Aller au contenu principal

Tendances de recrutement en 2019

Prêt à améliorer votre stratégie de recrutement en 2019? Pour aider votre entreprise à continuer d’attirer les meilleurs talents, Adecco vous présente les dernières tendances!

Dans un marché favorable aux candidats, le recrutement des meilleurs talents n’est pas chose facile. Comme les candidats les plus brillants sont sollicités de toutes parts, il faut plus qu’une offre d’emploi assortie d’une rémunération concurrentielle pour s’attirer leur faveur. Il y a donc lieu de tenir compte de ces tendances de recrutement au moment d’établir vos stratégies pour 2019.

Marketing du recrutement

Confrontées à la rareté des talents, beaucoup d’organisations réorientent leurs efforts de marketing. Elles ont compris l’intérêt de créer une « image d’employeur » fondée sur leur culture d’entreprise, leur responsabilité sociale et leur réputation. Une image d’employeur créative et forte peut vous démarquer de la concurrence, faisant comprendre aux candidats potentiels pourquoi ils devraient vous choisir.

Recrutement proactif

Il ne suffit plus de lancer le processus de recrutement au moment de pourvoir un poste vacant. En adoptant des stratégies plus proactives, les entreprises forment des bassins de candidats qualifiés, prêts pour l’embauche quand l’occasion se présente. Ajoutez un lien sur vos comptes de réseaux sociaux et sur votre site Web pour encourager l’envoi de candidatures en tout temps. Classez ensuite tous les CV reçus selon les compétences, les titres professionnels et les types de poste.

Talent passif

Vu la rareté des talents et l’intensité de la concurrence, les responsables du recrutement doivent plus que jamais faire preuve de créativité pour dénicher des talents, quitte à approcher les professionnels qui ne cherchent pas activement un nouvel emploi. Élargissez vos recherches en tirant parti de sites Web comme LinkedIn, où vous trouverez des candidats passifs qui, même s’ils ne cherchent pas du travail, pourraient être ouverts aux nouvelles occasions.

Recrutement social

Les employeurs se servent de plus en plus des médias sociaux pour attirer des candidats. Que vous utilisiez des sites de réseautage entre professionnels comme LinkedIn ou d’autres plateformes populaires comme Facebook et Instagram, les médias sociaux vous permettent d’engager le dialogue avec des candidats potentiels, en plus de promouvoir votre image d’employeur et votre culture d’entreprise.

Technologies

Les technologies continuent d’évoluer rapidement, facilitant toujours davantage le processus de recrutement. De plus en plus d’organisations utilisent notamment les systèmes de suivi des candidatures pour automatiser la recherche de talents. N’ayant plus à déployer des efforts pour départager les candidats qualifiés des autres, ces organisations ont plus de temps à consacrer à améliorer leurs processus d’intégration et de formation, diminuant ainsi le roulement.

Recrutement mobile

Au Canada seulement, 25,5 millions de personnes (70 % de la population) utilisent un téléphone intelligent. Les entreprises qui souhaitent interpeller le bassin de main-d’œuvre doivent donc adopter une stratégie de recrutement mobile qui tienne compte de l’évolution constante des technologies. En créant des plateformes compatibles avec les appareils mobiles, elles offriront aux candidats une meilleure expérience et augmenteront le nombre de candidatures reçues.

Réalité virtuelle et évaluation des compétences

Au fil des avancées de l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle jouera un rôle toujours grandissant dans les processus de recrutement et d’intégration. Les plateformes de réalité virtuelle s’avéreront en effet utiles pour évaluer le comportement des candidats dans des situations concrètes. Elles donneront aux employeurs une idée plus juste du rendement au travail, éclairant la décision d’embauche.

Vous n’avez pas les ressources pour vous adapter à l’évolution des tendances de recrutement? Confiez-nous votre recherche de talents, votre recrutement et votre processus d’intégration. Communiquez dès aujourd’hui avec votre succursale Adecco!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Quand résolution rime avec succès

Après des Fêtes marquées par les festins, la gourmandise et les rencontres amicales, vos employés auront peut-être de la difficulté à se remettre en mode « productivité ». Il ne tient qu’à vous de prendre quelques résolutions simples pour les motiver à amorcer du bon pied la nouvelle année.

La plupart des gens sont d’avis qu’une nouvelle année est synonyme de nouveau départ, tant sur le plan personnel que professionnel. Alors pourquoi manquons-nous autant d’entrain et de motivation au retour des Fêtes? Pour contrer cet effet « gueule de bois » chez vos employés, présentez-leur des résolutions professionnelles qui assureront votre réussite en 2019.

