Aller au contenu principal

Les cinq erreurs à éviter dans votre CV

Plusieurs erreurs courantes peuvent expliquer pourquoi votre CV est envoyé sur-le-champ aux oubliettes. Injuste? Peut-être un peu, mais en faisant preuve de vigilance et en évitant les cinq erreurs présentées ici, vous augmenterez vos chances d’être convoqué en entrevue.

1. Votre CV fait plus d’une page.

Que vous soyez en début de carrière ou ayez 15 ans de métier, tout doit tenir en une page. Ne présentez que les compétences et les expériences de travail qui correspondent le mieux à l’emploi visé. De cette manière, votre CV sera adapté à l’offre et facile à lire.

Ce sont des centaines de CV qui atterrissent sur les bureaux des recruteurs, alors ils doivent les évaluer rapidement : en moyenne, ils les parcourent en six secondes. Sachant que vous disposez de si peu de temps pour éveiller leur intérêt, vous gagnez à réunir sur une seule page l’information pertinente.

Puis-je jouer avec les marges?

Les trucs du genre ne fonctionnaient pas à l’école, alors ne pensez pas berner un responsable du recrutement. Votre ruse sera découverte, et plus vos marges seront étroites, plus votre CV sera difficile à lire. Résultat? Encore plus de chances qu’il finisse dans la poubelle.

Tâchez plutôt de respecter ces directives de mise en page :

  • Les quatre marges doivent faire au moins 2,54 cm.
  • La taille de la police doit être d’au moins 11 points.
  • Utilisez la ponctuation et présentez les dates d’emploi de manière uniforme.
  • Soyez concis : présentez vos réalisations et responsabilités sous forme de liste à puces.
  • Soyez précis : pour chaque poste occupé, donnez des exemples quantifiables de votre succès.

2. Vous n’avez pas révisé votre CV et votre lettre de présentation.

« Négligent » : est-ce bien la première impression que vous souhaitez laisser à votre employeur potentiel? Nul n’est à l’abri d’une erreur, mais une coquille dans votre CV peut indiquer que vous n’avez pas pris la peine de vous relire, ou que vous l’avez fait, mais n’avez pas repéré votre bévue. Évidemment, ce n’est rien pour rassurer un employeur, qui veut embaucher quelqu’un en qui il a confiance.

Pour éviter les fautes de grammaire et d’orthographe, demandez à plus d’une personne de passer votre CV au peigne fin. Amis, parents, peu importe : l’important, c’est qu’ils soient à l’affût et maîtrisent bien la langue française.

Enfin, soyez cohérent dans votre usage du passé et du présent. N’oubliez pas : ne recourez au présent que pour décrire les responsabilités de votre emploi actuel.

3. Vous avez fait un portrait trop subjectif.

Vous vous êtes présenté de l’une ou l’autre de ces façons?

  • Excellentes aptitudes en communication écrite et orale
  • Excellent esprit d’équipe
  • Travailleur acharné
  • Axé sur les résultats
  • Minutieux

Alors, prouvez que c’est vrai! En plus d’être surutilisées, les expressions du genre sont totalement subjectives. Oui, vous êtes peut-être un travailleur acharné et axé sur les résultats, mais à moins de pouvoir le démontrer de manière quantifiable, n’en dites rien dans votre CV : contentez-vous plutôt d’énumérer les réalisations concrètes qui témoignent de vos compétences.

Tant de candidats surestiment la qualité de leur travail que la plupart des employeurs ignorent les énoncés subjectifs dans les CV. Vous voulez les impressionner? Misez sur les faits : c’est avec des chiffres précis et des preuves à l’appui que vous donnerez du poids à votre candidature.

La question est simple : en quoi avez-vous démontré les compétences recherchées par l’entreprise? Une promotion peut par exemple confirmer votre éthique de travail, et le fait d’avoir géré plusieurs collègues, votre sens du leadership.

