7 % aux États-Unis. Par rapport à 12 mois plus tôt, le taux d’emploi a baissé de 0,4 point de pourcentage au Canada, tandis qu’il a augmenté de 0,3 point de pourcentage aux États-Unis.

Source : Statistique Canada

 

 

Les emplois vedettes de la semaine – 13 septembre 2006

lesEmploisVedettesdelaSemaine

Les postes suivants ne sont qu’un aperçu des postes actuellement disponibles au Canada et au Québec. Vous ne trouvez rien qui correspond à vos ambitions? Visitez adecco.ca pour visualiser toutes nos offres d’emploi actuelles.

Serveurs – Montréal

Notre client, une importante entreprise spécialisée dans le café haut de gamme, est présentement à la recherche de serveur (euse)s à temps plein pour un poste à long terme au centre-ville de Montréal !

Vous aimez conseiller les gens dans leurs achats ? Vous avez l’esprit orienté vers le service à la clientèle ? Vous aimez l’industrie du café « de luxe » ? Voici l’occasion de vous démarquer ! Pour en savoir plus ou pour poser votre candidature, cliquez ici.

Cuisinier – Montréal

Notre client, leader mondial de l’agroalimentaire et véritable pionnier sur le marché du café, Nespresso, recherche présentement un cuisinier à temps plein 30 à 40 heures/semaine pour son café bistro. Pour en savoir plus ou pour poser votre candidature, cliquez ici.

Vendeur – Montréal

Notre client, Nespresso, situé au centre-ville de Montréal est présentement à la recherche d’un vendeur à temps plein 30 à 40 heures semaine. Le salaire offert est de 14 $/h. Pour en savoir plus ou pour poser votre candidature, cliquez ici.

Vendeurs – St-Bruno

Notre client, Nespresso, ouvrira une nouvelle boutique aux Promenades Saint-Bruno au début du mois de novembre et recherche trois (3) vendeurs à temps plein. Pour en savoir plus ou pour poser votre candidature, cliquez ici.

Vendeurs – Pointe-Claire

Notre client, Nespresso, ouvrira une nouvelle boutique au Centre Fairview Pointe-Claire au début d’octobre et recherche neuf (9) vendeurs à temps partiel. Pour en savoir plus ou pour poser votre candidature, cliquez ici.

Gérant de boutique – St-Bruno

Notre client, leader dans le commerce du détail, Nespresso, est présentement à la recherche d’un gérant pour l’ouverture d’une nouvelle boutique aux Promenades Saint-Bruno à la mi-octobre 2016. Pour en savoir plus ou pour poser votre candidature, cliquez ici. 

 

 

 

Les emplois vedettes de la semaine – 15 Août 2016

lesEmploisVedettesdelaSemaine

Les postes suivants ne sont qu’un aperçu des postes actuellement disponibles au Canada et au Québec. Vous ne trouvez rien qui correspond à vos ambitions? Visitez adecco.ca pour visualiser toutes nos offres d’emploi actuelles.

Opérateurs de ligne de production permanent de nuit à Rawdon 

Devenez spécialiste en production d’emballage alimentaire! Situé à Rawdon, notre client recherche 5 Opérateurs de ligne de production permanent de nuit. Les tâches seront, entres autres, assurer la production de bouchons dans les temps et la qualité impartis et Inspecter visuellement la finition des bouchons pour s’assurer de la qualité de ces derniers. Vous avez la capacité organisationnelle et de gestion? Etes-vous en bonnes condition physique? Pour en savoire plus et faire parvenir votre C.V., cliquez ici.

 

Préposé à l’étiquetage de jour ou de soir à Boisbriand

Notre client, situé à Boisbriand, est à la recherche de préposé à l’étiquetage de produits! Votre tâche serait de coller les étiquettes sur les boîtes dans le département du conditionnement. Notre client vous offre de travailler dans un environnement agreeable. Avez-vous de l’expérience en production ou en collage de produits? Possédez-vous des souliers ou bottes à caps d’acier? Si vous pensez que ce poste est pour vous, envoyer votre C.V. ici.