Faites valoir les occasions de perfectionnement

Alimentez le sentiment de réussite professionnelle de vos employés en discutant individuellement avec eux de leurs objectifs de carrière. Profitez de cette discussion pour établir un objectif de perfectionnement réaliste pour l’année. Non seulement la personne se sentira-t-elle valorisée, mais elle sera aussi motivée à déployer des efforts pour la réussite de l’organisation. N’oubliez pas de vous mettre un rappel durant l’année pour faire un suivi auprès de l’employé et n’ayez pas peur de modifier l’objectif établi.

Mettez l’accent sur la formation

Même les employés des échelons supérieurs ne cessent jamais d’apprendre! Peu importe s’il s’agit d’une formation pour aider les membres de votre équipe à atteindre leurs objectifs de carrière ou d’une formation ciblée les aidant à améliorer leur productivité, créez un plan d’apprentissage pour chacun d’eux. Ajoutez-y des échéances et des mesures incitatives pour les aider à demeurer sur la bonne voie.

Encouragez la communication

Le début d’une nouvelle année est le moment parfait pour consolider les bonnes habitudes de communication au travail. Faites preuve d’ouverture pour que vos employés se sentent à l’aise de participer à des discussions constructives. Encouragez-les à formuler des commentaires sur les activités quotidiennes et à recommander des façons d’améliorer les pratiques de l’organisation.

Faites la promotion d’un mode de vie sain

Même si cela peut sembler cliché, des employés en santé sont des employés heureux. Envisagez un partenariat avec un centre de conditionnement physique ou l’offre d’un certain montant par mois applicable à un abonnement en centre ou à un cours d’activité physique. Vous constaterez une diminution des pertes de temps et une augmentation de la motivation au travail. Une solution avantageuse pour tous!

Montrez l’exemple

Si vous manquez vous-même d’ardeur au travail, vos employés risquent d’être tout aussi peu enthousiastes. Fixez-vous des objectifs et mettez-vous au travail! Si votre équipe est au ralenti, sautez dans l’action et aidez votre équipe à remettre les gaz pour atteindre la pleine productivité. Vos employés apprécieront vos efforts et seront davantage motivés à reprendre la routine.

Faites de 2019 votre meilleure année! Vous êtes à la recherche de l’équipe de rêve? Communiquez dès maintenant avec la succursale Adecco de votre région.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Six étapes pour un nouveau départ en 2019

Que vous soyez en quête d’un emploi ou que vous souhaitiez réorienter votre carrière, la recherche n’est pas facile. Adecco met ses professionnels du recrutement à votre service pour que la nouvelle année soit vraiment une période de renouveau pour vous!

En quête d’un nouveau départ en 2019? Vous n’êtes pas seul. Par où commencer? Il n’est pas facile de démarrer le processus, et vous risquez de vous sentir dépassé. Aussi, pour que vous ne perdiez pas l’enthousiasme suscité par la nouvelle année, Adecco vous propose quelques astuces qui vous aideront à focaliser vos recherches et à trouver l’emploi idéal.

1. Diversifiez la recherche

Vous ne pouvez plus vous en tenir aux mégamoteurs de recherche d’emploi comme Indeed.com et Monster.ca. Exploitez toutes les avenues. Actualisez votre profil sur LinkedIn et utilisez l’onglet « Emplois » pour réseauter avec des responsables du recrutement, participer à des salons de l’emploi ou dénicher le site Web de l’employeur de vos rêves. Faites preuve de créativité et remuez ciel et terre.

2. Tissez des liens

Le réseautage est un volet essentiel de la recherche d’emploi. Grâce à des médias sociaux comme LinkedIn, il est plus simple que jamais de faire le premier pas. Amorcez des dialogues en ligne et diffusez des contenus qui intéresseront les gens de votre domaine. Participez à des activités de réseautage et programmez une réunion avec un professionnel de votre secteur. En effet, le réseautage vous permet d’acquérir de l’information, de multiplier vos contacts et d’obtenir des recommandations et des références précieuses qui peuvent avoir des répercussions inestimables sur vos recherches.

3. Rafraîchissez votre présentation

Votre CV reste sans réponse? Ne renvoyez pas toujours le même. Adaptez-le à l’emploi que vous voulez. Si les résultats se font toujours attendre, pensez à mettre différemment en valeur certaines compétences, certains volets de votre formation ou de votre expérience.