4. Vous n’avez pas adapté votre CV au poste.

Personnaliser un CV peut sembler pénible quand vous postulez plusieurs emplois, mais soyez assuré que c’est du temps bien investi. En fait, en présentant un CV générique, vous donnez l’impression d’avoir soumis votre candidature à l’aveugle sans vous demander si vous aviez les compétences requises… et vous réduisez du même coup vos chances d’être convoqué en entrevue.

Comment personnaliser votre CV?

Lisez bien la description de poste. Quelles sont les principales responsabilités? Revient-on plus d’une fois sur certaines exigences? Quelles tâches se rapportent à votre expérience de travail présente ou passée?

Organisez les divers éléments en fonction de leur pertinence. Scolarité, ancien emploi ou certification récente : l’important, c’est de mettre de l’avant ce qui est le plus à propos. Aucune règle ne vous oblige à présenter l’information par ordre chronologique, alors pourquoi ne pas prioriser l’expérience qui sera la plus pertinente aux yeux du responsable du recrutement?

Présentez vos expériences en fonction du poste. Comment rattacher vos emplois passés aux exigences de l’offre? Pour apprendre à reformuler vos énoncés afin de mettre en valeur telle ou telle compétence générale, lisez cet article paru sur The Muse.

5. Vous avez menti ou exagéré au sujet de votre travail ou de vos réalisations.

Mentir, notamment en « gonflant » un CV, est une technique qu’utilisent souvent les chercheurs d’emploi afin d’avoir l’air plus qualifiés qu’ils ne le sont. Vous pensez que c’est facile? Sachez que si vous ne vous trahissez pas sur les médias sociaux ou lors de l’entrevue, il y a de fortes chances que vos références dévoilent la supercherie.

Bref, pas d’invention!

Présentez vos compétences et votre expérience de manière favorable, oui, mais pas au point de falsifier vos réalisations. Si vous êtes démasqué, vous risquez de vous retrouver sur la liste noire de l’entreprise, sans compter que votre relation avec vos références sera compromise.

De votre CV dépend la première – et bien souvent la seule – impression qu’un employeur aura de vous. Selon ce qu’il projette, vous augmenterez vos chances d’être convoqué en entrevue ou votre candidature sera balayée du revers de la main. Vous voulez vous rendre aussi loin que possible dans le processus d’embauche? Évitez de commettre ces erreurs courantes. Au bout du compte, la décision revient au responsable du recrutement, mais vous avez le pouvoir de présenter un CV qui montre en quoi vous êtes le candidat idéal pour le poste!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

Les PME et la concurrence grandissante pour les talents

Face aux grandes entreprises, les propriétaires de PME se sentent parfois comme David contre Goliath. Ne perdez pas votre candidat de rêve aux mains d’un puissant concurrent! Suivez nos conseils pour préparer votre équipe à un brillant avenir.

Les petites et moyennes entreprises (PME) font souvent face à une forte concurrence, y compris pour recruter des candidats de qualité. L’intégration et la formation des recrues se révèlent parfois coûteuses, sans compter qu’il est parfois difficile d’attirer les candidats avec une marque moins connue. À l’occasion de la Semaine de la PME, nous mettons en lumière certains des défis de recrutement auxquels sont confrontées ces entreprises et nous leur fournissons quelques conseils pour tirer leur épingle du jeu. Lire la Suite

Le fossé des compétences au Canada

Baby-boomers qui partent à la retraite, secteur des technologies en forte croissance : le marché du travail subit une transformation majeure. Cette métamorphose crée un fossé des compétences auquel nous devons remédier si l’on veut demeurer concurrentiels sur la scène internationale.

Si le taux de chômage a récemment atteint son niveau le plus bas depuis 40 ans, bien des candidats ne disposent toujours pas des compétences requises pour suivre l’évolution d’un marché du travail où l’automatisation remplace petit à petit bon nombre des tâches manuelles répétitives exécutées par l’homme, et où la technologie crée des emplois dans des secteurs nouveaux. La main-d’œuvre est donc de plus en plus mésadaptée, puisque les travailleurs victimes de l’automatisation n’arrivent pas, faute de compétences, à décrocher les postes issus des avancées technologiques.