Rapport sur l’employabilité – juillet 2016

Après trois mois de peu de variation, l’emploi a diminué de 31 000 (-0,2 %) en juillet. Le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 6,9 %.

L’emploi à temps plein a diminué de 71 000 de juin à juillet, alors que l’emploi à temps partiel a augmenté de 40 000.

Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi total a progressé de 71 000 ou de 0,4 %, et cette progression est entièrement attribuable au travail à temps partiel. Durant la même période, le nombre total d’heures travaillées s’est accru de 0,4 %.

En juillet, l’emploi a baissé chez les jeunes de 15 à 24 ans, alors qu’il a peu varié dans les autres groupes démographiques.

L’emploi a diminué en Ontario et à Terre-Neuve-et-Labrador, et il a augmenté en Colombie-Britannique et au Nouveau-Brunswick.

Il y avait moins de personnes travaillant dans les administrations publiques en juillet, tandis que l’emploi a augmenté dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale.

Le nombre d’employés du secteur public a diminué en juillet et le nombre d’employés du secteur privé et de travailleurs autonomes a peu varié.

 

Taux de chômage

Moins de jeunes en emploi

En juillet, l’emploi a diminué de 28 000 chez les 15 à 24 ans, et cette baisse est entièrement attribuable au travail à temps partiel. Le taux de chômage des jeunes s’est établi à 13,3 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi des jeunes a diminué de 66 000 (-2,7 %), alors que leur population a baissé de 45 000 (-1,0 %).

L’emploi a peu varié chez les personnes de 25 à 54 ans en juillet. Toutefois, chez les femmes de ce groupe d’âge, l’emploi à temps plein a diminué de 39 000, et cette baisse a été en grande partie contrebalancée par une hausse de l’emploi à temps partiel (+38 000). Le taux de chômage chez les 25 à 54 ans était de 5,9 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a peu varié.

En juillet, l’emploi a également peu varié chez les hommes et les femmes de 55 ans et plus. Comparativement au même mois un an plus tôt, l’emploi a augmenté de 105 000 (+6,6 %) chez les femmes et de 37 000 (+1,8 %) chez les hommes. La hausse de l’emploi dans ce groupe d’âge était principalement attribuable à la croissance de la population.

L’emploi baisse en Ontario et progresse en Colombie-Britannique

En Ontario, l’emploi a diminué de 36 000 en juillet; il s’agit de la première baisse notable depuis septembre 2015. Le taux de chômage dans la province s’est maintenu à 6,4 % en raison d’une diminution du nombre de personnes actives sur le marché du travail.

En juillet, l’emploi a diminué de 5 000 à Terre-Neuve-et-Labrador, et le taux de chômage a augmenté de 0,8 point de pourcentage pour atteindre 12,8 %. Au cours des 12 mois se terminant en juillet, l’emploi dans la province a diminué de 4 300 (-1,8 %).

L’emploi en Colombie-Britannique a augmenté de 12 000 en juillet, poursuivant une tendance à la hausse amorcée au printemps 2015. Le taux de chômage dans la province a diminué de 0,3 point de pourcentage pour se fixer à 5,6 %, soit le taux le plus bas au pays. Au cours des 12 mois se terminant en juillet, la hausse de l’emploi en Colombie-Britannique a totalisé 85 000 ou 3,7 %, ce qui représente le taux de croissance le plus élevé de toutes les provinces.

L’emploi au Nouveau-Brunswick a augmenté de 5 000 en juillet, et le taux de chômage a diminué de 0,6 point de pourcentage pour s’établir à 9,7 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a progressé de 6 700 (+1,9 %).

Au Québec, l’emploi a peu varié et le taux de chômage était stable, se fixant à 7,0 %. Le niveau d’emploi dans la province est relativement stable depuis l’été 2015.

Pour le deuxième mois d’affilée, l’emploi en Alberta était pratiquement inchangé. Toutefois, en raison d’un nombre accru de personnes à la recherche de travail, le taux de chômage dans la province a augmenté de 0,7 point de pourcentage pour atteindre 8,6 %, soit le taux le plus élevé depuis septembre 1994. Au cours des 12 mois se terminant en juillet, l’emploi en Alberta a diminué de 49 000 (-2,1 %), et l’emploi à temps plein, de 104 000 (-5,4 %). Au cours de la même période, le taux de chômage a augmenté de 2,4 points de pourcentage.