4. Affinez votre recherche

Si vous cherchez un titre de poste ou un domaine d’emploi, vous aboutirez à une pléthore de sites que vous mettrez des heures à parcourir, sans garantie d’y trouver les débouchés les plus prometteurs. Faites vos recherches à partir de vos compétences et de votre expérience. Utilisez des mots clés qui définissent vos talents, vos réalisations et votre expertise afin d’augmenter vos chances de trouver le poste qui vous convient. N’oubliez pas de préciser dans quelle région vous souhaitez travailler.

5. Postulez directement

 Avec les banques d’emploi en ligne comme Monster ou Indeed, il est tellement facile et rapide de postuler que les entreprises reçoivent une avalanche de CV qui ne correspondent pas au poste affiché. Pour gagner du temps, plusieurs responsables du recrutement utilisent un outil de suivi qui les aide à faire le tri des candidatures en fonction de mots clés, ce qui réduit à 3 % à peine la probabilité d’être convoqué en entrevue! Que vous ayez trouvé le poste sur un site d’emploi ou autrement, postulez directement auprès de l’entreprise : les concurrents seront moins nombreux, et vos chances d’être convoqué augmenteront d’autant.

Veillez toutefois à respecter les exigences. Si le texte d’une offre d’emploi précise que vous devez passer par une banque d’emploi donnée, le fait de postuler par courriel risque au contraire de diminuer vos chances.

6. Laissez Adecco chercher pour vous

Pourquoi ne pas laisser un recruteur travailler pour vous? Nous avons accès à des centaines d’emplois, des liens personnels avec des responsables du recrutement et un savoir-faire qui propulsera votre CV sur le dessus de la pile et vous aidera à dénicher le poste de vos rêves. Communiquez dès maintenant avec votre succursale Adecco pour que 2019 comble vos vœux de succès et de prospérité!

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

 

Tendance : La microformation

Dans notre monde en constante mutation, la formation traditionnelle et intensive n’a plus toujours sa place. La microformation vous fera économiser du temps : grâce aux dernières stratégies de maintien des connaissances, vos employés acquerront rapidement les compétences nécessaires.

Qu’est-ce qu’une microformation? Grosso modo, c’est une formation accélérée. De plus en plus répandue en entreprise, la microformation se déroule par courtes séances, dans le cadre desquelles l’apprenant ne reçoit que l’information dont il a besoin pour accomplir une tâche donnée. Il s’agit donc d’une formation sur demande qui lui permet d’acquérir les compétences nécessaires au moment où c’est nécessaire.

Mais qu’y gagnera votre organisation? Lisez ce qui suit pour savoir en quoi la microformation peut transformer votre équipe, votre entreprise et vos résultats.

Les avantages de la microformation

Un meilleur maintien des connaissances

Saviez-vous que l’étude par courts laps intensifs est la méthode d’apprentissage la plus efficace? Plutôt que d’obliger vos employés à assimiler une foule de renseignements inutiles lors de séminaires ou de formations, vous auriez donc intérêt à leur communiquer de l’information ciblée et courte, à laquelle ils pourront revenir rapidement. Cette approche a en plus l’avantage d’être amusante et stimulante.

Apprentissage sur demande

Vos employés peuvent accéder au contenu en tout lieu et à tout moment, et suivre la microformation à leur propre rythme. Et comme elle ne requiert à tout le moins qu’un cellulaire branché sur Internet, la microformation donne des résultats sans nécessiter un investissement en temps considérable.

Économies

La formation traditionnelle accapare peut-être une importante part de votre budget. Que vous embauchiez des formateurs ou ayez recours à la formation externe, cette approche peut être coûteuse, et prendre beaucoup de temps. En plus de coûter jusqu’à 50 % de moins qu’une formation traditionnelle, une microformation évite les pertes de productivité en ne perturbant pas l’horaire de travail.

Mise en place de microformations

Vous êtes prêt à intégrer des microformations à votre programme pour perfectionner vos employés tout en améliorant vos pratiques? Voici quatre étapes à suivre.

Étape 1 : Identifier les lacunes

Créez un plan détaillé des connaissances devant être acquises par tous vos employés. N’oubliez pas d’y inscrire les formations générales obligatoires (santé et sécurité, par exemple) et les formations complémentaires qui élargiront les compétences de vos employés. Enfin, pour combler les divers besoins de vos employés, ajoutez les formations propres à un service ou une fonction.

Étape 2 : Rassembler les ressources

Que vous optiez pour un logiciel de formation en ligne ou assembliez le contenu à l’interne, assurez-vous de monter des formations interactives qui retiendront l’attention de vos employés. Formez une combinaison de vidéos, d’infographies, de PDF, de webinaires et d’autres médias qui suscitera leur intérêt.