Selon une étude, le PIB de l’Ontario pourrait chuter de 24 milliards de dollars, soit environ 4 % de sa valeur totale. Ne pas s’attarder au fossé des compétences, c’est donc s’exposer à de graves contrecoups économiques. Mais comment réduire l’écart?

Collaboration accrue

Il faut d’abord miser sur les travailleurs de demain. Dans un rapport de 2016 intitulé Strengthening Ontario’s Workforce for the Jobs of Tomorrow, la Human Resources Professionals Association (HRPA) évoque la nécessité de recueillir des données plus exhaustives sur les tendances du marché et d’étoffer les analyses qu’on en tire. Les étudiants pourront ainsi choisir leur domaine d’études de manière plus éclairée en fonction de la demande actuelle et future.

Plusieurs des recommandations de ce rapport s’adressent au gouvernement, mais on y souligne aussi que la solution passe par la collaboration entre les entreprises et les établissements d’enseignement. Grâce à des programmes de sensibilisation et à des initiatives de perfectionnement (stages, emplois dans le cadre de programmes coopératifs ou d’apprentissage), les organisations peuvent orienter les étudiants et les jeunes travailleurs vers des métiers où la demande est forte.

Recyclage professionnel

De nos jours, l’apprentissage continu est incontournable. Dans un monde où les compétences exigées évoluent au gré des innovations technologiques et où le travail à la pige et l’économie à la demande menacent les modèles d’emploi traditionnels, les entreprises doivent s’adapter rapidement si elles veulent que leur main-d’œuvre reste à la hauteur.

De bonnes ressources : les cours en ligne gratuits ou les applications de microformation, qui optimisent à la fois le temps investi et votre budget. Vous pourriez même envisager d’offrir un programme de formation agréé en collaboration avec un établissement d’enseignement de la région afin que vos employés les plus motivés acquièrent les compétences que vous recherchez. Il y a tant de possibilités, selon vos besoins et votre budget, que ces diverses options sont à la fois faciles à implanter et rentables.

Changement de culture

Toutes les suggestions qui précèdent reposent sur un nécessaire changement de philosophie : vous devez concevoir le perfectionnement des employés comme un avantage concurrentiel. Les compétences requises changeant au rythme des progrès technologiques, il faut demeurer constamment à jour. Une entreprise qui fait de la formation une priorité réussira par ailleurs à attirer les meilleurs talents, car ceux-ci sont animés par une volonté intrinsèque de se démarquer.

Besoin d’aide pour pourvoir des postes difficiles à combler? Nos conseillers en recrutement sont là pour vous! Comme ils ont accès à certains des meilleurs candidats au pays et à des milliers de ressources de formation, ils sauront trouver la perle rare qui manque à votre équipe!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Le travail temporaire : un plus pour votre carrière

Vous vous demandez si le travail temporaire est fait pour vous? Chez Adecco, nous croyons que le travail temporaire donne aux gens l’occasion de bâtir la carrière dont ils rêvent. Quel que soit votre cheminement, vous bénéficierez de la latitude et des possibilités d’apprentissage que vous recherchez. Nous vous expliquons comment les mandats temporaires par l’intermédiaire d’une agence de placement pourraient faire avancer votre carrière.

Une expérience au sein des meilleures entreprises canadiennes

Travailler pour des employeurs dans divers secteurs, c’est une excellente façon de faire l’essai de différents rôles et responsabilités. Bien des travailleurs se tournent en effet vers les mandats contractuels pour déterminer les fonctions qui leur conviennent le mieux. Parallèlement, en proposant des mandats temporaires, les employeurs peuvent évaluer les candidats avant de s’engager par un contrat à plus long terme. Un rôle temporaire vous permet aussi d’avoir un pied dans une entreprise qui n’offre pas de postes permanents pour l’instant; vous aurez une longueur d’avance si elle décidait d’embaucher des employés permanents, puisque vous connaîtrez son fonctionnement et que vous aurez prouvé vos compétences.

En plus, votre cheminement de carrière n’a pas d’importance. Qu’il s’agisse d’un premier emploi ou d’une transition, ou que vous souhaitiez regagner le milieu du travail, combler une période d’inactivité ou travailler moins, un mandat temporaire vous offre une occasion de travail stimulante adaptée à vos besoins.