Perspective sectorielle

En juillet, l’emploi dans les administrations publiques a diminué de 24 000, et la majeure partie de cette baisse s’est produite à l’échelle locale, municipale et régionale. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans les administrations publiques était inchangé.

Le nombre de personnes travaillant dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale a augmenté de 28 000 en juillet, portant à 64 000 (+2,8 %) la hausse sur 12 mois. L’augmentation mensuelle de l’emploi dans ce secteur était principalement attribuable à la hausse observée au Québec et en Colombie-Britannique.

L’emploi dans le secteur public a diminué de 42 000 en juillet, alors que le nombre d’employés du secteur privé et de travailleurs autonomes a peu varié. Le secteur public comprend tous les employés des administrations publiques, la majorité des employés des services publics, ainsi que certains employés des secteurs de l’éducation, des soins de santé et de l’assistance sociale, du transport et de l’entreposage et d’autres secteurs.

Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans le secteur public a légèrement baissé (-40 000 ou -1,1 %), tandis que le nombre d’employés du secteur privé a augmenté de 103 000 (+0,9 %). Au cours de la même période, le nombre de travailleurs autonomes a peu varié.

L’emploi d’été chez les étudiants

De mai à août, l’Enquête sur la population active (EPA) recueille des données sur le marché du travail concernant les jeunes de 15 à 24 ans qui fréquentaient l’école à temps plein en mars et qui ont l’intention de retourner aux études à temps plein à l’automne. Les données publiées ne sont pas désaisonnalisées, et les comparaisons ne peuvent donc être faites que d’une année à l’autre.

Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a peu varié chez les étudiants âgés de 20 à 24 ans, et le taux de chômage s’est établi à 8,1 %, soit un taux similaire à celui de juillet 2015.

Chez les étudiants âgés de 17 à 19 ans, l’emploi a légèrement baissé (-17 000) comparativement à juillet 2015, et cette baisse est presque totalement attribuable au travail à temps plein. Le taux de chômage s’est établi à 17,3 %, soit à peu près le même taux que 12 mois plus tôt.

Chez les 15 et 16 ans, l’emploi était stable comparativement à juillet 2015, et le taux de chômage (30,3 %) était presque inchangé par rapport à 12 mois plus tôt.

L’effet des feux de forêt dans la région de Fort McMurray sur la collecte et les estimations de l’Enquête sur la population active

En raison des feux de forêt qui ont touché le nord de l’Alberta et qui ont entraîné l’évacuation des résidents de la région de Fort McMurray, les données de l’EPA pour l’agglomération de recensement de Wood Buffalo n’ont pas été recueillies de mai à juillet.

À l’aide de méthodes statistiques courantes, les données manquantes pour Wood Buffalo ont été remplacées par des valeurs de substitution obtenues auprès de répondants similaires de régions voisines.

La population de Wood Buffalo représente 2 % de la population de l’Alberta. Par conséquent, l’effet de l’interruption de la collecte de données est minime sur les estimations provinciales, et négligeable sur les estimations nationales.

L’effet de cette interruption est plus important dans les régions infraprovinciales, particulièrement dans la région économique de Wood Buffalo–Cold Lake, dont environ 60 % de la population est constituée de résidents de Wood Buffalo. Par conséquent, les estimations distinctes relatives à cette région économique, qui sont normalement présentées sous forme de moyennes mobiles de trois mois, ne seront pas publiées pour les mois de juin et de juillet.

La collecte courante de l’EPA dans toutes les autres régions du Canada n’a pas été touchée et s’est déroulée du dimanche 17 juillet jusqu’au mardi 26 juillet. La semaine de référence de l’EPA pour juillet allait du dimanche 10 juillet au samedi 16 juillet.

Statistique Canada connaît bien les circonstances difficiles que traversent les résidents de la région de Fort McMurray. La décision de reprendre la collecte pour l’EPA à Fort McMurray sera prise en collaboration avec les administrations provinciales et locales de l’Alberta.

Source : Statistique Canada