Étape 3 : Assurer l’accès aux modules

La réussite des microformations repose sur leur facilité d’accès. Pour maximiser leur utilité, assurez-vous que les apprenants pourront choisir facilement dans une bibliothèque celles dont ils ont besoin et les visionner en tout lieu et en tout temps.

Étape 4 : Encourager et récompenser

Une fois les formations mises en ligne, encouragez les employés à les suivre. Vos employés auront identifié leurs besoins en formation, mais des mesures incitatives les motiveront d’autant plus à suivre les cours.

En intégrant des microformations à votre plan, vous offrirez à vos employés une ressource précieuse favorisant leur autonomie, tout en profitant d’économies et de gains d’efficacité.

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Embauchez l’équipe parfaite ou obtenez des conseils de recrutement de nos experts.

 

Le grand jour

Mon téléphone m’indique qu’il est 1 h 45 du matin et je suis allongé dans mon lit, complètement réveillé, prêt pour la course. J’ai beau essayer de me rendormir, un mélange d’excitation et d’appréhension me tient éveillé le reste de la nuit. Pendant que s’écoulent les quatre heures qui me séparent de celle du lever, je visualise cent fois chacune des étapes du triathlon, je fais des exercices de méditation et de relaxation.

Puis c’est enfin le moment de sortir du lit. Mon sac, préparé la veille, contient tout mon matériel, mes gels, des barres aux fruits et des bouteilles d’eau. Nul besoin de m’en assurer puisque j’ai déjà tout revérifié au moins dix fois. Il est temps d’enfiler ma combinaison, d’attraper mon sac et d’aller retrouver les autres ambassadeurs pour le déjeuner.

La salle à manger est calme, chacun est concentré sur la course à venir, mais on ressent l’effervescence et l’énergie du groupe. Malgré mon excitation, je suis préoccupé par la blessure que je me suis infligée au bas du dos trois jours auparavant. J’étais alors presque incapable de marcher. Une vieille blessure au dos avait refait surface dans la dernière phase de mon entraînement en vue de la course. Même si le médecin m’a dit que je serai probablement en mesure de faire mon triathlon, la portion course m’inquiète, surtout qu’elle va suivre presque deux heures à pédaler, penché sur mon vélo. Je dois me préparer mentalement à devoir marcher les 10 km, plutôt qu’à les courir… Quoi qu’il en soit, le grand jour est enfin arrivé.

Dès notre arrivée sur le site, je n’ai plus eu le temps de penser à mon dos. Tout s’est déroulé très vite : la mise en place de la zone de transition, une dernière collation, un petit tour aux toilettes avant d’enfiler ma combinaison isotherme et un baiser d’encouragement de ma plus grande admiratrice, ma femme Mélanie. En moins de deux, je me suis retrouvé sur la plage à attendre que notre PDG mondial, Alain Dehaze, donne le signal du départ.

OceanLava-0205.jpg

Alors que je commençais à nager, je me demandais comment j’allais m’en tirer en pleine mer. J’avais ma réponse 37 minutes plus tard : ce fut incroyable! J’ai même pu admirer des poissons en cours de route. Tout se passait bien pour moi, j’avais du plaisir et surtout, je souriais. Je savais cependant que le plus important restait à venir : enlever ma combinaison, pédaler 43,5 km et courir 10 km.

Vint ensuite le moment de m’élancer sur le parcours de vélo à Puerto del Carmen. L’arrière-pays, les vignobles et les volcans, les rochers volcaniques et le sentier dans les champs de lave du parc national de Timanfaya forment un décor extraordinaire. Cette portion de l’épreuve fut pour moi le point culminant du triathlon. Elle a presque réussi à me faire oublier les 20 km de montée et les crampes qui s’installaient dans mon mollet droit et ma cuisse gauche. C’est là que j’ai ressenti la magie de terminer une course en équipe. Les encouragements entre ambassadeurs ont fait toute la différence. La course était maintenant commencée depuis 2 h 26 min — le parcours vélo avait pris environ 1 h 50 min — et il était temps de descendre de ma monture pour me mettre à courir!