Vous n’êtes pas seul

En passant par une agence de placement, vous vous simplifierez beaucoup la tâche. Chez Adecco, les conseillers en recrutement offrent aux employés temporaires des conseils d’expert sur la rédaction d’un CV et d’une lettre de présentation, le processus d’entrevue, l’établissement d’une image de marque personnelle et la manière de se présenter. Ayant pour priorité votre succès, nous travaillons ensuite avec nos clients pour offrir à nos travailleurs temporaires des possibilités de travail sécuritaires et gratifiantes, et nous gardons le contact avec eux tout au long du processus. Avec une agence de placement qui assure un tel soutien, vous saurez que votre carrière est entre bonnes mains.

Des possibilités de permanence… si vous le voulez!

Que vous ayez pour objectif de poursuivre le travail contractuel ou de décrocher un emploi permanent, vous pouvez grâce aux mandats temporaires façonner votre carrière en expérimentant divers rôles et en vous faisant connaître.

Si vous recherchez un emploi permanent, en réalisant des mandats dans diverses entreprises vous pourrez trouver celle qui vous convient le mieux. Radial est l’exemple parfait d’une entreprise dynamique qui a le succès de ses employés et de ses travailleurs temporaires à cœur. Société mondiale de commerce électronique spécialisée dans la gestion de commandes distribuées, l’inventaire et la disponibilité des stocks des entreprises, le traitement des commandes et le service à la clientèle, Radial propose à ses gens un travail qui les stimule dans un milieu qu’ils n’ont pas envie de quitter.

Voici le témoignage de trois personnes sur la façon dont Radial et Adecco ont transformé leur carrière :

Samantha Scott, superviseure aux opérations

Je suis entrée chez Radial, par l’intermédiaire d’Adecco, en octobre 2010 comme commis à l’entrepôt. En 2012, Radial m’a embauchée directement. J’ai ensuite été promue chef d’équipe, puis, en 2014, superviseure aux opérations. Radial m’a toujours démontré sa volonté de faire avancer et de faire croître les personnes qui travaillent fort. J’ai eu la chance d’en profiter, et je sais que Radial me réserve un avenir prometteur, comme à tous ceux qui font preuve de dévouement.

Justin Smithers, superviseur aux opérations

J’ai commencé à travailler pour Radial, par l’intermédiaire d’Adecco, en août 2014. J’ai tout de suite été impressionné par l’entreprise. Sa culture exceptionnelle favorise l’épanouissement et le perfectionnement. Grâce à l’appui de Radial et d’Adecco, j’ai été embauché à temps plein en mars 2015. Depuis, les dirigeants de l’entreprise m’offrent des possibilités et mettent mes compétences à profit, en plus d’assurer mon perfectionnement. En août 2016, j’ai été promu chef d’équipe et pour la première fois, j’ai pu gérer des employés. J’ai continué ma progression. En août 2017, j’ai atteint mon but : devenir superviseur aux opérations.

Mejo Varghese, gestionnaire des opérations du site

Ma carrière chez Radial a commencé il y a plusieurs années, en 2012; par l’intermédiaire d’Adecco, j’ai eu la chance de décrocher un poste de technicien en TI. Comme nouvel arrivant, ce n’est pas toujours facile de trouver du travail dans son domaine. J’étais reconnaissant à Adecco de m’aider à poursuivre ma carrière grâce à cette excellente opportunité.

J’ai vite pris conscience du potentiel de croissance au sein de l’entreprise. J’ai rapidement été promu superviseur aux opérations du site. Un an plus tard, ma carrière a encore progressé : je suis devenu gestionnaire des opérations du site. Non seulement Radial tient à ses employés, mais elle aide chacun à atteindre son plein potentiel!

Envie de travailler pour Radial? Consultez les emplois qu’offre Adecco chez Radial et postulez dès aujourd’hui.

Acquérir une ou deux compétences… ou dix

Pendant votre mandat, profitez des occasions d’acquérir de nouvelles compétences. Ayez soif d’apprendre, et cherchez à mettre en pratique et à perfectionner vos compétences, que ce soit dans le cadre du mandat actuel ou des prochains.

Pour développer vos compétences, vous pouvez aussi suivre des formations en ligne. Les cours en ligne ouverts à tous, comme Alison ou Coursera, permettent aux apprenants d’acquérir des connaissances et des compétences gratuitement, partout et en tout temps. En plus, les employés temporaires d’Adecco ont accès à des centaines de modules de formation en ligne sur une variété de sujets, qu’il s’agisse de logiciels techniques, de service à la clientèle, des lois sur la santé et la sécurité ou de rédaction commerciale. Les candidats, que ce soit pendant ou après leur mandat, peuvent ainsi enrichir leur CV et leur expérience d’emploi, ce qui maximisera leurs chances de réussite.

L’avantage des avantages

Bien des agences de placement, dont Adecco, offrent aux employés de la formation, de l’expérience, du mentorat et des avantages sociaux. Après tout, c’est ainsi qu’elles peuvent retenir les meilleurs talents. Pour un employé temporaire, les avantages sociaux – assurance maladie, assurance dentaire et assurance vie collectives, indemnité de vacances, congés, rémunération des jours fériés, conseils de carrière et formation professionnelle – rendent la vie un peu plus prévisible.

Formation professionnelle, placement dans certaines des meilleures entreprises du Canada et avantages sociaux exceptionnels : pourquoi ne pas commencer le travail temporaire dès aujourd’hui?

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

 

Remettre le service à la clientèle au centre de vos priorités

Ce sont peut-être vos stratégies de commercialisation et votre publicité qui attirent vos clients, mais c’est la qualité de votre service à la clientèle qui fait en sorte qu’ils reviennent et vous réfèrent leurs parents et amis. Ne laissez pas un service de qualité médiocre nuire à votre chiffre d’affaires. Afin de souligner la semaine nationale du service à la clientèle qui se déroule du 1er au 5 octobre, nous avons pensé vous faire profiter de nos meilleurs conseils pour sensibiliser votre personnel à l’importance de la qualité du service.

Bien que le service à la clientèle soit une fonction indispensable au succès d’une organisation, sa valeur est sous-estimée. En effet, non seulement un bon service contribue-t-il à développer vos relations avec votre clientèle, mais une stratégie efficace en la matière peut vous permettre de recueillir de précieux commentaires de vos clients sur vos services et vos produits, tout en augmentant leur confiance en votre marque. Tout le monde y gagne!

Ce ne sont cependant pas toutes les organisations qui ont les moyens d’investir dans la création d’un centre d’appels ou d’une équipe de service. Alors comment faire en sorte que le service à la clientèle occupe une place plus importante dans votre entreprise, sans pour autant procéder à une réorganisation complète? Prenez connaissance des quatre conseils d’Adecco et voyez le changement s’opérer!

Engagez des employés axés sur le service dans toutes les unités

« Il en coûte de 6 à 7 fois plus cher d’acquérir un nouveau client que de garder un client existant. »

Embaucher du personnel ayant de l’expérience en service à la clientèle, que ce soit en centre d’appels ou dans le commerce de détail, pourrait s’avérer très profitable pour votre entreprise. En effet, non seulement ces employés pourront mettre à profit leurs compétences dans leurs nouvelles fonctions, mais ils accorderont aussi probablement une grande priorité à la satisfaction des clients, ce que ces derniers ne manqueront pas de remarquer. Ces employés serviront également de modèles à leurs collègues qui manquent d’expérience ou de compétences dans le domaine, et ils pourront ainsi contribuer à valoriser le service à la clientèle au sein de votre entreprise.