Christian running

Quand j’ai posé les pieds sur le sol, mon dos était si raide que j’étais incapable de courir. J’ai avalé un comprimé d’ibuprofène pendant que je retirais ma tenue de cycliste et que je me préparais à entreprendre la dernière portion de l’épreuve, la plus éprouvante pour moi : la course de 10 km. N’eût été de ma blessure, c’est là que j’aurais le mieux performé, mais ce fut l’étape la plus difficile. Le départ de la course à pied se faisait à proximité de l’espace VIP, là où tous les supporteurs de Win4Youth, dont ma femme, étaient installés pour assister à l’épreuve. Ma fierté reprenant le dessus, j’ai trouvé le moyen de courir quelques centaines de mètres, pour ensuite m’arrêter et étirer mon dos. La douleur était pénible, mais ma plus grande préoccupation restait de franchir la ligne d’arrivée en un temps acceptable. J’ai dû m’arrêter au moins deux ou trois fois pour m’étirer dans le premier 5 km et je progressais très lentement. Je m’étais imaginé survolant le parcours, dépassant les autres coureurs un grand sourire aux lèvres. C’était extrêmement frustrant de ne pas voir ma vision se concrétiser. J’avais encore de l’énergie, mais mon dos m’empêchait de courir. Et disons que je ne souriais plus vraiment.

Même si j’étais loin de courir à mon rythme habituel, j’ai réussi à augmenter ma cadence dans la deuxième moitié du parcours et même à rattraper certains des coureurs qui m’avaient dépassé. J’ai mis 1 h 8 min à parcourir les 10 km, soit 20 minutes de plus qu’à mon dernier triathlon olympique à Québec.

Même si je n’ai pas été aussi rapide que je l’aurais voulu, j’ai pu ressentir la magie. J’ai oublié mon dos et j’ai savouré l’instant. Les six derniers mois de sacrifices et d’entraînement prenaient enfin tout leur sens en cette fin de course. Et quand j’ai aperçu la ligne d’arrivée, je me suis senti fier et heureux. Mais par-dessus tout, je souriais. J’avais réussi. Malgré toutes les difficultés, j’ai adoré mon expérience et je me sens privilégié d’avoir eu l’occasion de faire partie de cette aventure. J’y ai vécu des moments inoubliables.OceanLava-1159.jpg

Le blogue Lēad est une publication d’Adecco Canada. Trouvez et postulez votre emploi de rêve, ou obtenez des conseils de carrière de nos experts.

 

Nos cinq blogues les plus populaires de 2018

Le temps de tirer un trait sur l’année 2018 est bientôt arrivé. Si vous êtes comme moi, vous avez probablement l’impression que la dernière année s’est écoulé à la vitesse grand V. Pourtant cette année comme la prochaine a duré exactement 365 jours!

À l’heure des bilans et des remises en question, je vous propose de lire ou relire les cinq blogues les plus populaire sur le blogue Lead en 2018.

  1. Commettre des erreurs au travail, et comment y faire face

Les personnes qui connaissent du succès sont celles qui savent tirer parti de leurs erreurs et qui retentent leur chance, mais différemment. Comme toute bonne maxime, ce conseil va droit à l’essentiel, et vous reconnaissez sa véracité – ou savez que vous le devriez – jusqu’à ce que vous commettiez une erreur!

  1. Les références professionnelles : comment les demander et qui solliciter

Vous venez presque de décrocher un emploi – félicitations! On vous demande toutefois de fournir trois références d’emploi, et vous commencez à paniquer : vous vous demandez à qui faire appel et ce que ces personnes diront à votre sujet. Restez calme; si vous choisissez les bonnes personnes, tout s’enchaînera comme il se doit.

  1. Comment impressionner votre patron et vos collègues dès votre premier jour de travail

Vous avez décroché le poste. Félicitations! Cette étape est terminée et votre candidature a été retenue… mais cela se termine-t-il vraiment là? À maints égards, vous devriez considérer votre première journée de travail comme une autre entrevue et ne pas oublier la règle d’or à mettre en pratique dans les deux situations : ne vous inquiétez pas.

  1. Questions à poser lors d’une entrevue : le Top 10

De nombreux chercheurs d’emploi pensent qu’une entrevue consiste seulement à répondre à des questions qui les concernent eux. Mais il est important de se rappeler qu’il s’agit aussi de voir si cette entreprise offre un milieu de travail qui vous convient. Par ailleurs, les questions que vous poserez (ou que vous ne poserez pas) peuvent influencer le jugement de l’intervieweur.

  1. L’importance de la culture d’entreprise

S’il y a une leçon à tirer des impairs des entreprises, comme celui d’Amazon qui fut critiquée le mois dernier pour les piètres conditions de travail de son bureau de Seattle, c’est que la culture d’entreprise et la satisfaction des employés sont essentielles à leur réussite.

Pour consulter les blogues complets, cliquez sur le titre en gras.

Bonne année 2019.