Rendez la formation sur le service à la clientèle obligatoire pour tous les employés

« Un client a 4 fois plus de risques d’aller voir la concurrence après avoir reçu un mauvais service qu’en raison d’un problème relié au prix ou au produit. »

Offrir un bon service c’est bien plus que traiter les plaintes des clients; cela demande une bonne connaissance du produit, une capacité à communiquer clairement et avec un langage positif, de l’empathie et beaucoup plus. Étant donné le caractère multidimensionnel d’un bon service à la clientèle, aider vos employés à acquérir ces compétences pourrait augmenter de façon considérable la qualité du service dans votre organisation. Faites-en une priorité en mettant au programme une formation annuelle obligatoire pour tous. Profitez de ces séances pour insister sur la politique de l’entreprise quant à ses produits ou aux garanties offertes, et reproduisez différentes situations potentielles sous forme de jeux de rôles pour aider vos employés à développer leurs aptitudes. En étant préparés à ces interactions parfois complexes, ils se sentiront plus à l’aise et aborderont avec davantage de confiance les éventuels problèmes auxquels ils seront confrontés avec vos clients.

Fournissez un aide-mémoire de bureau.

« 70 % des expériences d’achat sont évaluées par les clients en fonction du traitement qu’ils estiment avoir reçu. »

Apprendre à bien servir les clients demande du temps et des efforts et ne viendra pas toujours naturellement à vos employés, surtout ceux travaillant dans des secteurs où ils ne sont pas appelés à interagir avec la clientèle en temps normal. Mettez à la disposition de votre personnel un aide-mémoire sur lequel figurent les mots et les phrases à utiliser dans des situations délicates. Un tel outil les aidera à prendre le contrôle de la discussion avec le client, tout en travaillant en vue d’obtenir un résultat positif.

Offrez des avantages et des récompenses

« 55 % des clients seraient prêts à payer un supplément pour s’assurer d’un meilleur service. »

Soulignez le travail des employés qui font du service à la clientèle une priorité de chaque instant dans l’accomplissement de leurs tâches. Vous viendrez ainsi confirmer l’engagement de votre organisation à maintenir un niveau de service élevé et vous encouragerez les autres membres de l’équipe à améliorer leurs compétences dans ce domaine. Peu importe de quelle façon vous choisirez de récompenser vos meilleurs éléments – journée de congé, carte-cadeau ou certificat de l’employé du mois –, ce pourrait bien être le petit coup de pouce qui les motivera à faire du service à la clientèle une priorité au quotidien.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

La recherche du bonheur (au travail)

Ce n’est rien de surprenant : les employés apprécient un milieu de travail où règne le bonheur. Mais on oublie parfois que c’est aussi un atout pour les employeurs. Regard sur les avantages d’un personnel heureux.

C’est bien connu, les gens veulent travailler pour une entreprise qui les rend heureux. Qui ne le voudrait pas? Mais on oublie parfois que la satisfaction des employés peut avoir une grande incidence sur le rendement organisationnel. Que ce soit en matière de productivité ou de promotion de la marque, un employé heureux, du simple fait qu’il est heureux, rend votre organisation meilleure.

Mais qu’est-ce qui influence la satisfaction d’un employé? Cela peut paraître surprenant, mais le salaire n’est pas le seul facteur. En fait, selon une étude menée par Glassdoor, la rémunération est la priorité à laquelle les travailleurs, tous niveaux de revenus confondus, accordent le moins d’importance. Le salaire se classe derrière la culture et les valeurs, la haute direction, les perspectives de carrière, les perspectives d’affaires pour l’entreprise et la conciliation travail-vie personnelle.

Il est donc clair que les employeurs ont une grande influence sur la satisfaction de leur personnel, surtout en raison de facteurs autres que la rémunération. En outre, il apparaît de plus en plus évident – même si cela peut sembler difficile – qu’ils doivent intégrer concrètement l’engagement des employés à la mission de l’entreprise.

Chez Adecco, cet engagement nous tient à cœur. Nous savons que la satisfaction de nos employés est essentielle à notre succès. C’est pourquoi nous l’évaluons annuellement par l’entremise du sondage Great Place to Work®. Nous sommes fiers d’être reconnus comme un excellent lieu de travail pour la deuxième année consécutive. Notre expérience nous permet d’affirmer que les employeurs qui axent leurs efforts sur la création et le maintien d’un milieu de travail où les employés sont heureux tireront les avantages suivants :

Une meilleure rétention des employés

Un haut taux de roulement entraîne des dépenses considérables pour le recrutement et l’intégration de nouveaux employés. Publication d’offres d’emploi, entrevues, intégrations, formations : le remplacement d’un employé peut coûter cher! En ajoutant à cela un marché du recrutement compétitif, on comprend pourquoi le roulement du personnel peut représenter un défi de taille pour toute entreprise. Un employé heureux est plus enclin à rester dans votre organisation et à s’y développer. Ainsi, il aura une plus grande valeur et vous réduirez vos dépenses. Ayez des conversations franches avec vos employés, évaluez continuellement leur niveau d’engagement et apportez les changements qui s’imposent.

Une meilleure productivité

Cultiver un environnement de travail qui favorise la satisfaction de vos employés peut faire monter leur productivité en flèche. Selon une étude menée à l’Université de Warwick, le fait d’être heureux entraîne une augmentation de la productivité de l’ordre de 12 %. Quand on sait que l’engagement des employés est en déclin au Canada, il est évident que la promotion de la satisfaction des employés mènerait à des gains de productivité. En comptant sur des employés heureux qui se présentent au bureau tous les jours pour travailler avec ardeur, non seulement les employeurs profiteront-ils d’une productivité accrue, mais ils perdront moins de temps en raison des congés de maladie. De plus, comme ils débordent d’énergie et de créativité, les employés heureux sont plus enclins à se surpasser lors des périodes de pointe. Résultat : un meilleur rendement général de votre entreprise. Chez Adecco, nous croyons fermement que l’amélioration de la satisfaction des employés passe par l’établissement d’une culture de transparence. Appel trimestriel à l’échelle de l’entreprise, message hebdomadaire du président, visites en personne de notre équipe de direction dans nos succursales : nous mettons tout en œuvre pour que nos employés soient au courant des renseignements importants au sujet de l’entreprise. Ainsi, ils se sentent impliqués et mieux préparés pour bien faire leur travail.

Vos propres ambassadeurs de marque

Les employés heureux rehausseront votre marque, car ils en deviendront les ambassadeurs! Si les employés s’investissent dans la réussite de votre entreprise, ils entretiendront des relations plus fructueuses avec les clients et feront augmenter les ventes. Vous pouvez encourager la loyauté d’un employé en soulignant sa contribution aux succès de l’organisation. Chez Adecco, nous avons constaté qu’en prenant du temps, lors des évaluations individuelles, pour expliquer aux employés l’incidence des tâches sur le rendement de l’entreprise, ils étaient plus engagés. Notre équipe des opérations peut ainsi mesurer la contribution de chaque employé aux succès de l’entreprise. L’employé se sent ainsi plus motivé et peut plus facilement prioriser ses tâches en fonction de leur valeur.

Une meilleure collaboration

L’amélioration de la collaboration fait souvent partie des priorités stratégiques d’une entreprise. Or, on ignore parfois à quel point un environnement de travail stressant peut nuire à l’atteinte de cet objectif. En période de pointe, on peut facilement laisser le stress envahir le milieu de travail, sans réaliser qu’il peut envenimer les relations entre la direction et le personnel, en plus d’ériger des barrières entre les départements. En maintenant un environnement qui garde les employés engagés et motivés à venir travailler tous les jours, on encourage la collaboration, la créativité et la résolution de problèmes. Chez Adecco, nous saisissons toutes les occasions de favoriser la camaraderie. Que ce soit par l’aménagement d’espaces de travail ouverts qui permettent des échanges constants ou par l’organisation par les comités sociaux d’événements grâce auxquels les collègues apprennent à mieux se connaître et s’amusent un peu au bureau, nous voulons vraiment promouvoir la collaboration au sein de notre entreprise.

Un milieu de travail heureux profite tant aux employés qu’aux employeurs. En établissant un environnement où règne le bonheur, vous créez une culture qui vous permettra d’atteindre de nouveaux sommets inégalés et fera de votre entreprise un milieu de choix.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.